FRANCE

QUE SONT-ILS DEVENUS ? PAU-ORTHEZ – SAISON 1998/1999

En cette saison 1998/1999, l’Elan Béarnais écrase tout sur son passage.

A sa base solide de joueurs français (Laurent Foirest, Thierry et Didier Gadou, Frédéric Fauthoux…), le club ajoute des étrangers de premier plan (Josh Grant et Juan Aisa, puis Emanual Davis en remplacement de Ryan Lorthridge). Pau-Orthez survole la saison régulière avec un bilan qui paraît, avec le recul d’aujourd’hui, d’un autre temps (27 victoires et 3 défaites, trois victoires d’avance sur son dauphin, l’ASVEL), même si le BCM Gravelines-Dunkerque a fait aussi bien en 2011/2012.

Après avoir écarté Nancy en quarts de finale, puis Paris en demi-finales, le club du président Pierre Seillant ne laisse aucune chance aux Villeurbannais en finale (2-0) et remporte son sixième titre de champion de France. Mais la plus grosse performance de leur saison est certainement leur beau parcours en Euroleague, avec notamment un affrontement historique avec le Kinder Bologne d’Antoine Rigaudeau en quarts de finale (élimination lors de la manche décisive). La saison 1998/1999 de Pau-Orthez est aussi celle des distinctions individuelles, avec un titre de meilleur joueur français pour Laurent Foirest, de meilleur joueur communautaire pour Juan Aisa et de meilleur entraîneur pour Claude Bergeaud.

En haut, de gauche à droite :

# 15 – Ronnie SMITH

L’Américain naturalisé français, qui a honoré 20 sélections en Equipe de France, dispute son avant dernière saison professionnelle. Âgé de 37 ans, le pivot rend encore de fiers services dans la raquette béarnaise (5 points et 4 rebonds en playoffs). Retraité en 2000, il était devenu policier dans le comté de Butts, en Géorgie. Il est malheureusement décédé en décembre 2011, dans un accident de la route.

# 14 – Dwayne SCHOLTEN

Naturalisé français depuis 1996, le grand Dwayne a posé ses valises dans le Béarn l’année précédente, son titre de joueur le plus adroit du championnat en poche (75,7% aux tirs en 1996/1997). Il retournera dès la saison suivante au Mans, club dans lequel il s’est révélé au plus haut niveau. Il y jouera de 1999 à 2002, avant de prendre sa retraite et de retourner dans son état natal de Washington. Il vit désormais à Bothell et travaille pour la Cedar Park Christian School. Il fait partie du personnel de l’établissement et est l’entraîneur adjoint de l’équipe de basket, évidemment. Son fils, Evan, joue cette saison en NCAA, à la Western Washington University.

# 12– Joshua GRANT

Révélé au Mans les deux saisons précédentes, Josh Grant débarque dans le Béarn pour jouer le titre national et disputer l’Euroleague. Ailier sobre et efficace au QI basket au-dessus de la moyenne, l’Américain passe le cap sans encombre (12,6 points, 7,6 rebonds et 3,5 passes décisives en playoffs). Au cours de l’été 1999, il acquiert la nationalité italienne et part monnayer son nouveau passeport en Grèce, à l’Olympiakos. La suite de sa carrière le mènera à l’Aris Salonique, Cholet Basket puis Roseto en Italie. Depuis sa retraite sportive en 2002, Grant mène une seconde vie active. Il a commencé par décrocher un diplôme en histoire pour devenir professeur. Il a enseigné pendant deux ans dans deux lycées de Chicago (où il officiait aussi en tant qu’entraîneur de basket) avant de changer de cap et devenir cadre dans l’industrie agro-alimentaire (Gonnella Baking Co.), toujours  à Chicago. Depuis 2009, Joshua est retourné dans son alma mater, l’université d’Utah à Salt Lake City, où il occupe la fonction de Director of Major Gifts. Son service est chargé de développer les partenariats et de récolter les donations d’anciens élèves, partenaires, mécènes…

