EUROLEAGUE

VITORIA MANQUE LE COCHE, L'OLYMPIAKOS ÉVITE LA PUNITION

Crédit photo : Olympiacos BC

Une belle soirée européenne pour les deux derniers finalistes de l'EuroLeague..

Après un Match 1 où le Fenerbahçe a régné en maître absolu, Vitoria a eu sa chance ce vendredi à Istanbul lors du second opus de la série. Mais si le scénario fut différent, le dénouement fut similaire : une victoire des champions d'Europe (95-89) qui ne sont plus qu'à une victoire de leur quatrième Final Four de rang.

Pourtant, Vitoria a jeté toutes ses forces dans la bataille, livrant une prestation extrêmement cohérente, à l'image de Vincent Poirier (14 points à 2/5, 7 rebonds, 3 passes décisives et 7 fautes provoquées pour 21 d'évaluation en 28 minutes), joueur le plus utilisé par Pedro Martinez. Malmenés, ne réussissant jamais à passer le cap des dix points d'avance, les coéquipiers de Bradley Wanamaker (31 d'évaluation) ont cependant toujours réussi à trouver la solution en attaque, terminant notamment à 23/34 à deux-points, le record du club en playoffs. Il fallait bien cela pour mater la troupe de Rodrigue Beaubois (11 points à 4/10, 4 passes décisives et 2 interceptions pour 11 d'évaluation en 20 minutes) qui, on peut le certifier, ne rendra pas les armes la semaine prochaine à Vitoria malgré une situation comptable critique (0-2).

L'Olympiakos revient à hauteur du Zalgiris

Quand Axel Toupane est venu égaliser à 54 partout au buzzer du troisième quart-temps, l'Olympiakos  n'en menait pas large. Une première mi-temps convaincante (jusqu'à +13), dix minutes de piètre qualité, et ce sont les fantômes du Match 1 qui sont revenus sous les yeux des Grecs. D'autant plus qu'une seconde défaite à la maison aurait pratiquement condamné les Reds à une élimination dès la semaine prochaine en Lituanie.

Au lieu de cela,  dans le sillage du duo Vassilis Spanoulis (17 points à 4/8 et 4 passes décisives) - Jamel McLean (21 points à 8/13, 4 rebonds et 3 passes décisives), les gars du Pirée ont livré un money-time extrêmement convaincant afin de ramener la série à l'équilibre. L'Olympiakos pourra rallier Kaunas mardi prochain avec de belles certitudes, notamment en ce qui concerne l'intensité défensive, qui a étouffé le Zalgiris par séquences (seulement onze tentatives à trois points). Sacrifié avec cinq fautes en 12 minutes, Kim Tillie (2 points à 1/3, 2 rebonds, 1 passe décisive et 1 interception) fut le symbole de cet engagement.

Cela dit, cette victoire de l'Olympiakos ne change fondamentalement pas le rapport de force dans cette série. Victorieux mercredi au Pirée, Axel Toupane (6 points à 3/5, 1 rebond et 1 interception en 12 minutes) et les siens connaissent le chemin vers Belgrade : deux victoires la semaine prochaine dans leur enceinte surchauffée et les portes du Final Four s'ouvriront en grand.

 

Les quarts de finale de l'EuroLeague :

  • CSKA Moscou - Khimki Moscou : 2-0 (98-95 ; 89-84 ; match 3 le mercredi 25 avril à 19h)
  • Panathinaïkos Athènes - Real Madrid : 1-1 (95-67 ; 82-89 ; match 3 le mercredi 25 avril à 18h45)
  • Fenerbahçe Istanbul - Vitoria : 2-0 (82-73 ; 95-89 ; match 3 le mardi 24 avril à 21h)
  • Olympiakos Le Pirée - Zalgiris Kaunas : 1-1 (78-87 ; 79-68 ; match 3 le mardi 24 avril à 19h).
21 avril 2018 à 00:18
TAG
DID YOU LIKE IT ?
0 PARTAGE
Facebook share
0 COMMENTAIRE
QUI A ÉCRIT CE PAPIER ?
ALEXANDRE LACOSTE
Shooteur d'élite à Marseille.
Alexandre Lacoste
VOUS EN PENSEZ QUOI ?
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
TOUTE L'ACTU
<
1
/
5
>
Coaching