FRANCE

EUROCUP : LE PL PROLONGE L'AVENTURE

Eurocup : Le PL prolonge l'aventure
Crédit photo : David Bernardeau

Le Paris-Levallois est la troisième équipe française qualifiée pour le Last 32 de l'Eurocup, après Strasbourg (dans son groupe) et Dijon.

Lors de cette neuvième et avant-dernière journée, les Franciliens n'ont pas laissé passer leur chance en remportant après prolongation une quatrième victoire continentale face à Bonn (87-80).

Joueurs, staff et supporters du Palais des Sports Marcel Cerdan peuvent souffler : le PL est bel et bien qualifié pour le tour suivant. Mais ce fut compliqué. Non seulement car les hommes de Greg Beugnot et ceux de Mathias Fischer ne sont presque pas lâchés du match : +6, plus gros écart du match, pour le PL à la mi-temps (35-29) et en début de quatrième quart (63-57). Mais surtout parce que le Paris-Levallois a arraché in extremis une prolongation dont il sortira vainqueur. Menant 68-63 à presque quatre minutes du terme, les partenaires de Mike Green (9 points, 7 passes, 4 interceptions et 20 d'évaluation en 42 minutes) ont poursuivi cette quatrième période sans la moindre réussite. Jusqu'à ce que Landing Sané (11 points à 4/7 et 10 rebonds) ne mette le panier de l'overtime sur un service de Blake Schilb (70-70). Récoltant la faute au passage, Sané n'a cependant pas pu convertir son and-one et tout le monde est reparti pour cinq minutes.

Maladroit à l'issue du temps réglementaire (2/14 aux tirs), Blake Schilb (15 points à 5/18, 5 rebonds et 10 passes) a alors été clutch en inscrivant neuf des douze premiers points parisiens en prolongation, afin de lancer le PL sur la voie du succès à l'entrée de la dernière minute (82-76). Bien boosté par l'ancien MVP de Pro A, le club francilien a ensuite assuré sur la ligne des lancers, à l'instar de Mike Green, qui a conclu l'affaire sur un +7 assez inattendu sur la physionomie du match (87-80). Le Telekom Baskets Bonn (3v-6d) jouait effectivement sa survie dans cette Eurocup, avec le maigre avantage de +3 du match aller. Et malgré un score global bien tenu par les expérimentés Lituaniens Benas Veikalas (18 points) et Tadas Klimavicius (19 points), ce plus large succès du PL (4v-5d) et celui de Saragosse (4v-5d) à Reggio Emilia (2v-7d) sont venus sceller son élimination.

Du côté parisien, l'aventure continue avec six futurs matches européens à jouer en janvier et février. Et cette place tant attendue au Last 32, le PL la doit aussi et surtout à un très grand Sharrod Ford ce mardi soir. Quasiment déjà en double-double à la mi-temps (12 et 8), le pivot qui a passé quatre saisons en Allemagne a été inarrêtable... et inarrêté. Le deuxième meilleur rebondeur de la compétition a compilé au final 30 points à 12/15 aux tirs et 6/8 aux lancers ainsi que 11 rebonds pour une évaluation de 36 en 37 minutes ! Un double-double, donc, le douzième cette saison en vingt matches de Pro A et Eurocup. Et une performance déjà digne, avant même les matches de mercredi, de lui offrir le titre de MVP de cette neuvième journée.

09 décembre 2014 à 22:23
DID YOU LIKE IT ?
0 PARTAGE
Facebook share
0 COMMENTAIRE

BeBasket

Dites byebye à la publicité et encouragez le travail effectué sur la couverture quotidienne du basket Français !

À partir de 5 € !
QUI A ÉCRIT CE PAPIER ?
EMILE VAIZAND
Je gazouille sport. Mais pas que...Blagues pourries assumées.
Emile Vaizand
VOUS EN PENSEZ QUOI ?
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
TOUTE L'ACTU
<
1
/
5
>
Coaching

Nous avons détecté que vous utilisez un adblocker ou bloqueur de publicités

AdBlock

Soutenez-nous en désactivant votre bloqueur de publicités pour continuer à profiter d’une information de qualité.

Nous vous invitons à retirer BeBasket de la liste des sites bloqués et à recharger la page pour poursuivre votre navigation.