EUROPE

ALLEMAGNE : LA LIGUE INTERDIT AUX JOUEURS DE PROTESTER CONTRE LE RACISME AVANT DE RÉTROPÉDALER

Crédit photo : Rebecca Janice

À l'approche de la reprise du championnat allemand, la Ligue de basketball du pays a affirmé qu'elle allait interdire aux joueurs de protester contre le racisme. Suite au tollé que cela a engendré sur les réseaux sociaux, les dirigeants sont rapidement revenus sur leur propos. 

La Ligue allemande, qui doit reprendre le 6 juin avec un tournoi à 10 équipes, a pris la décision d'interdire tout type de contestations ou de protestations contre le racisme de la part de ses joueursSuite à quoi les réseaux sociaux se sont enflammés, obligeant les dirigeants à revenir sur leurs déclarations. 

Alors que de nombreux joueurs du championnat allemand de football (Jadon Sancho, Achraf Hakimi, Weston McKennie et Marcus Thuram) ont protesté contre le racisme lors des matchs du week-end dernier, la Ligue de basket du pays a quant à elle exprimé sa volonté d'interdir aux joueurs de protester contre le racisme à la suite du meurtre de George Floyd, un homme noir, par un policier américain.

Le directeur général de la BBL, Stefan Holtz, a répondu à une interview à l'agence de presse allemande lorsqu'il lui a été demandé si les joueurs pouvaient protester contre le racisme de quelque manière que ce soit lors des prochains matchs de la ligue :

"Fondamentalement, les déclarations politiques dans les opérations de la ligue ne sont pas autorisées, verbalement ou non verbalement. Pour nous, comme dans le football, ce qui suit s’applique : nous pratiquons des sports et il n’y a aucune déclaration politique dans aucune direction, nous n’ouvrons donc pas cette porte. Néanmoins, nous comprendrions si le problème concernait les joueurs américains".

Le monde du basket a réagi sur les réseaux sociaux

Quelques heures avant cette déclaration, la légende du basket allemand Dirk Nowitzki avait publié un message poignant : "Mon cœur va à la famille Floyd et à toutes les familles touchées par le racisme et l'injustice sociale. Je suis dévasté et attristé de voir que cela continue encore et encore. Je crains pour l’avenir de mes enfants. Les familles ressentent cela depuis des générations. Nous avons besoin de changement maintenant ! Pouvons-nous être gentils et respectueux, pouvons-nous nous écouter et apprendre les uns des autres ? Pouvons-nous éduquer nos enfants ? Vous avez mon engagement. Vous avez mon soutien. Vous avez mes oreilles et vous avez ma voix. Je montre mon engagement en soutenant une organisation menant ce changement puissant et en retard dans notre société."

À la suite de la prise de parole de Stefan Holtz, contrebalançant totalement les propos de Dirk Nowitzki, ce sont sur les réseaux sociaux et notamment Twitter que le monde de la balle orange s'est offusqué. 

Le champion en titre de la ligue allemande Bayern Munich a réagi via le PDG du club, Marko Pesic :"À l'heure où la solidarité et l'unité sont en jeu, personne ne peut empêcher les joueurs de s'exprimer. Être contre le racisme n'est pas une expression politique mais un mode de vie". Le joueur français Matthias Lessort a lui aussi exposé son avis très tranché sur la question : "Depuis quand être contre le racisme est politique ! Et le racisme n'est pas seulement aux États-Unis, il est partout dans le monde, vous devriez tous, en tant que ligue, montrer votre soutien et ne pas essayer de condamner des joueurs à des fins ridicules ! Mettez-moi une amende pour ce tweet".

Preuve que cette déclaration a pris une ampleur planétaire, des joueurs de tous bords ont exprimé leur mécontement comme Vincent Poirier qui a déclaré : "Qui a fait ça ? Honte à vous !", ou encore Mike James qui a simplement tweeté : "Je ne jouerai jamais en Allemagne." 

Le capitaine de Ratiopharm Ulm, Per Gunther, a quant à lui tweeté qu'il couvrirait les 10 000 premiers euros d'amendes pour les joueurs qui seront punis pour leur solidarité contre le racisme : "Chers joueurs de BBL : Si vous voulez vous exprimer et prendre position contre le racisme lors du prochain tournoi, n'hésitez pas à le faire. Les 10 000 premiers euros d'amendes sont pour moi."

Un rétropédalage inévitable

Bien que Holz n'ait pas précisé s'il y aurait des répercussions ou des sanctions imposées à quiconque protesterait, ses propos ont fait bondir plus d'un joueur. Le directeur général de la Ligue allemande a donc publié plus tard une déclaration affirmant que la BBL "s'abstiendra de sanctions" contre les joueurs qui protestent contre le racisme lors du tournoi à venir.

"En tant que ligue, nous avons la tâche de nous référer aux statuts et de vérifier leur conformité. Mais cela ne dit rien de notre inquiétude et de notre détresse personnelles face à la situation aux États-Unis. En ce moment, nous ressentons une grande solidarité, en particulier envers nos professionnels de notre ligue qui viennent d'Amérique du Nord et avec ceux qui veulent donner l'exemple. Puisque le BBL a toujours représenté le cosmopolitisme et la diversité, nous voulons traiter la situation avec sensibilité. Parce que les athlètes sont avant tout intéressés à faire une déclaration contre le racisme et non aux opinions politiques individuelles. Par conséquent, nous nous abstiendrons bien entendu de sanctions dans ce processus."

Un retournement de veste qui ne suffira sans doute pas à faire oublier la maladresse du haut dirigeant du basket allemand dans un contexte on-ne-peut-plus important. 


"Vous pouvez déjà me mettre une amende", s'est logiquement outré l'intérieur munichois Mathias Lessort
(photo : EuroLeague)

04 juin 2020 à 08:30
TAG
DID YOU LIKE IT ?
0 PARTAGE
Facebook share
0 COMMENTAIRE

BeBasket

Dites byebye à la publicité et encouragez le travail effectué sur la couverture quotidienne du basket Français !

À partir de 5 € !
QUI A ÉCRIT CE PAPIER ?
KILLIAN VÉROVE
Killian Vérove
VOUS EN PENSEZ QUOI ?
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
TOUTE L'ACTU
<
1
/
5
>
Coaching

Nous avons détecté que vous utilisez un adblocker ou bloqueur de publicités

AdBlock

Soutenez-nous en désactivant votre bloqueur de publicités pour continuer à profiter d’une information de qualité.

Nous vous invitons à retirer BeBasket de la liste des sites bloqués et à recharger la page pour poursuivre votre navigation.