FRANCE

EURO U20 (H) : LA FRANCE S'ARRÊTE EN QUART FACE À L'ESPAGNE (46-50)

C’en est donc fini pour nos Bleuets.

La détresse de Boris Dallo, la France est éliminée (photo : FIBA Europe)

Battus d’un rien par l’Espagne dans un match à la serpe (46-50), les garçons de Jean-Aimé Toupane reviendront bredouilles de Crète. Un crève-cœur pour une génération 94 dont c’était la dernière compétition en jeunes.

Ce fut un match intense, dès le début. Sans round d’observation. Un combat que les Français attendaient avec impatience après leur victoire mercredi (68-64 face à la Turquie), qu’on pensait alors être une première pierre à un futur très bel édifice. Une motivation décuplée à l’annonce de leur futur adversaire, l’Espagne. Fameuse Espagne qui ne se laisse que trop rarement dompter, de génération en génération, hommes et femmes confondus.

Mais revenons-en à notre match. A la lecture des statistiques, pas de doute. Les chiffres sont laids : 22 ballons perdus à 20, 6/14 aux lancers contre 7/13, en défaveur de l’Espagne. Et 31% d’adresse pour l’équipe de France. Certes, les deux équipes ont à peine atteint les 50 points. Mais, quand on voit la volonté défensive déployée, l’énergie laissée sur le terrain à empêcher à tout prix l’attaquant de briller, on comprend mieux qu’une fois en phase offensive, il ne reste plus beaucoup de carburant dans les réservoirs. Les spectateurs friands de match d’attaque ont pu zapper ; ceux de championnat d’Europe, amateurs de duels âpres, ont été servis.

Plus le match avance et plus les émotions sont alors palpables. Chaque panier est fêté comme une victoire sur le banc français. Chassang (1 point en 16 minutes) harangue les supporters français, ceux-ci répondent en tapant des pieds et on se croirait (presque) à Belgrade. A 26 secondes du terme, la France espère encore (46-47). Lors de la remise en jeu espagnole, Benjamin Sene (11 points à 5/9 aux tirs, 5 balles perdues en 23 minutes) s’envole pour intercepter puis s’écrase au sol sur un bras déjà meurtri. Pas de coup de sifflet des arbitres et une civière plus tard, l’Espagne est à +2 (46-48, 15 sec à jouer).

Malheureusement pour les Bleuets, Mam Jaiteh, très vaillant (10 points à 4/9 au tir, 11 rebonds en 27 minutes), rate un dernier lay-up et les derniers espoirs français s’envolent dans la foulée. Au buzzer final (46-50), les Français ne veulent pas quitter le terrain. Jaiteh est inconsolable et Sene, qui refait son apparition avec un bras en écharpe (sa grosse chute serait, finalement, sans gravité), a des larmes plein les yeux.

Cette nuit, les jeunes hommes bleus n’ont sans doute pas beaucoup fermé l’œil et les images ont dû défiler. A n’en pas douter, la déception est immense. Mais ce groupe-là, de par son investissement et sa générosité, n’a rien à se reprocher. A voir maintenant comment il sera capable de se remobiliser, dès 16h, heure française, face à d’autres grands déçus, les Grecs, pour le début des matchs de classement.

Posté par Xavier Collin

Photo : La détresse de Boris Dallo, la France est éliminée (photo : FIBA Europe)

18 juillet 2014 à 21:00
DID YOU LIKE IT ?
0 PARTAGE
Facebook share
0 COMMENTAIRE

BeBasket

Dites byebye à la publicité et encouragez le travail effectué sur la couverture quotidienne du basket Français !

À partir de 5 € !
QUI A ÉCRIT CE PAPIER ?
ADMIN BEBASKET
Admin Bebasket
VOUS EN PENSEZ QUOI ?
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
TOUTE L'ACTU
<
1
/
5
>
Coaching

Nous avons détecté que vous utilisez un adblocker ou bloqueur de publicités

AdBlock

Soutenez-nous en désactivant votre bloqueur de publicités pour continuer à profiter d’une information de qualité.

Nous vous invitons à retirer BeBasket de la liste des sites bloqués et à recharger la page pour poursuivre votre navigation.