# 13 – Narcisse EWODO

Inconnu à son arrivée en France en 1997, Narcisse Ewodo est rapidement repéré par Pau-Orthez qui le fait venir de Toulouse en cours de saison. En cette saison 1997/1998, le Camerounais dispute donc sa première saison complète avec les Béarnais. Il tarde cependant à trouver sa place dans l’effectif et part dès la saison suivante à Cholet pour retrouver des sensations. C’est ensuite l’exil pour l’ailier, qui dispute quelques matchs en Suède (Norrköping) avant de signer en Allemagne, à Bamberg. Après un détour par la France, au Havre, en 2001/2002, Narcisse retrouve le pays teuton de 2002 à 2007, année de sa retraite sportive. Là-bas, à Ludwigsburg et Karlsruhe, il exprimera tous ses talents de scoring. Il tourne par exemple à 21,1 points de moyenne en 2004/2005 (meilleur scoreur de la ligue) et est sélectionné trois fois au All-Star Game allemand. Installé à Montpellier, Narcisse Ewodo est actuellement conseiller en gestion de patrimoine. Il accompagne en particulier les sportifs professionnels dans leur projet de reconversion. Il a aussi joué brièvement pour Frontignan, en NM3.

# 8 – Thierry GADOU

Cette saison-là, Thierry Gadou arrive à la fin d’un long bail avec le club de ses débuts, entamé en 1988. Indispensable dans la raquette béarnaise, l’ailier fort part en 2000 se tester à l’étranger, à Reggio Calabria en Italie. Les expériences se succèdent ainsi au fil des saisons suivantes : retour à Pau en 2001, puis Vitoria (Espagne), ASVEL, Séville, Paris Basket Racing et ultime retour dans le Béarn pour deux dernières saisons (2004-2006). Avec son frère Didier et Frédéric Fauthoux, Thierry est un monument de l’Elan béarnais, avec lequel il a remporté quatre titres de champion de France (1992, 1996, 1998, 1999) et trois tournois des As (1991, 1992, 1993). Depuis sa retraite, Thierry Gadou, qui réside dans les Pyrénées Atlantiques, s’est un peu éloigné du basket professionnel, mais reste actif dans sa région. Côté professionnel, il d’abord créé une salle de fitness, exploitée pendant deux ans et demi, avant de lancer avec un ami une société de travaux publics. Il est aujourd’hui chargé d’affaires au niveau de la commercialisation et de la communication du groupe ETPM, avec une spécialité en éclairage public. Côté terrain, Thierry a pris une licence dans le club de l’un de ses fils, Luy-de-Béarn. Il y a joué trois ans et entraînait notamment les poussins. Son fils ayant par la suite intégré les minimes de Pau Nord-Est, l’ancien joueur l’a suivi pour superviser la catégorie. Thierry Gadou a également été consultant pour quelques matchs sur Sport +.

# 10 – Didier GADOU

Âgé de 33 ans, Didier Gadou dispute alors sa seizième saison sous le maillot béarnais. Le capitaine emblématique de l’équipe prendra sa retraite en 2002, après vingt saisons de basket professionnel, toutes disputées dans le même club. Son maillot n°10 sera retiré assez logiquement, au regard de son dévouement pour le club et d’un palmarès impressionnant : sept titres de champion de France, une coupe Korac, trois tournois des As, une coupe de France et 69 sélections en équipe de France. L’aîné de la fratrie Gadou poursuivra l’aventure avec Pau-Orthez en intégrant ensuite le staff de l’équipe. Dès mars 2004, il est propulsé entraîneur principal en remplacement de Frédéric Sarre et remporte dans la foulée le titre national. Il sera remercié en 2006, après une dernière saison soldée par une première place au classement de la saison régulière et une présence en demi-finales des playoffs (défaite contre Le Mans). Il est aujourd’hui (et depuis 2008) le directeur éxecutif du club, rebaptisé Pau-Lacq-Orthez.

# 7 – Laurent FOIREST

Après deux premières saisons de bon standing à Pau, Laurent Foirest explose cette saison là, au point d’être désigné MVP français de la saison (11,9 ponts, 3 rebonds et 2 passes décisives en saison régulière). L’ouverture récente des frontières lui ouvre logiquement des opportunités en Europe et il signe dans la foulée à Vitoria. L’ailier y restera quatre saisons, remportant un titre de champion d’Espagne et la Copa del Rey en 2002. « Lolo » fera son retour dès 2003 à Pau, remportant un nouveau titre national en 2004, ainsi qu’un nouveau titre de MVP français. En 2006, il s’engage chez les rivaux de l’ASVEL, avec qui il remporte le titre national en 2009, une coupe de France en 2008 et la semaine des As en 2010. Retraité la même année, il a exercé au sein de ce club les fonctions de manager général jusqu’au printemps dernier. La direction villeurbannaise, souhaitant réduire son staff, n’a pas renouvelé son contrat.

