FIBA EUROPE CUP

ERIC GIRARD : "ON ÉTAIT À 10 SECONDES D'UNE DEMI-FINALE"

Eric Girard
Crédit photo : Sébastien Grasset

Mardi soir, l'ESSM Le Portel a été éliminé en quart de finale de la FIBA Europe Cup malgré sa victoire contre Bakken Bears (86-80). Le Portel sort la tête haute de cette compétition. 

Malgré sa victoire mardi soir, à domicile, contre Bakken Bears (86-80), Le Portel ne rejoint pas le dernier carré de la FIBA Europe Cup, la faute à une défaite de 14 points au match aller, au Danemark. Alors que les Pas-de-Calaisiens avaient fait le plus dur en comptant jusqu'à 23 points d'avance dans le troisième quart-temps, ils ont vu les joueurs d'Aarhus remonter au point d'arracher une prolongation à l'issue du temps réglementaire (78-64). Et les 5 minutes supplémentaires ont été fatales pour les joueurs d'Eric Girard. En conférence de presse, l'entraîneur des Vert et Blanc, regrette la dernière possession du temps réglementaire mais est toutefois très fier de son équipe qui a bien représenté la France dans cette Coupe d'Europe : 

"J'ai un seul regret dans ce match, c'est quand il reste 10 secondes, que nous sommes en défense et que je dis au joueur que l'on a encore deux fautes à donner, qu'il faut limiter le temps. On donne un lay-up et on prend 2 points. Le reste c'est du basket, le talent, l'expérience, le stress, la peur, les choix qui sont bons dans n'importe quelle condition et ceux qui sont bons quand il n'y a pas de pression. On voit les joueurs d'un haut niveau et ceux qui ont peur de leur jeu. On savait qu'on avait pas l'équipe pour gagner cette Coupe d'Europe. En tout cas, je suis très fier de cette équipe. On a disputé 18 matchs, on en a perdu 4 je crois. On était à 10 secondes d'une demi-finale, avec des joueurs qui pour la plupart n'ont jamais disputé de match de Coupe d'Europe. Il ne faut pas oublier non plus qu'il nous manque Jakim Donaldson, c'est quand même pas rien sur un match comme ça. En être là aujourd'hui (mardi), à un stop d'une demi-finale européenne c'est triste de ne pas y être, mais il faut être lucide, conscient du niveau que l'on a. Je tiens à remercier tous les supporters présents qui ont répondu à l'appel du président, des joueurs. Ça reste une belle soirée."

Eric Girard, souligne aussi la force de caractère de son adversaire, Bakken Bears, qui a su ne pas baisser la tête et combler petit à petit son retard :

"Il faut les féliciter. On savait que c'était une équipe très agressive. On a très bien fait notre travail en défense, en 1ère mi-temps. Ils prennent que 4 rebonds offensifs. Mais en 2e mi-temps, avec la fatigue, ils en prennent 14. C'est qui leur fait rester en vie. Et puis il nous manque un ou deux joueurs capables de prendre ses responsabilités, qui ne se cachent pas. C'est facile de mettre des paniers quand on a 14-15 points d'avance dans un match lambda mais quand ça se joue au coude à coude, et que chaque panier, chaque lance-franc compte, c'est là qu'on voit entre guillement le caractère et le mental d'un joueur."

Le Portel peut sortir la tête haute pour la première Coupe d'Europe de son histoire et va pouvoir désormais se consacrer pleinement au championnat afin de se qualifier en playoffs, comme l'an passé. Samedi, l'ESSM reçoit au Chaudron la JL Bourg pour la 25e journée de championnat

28 mars 2018 à 14:18
TAG
DID YOU LIKE IT ?
0 PARTAGE
Facebook share
0 COMMENTAIRE

BeBasket

Dites byebye à la publicité et encouragez le travail effectué sur la couverture quotidienne du basket Français !

À partir de 5 € !
QUI A ÉCRIT CE PAPIER ?
ALEXANDRE SANSON
Alexandre Sanson
VOUS EN PENSEZ QUOI ?
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
TOUTE L'ACTU
<
1
/
5
>
Coaching

Nous avons détecté que vous utilisez un adblocker ou bloqueur de publicités

AdBlock

Soutenez-nous en désactivant votre bloqueur de publicités pour continuer à profiter d’une information de qualité.

Nous vous invitons à retirer BeBasket de la liste des sites bloqués et à recharger la page pour poursuivre votre navigation.