# 5 – Juan AISA

Frédéric Moncade et Jean-Michel Montabord sont les deux seuls joueurs encore en activité. En 1999, le pivot martiniquais évolue essentiellement avec les espoirs du club (trois matchs seulement en championnat avec les professionnels). Jean-Michel s’exilera dès la saison suivante dans les championnats inférieurs, à commencer par la Pro B où il effectuera un parcours solide (Poissy-Chatou, Angers, Nantes, Rueil, Brest, GET Vosges, Aix-Maurienne). Montabord a la bougeotte, il ne s’arrête pas là et mène ensuite sa barque aux quatre coins de la France, dans les championnats fédéraux (Pfastatt, Salon…). Depuis 2010, le joueur de 35 ans évolue à Mulhouse, en Nationale 2.

Staff :

Claude BERGEAUD

Au club depuis 1991 en tant qu’assistant, Claude Bergeaud a pris la succession de Jacques Monclar au début de la saison 1997/1998. Il remporte en 1999 le trophée d’entraîneur de l’année et le deuxième de ses trois titres de champion de France (le troisième en 2001). Il cède sa place en 2002, et prend en main dès l’année suivante l’équipe de France masculine, qu’il mène notamment à une médaille de bronze au championnat d’Europe en 2005. En manque de terrain, Bergeaud s’engage en parallèle de ses fonctions de sélectionneur avec l’ASVEL, qu’il dirigera une saison (2005/2006). En 2007, il quitte les Bleus et, après un break d’une saison, revient au club béarnais, en tant que dirigeant. L’Ariégeois occupera la fonction de directeur général de Pau (alors en Pro B) jusqu’en 2010. Depuis 2011, il a retrouvé les bancs de touche, d’abord à Bordeaux le temps d’une saison – le club dirigé par son ancien disciple Boris Diaw – puis de nouveau et encore maintenant à Pau-Lacq-Orthez (Pro B, puis Pro A).

Jacky COMMERES

Jacques Commères, dit « Jacky », effectue sa première saison au club en tant qu’assistant de Claude Bergeaud. Au club jusqu’en 2004, il est en parallèle depuis 1998 l’assistant d’Alain Jardel sur le banc de l’équipe de France féminine, avec qui il remportera le titre de champion d’Europe en 2001. Jacky occupera ensuite, de 2004 à 2006, la même fonction auprès des Bleus dirigés par Bergeaud. L’assistant deviendra entraîneur en chef de l’équipe de France des 20 ans et moins (2005) puis de l’équipe de France féminine (2006/2007). Fidèle au giron fédéral, il est depuis 2009 l’entraîneur du Centre Fédéral et l’assistant de Vincent Collet à la tête de l’équipe de France masculine et a remporté un deuxième titre de champion d’Europe cet été.

Paul HENDERSON

Ancien joueur d’Orthez, Paul Henderson a intégré le staff technique de l’Elan Béarnais après sa carrière. Remercié en 2012 pour des motifs économiques, le Franco-Américain a toutefois saisi les Prud’hommes pour licenciement abusif. La décision sera rendue courant février 2014.

Gérard BOUSCAREL

L’homme de confiance du président et la voix de l’Elan Béarnais. Ancien journaliste de presse locale, il est devenu en 1992 le directeur sportif de Pau-Orthez et le speaker du Palais des Sports. Il a pris sa retraite en 2008, en même temps que Pierre Seillant. En 2011, il a édité un ouvrage intitulé « A cœur de l’Elan Béarnais » narrant les exploits du club et agrémenté des anecdotes de Pierre Seillant.

Pierre SEILLANT

Le “Prési” n’est plus à présenter, tant l’homme a façonné l’Elan Béarnais durant 41 ans (1967-2008), le faisant passer d’un club de patronage au statut de place forte du basket français. Pierre Seillant a le plus beau des palmarès du basket français : neuf titres de Champion de France, trois Coupes de France, une Semaine des As et une Coupe Korac. Retraité en 2008, Pierre Seillant garde un œil sur son club de cœur et assiste toujours aux rencontres à domicile de l’Elan Béarnais, aux côtés de Gérard Bouscarel.

Benoît MAHIEU

Benoît Mahieu est l’ostéopathe de Pau-Orthez. Il office toujours au club et fait aussi partie depuis 2009 du staff de l’équipe de France masculine.

Posté par Rédaction

21 février 2014 à 12:07
DID YOU LIKE IT ?
0 PARTAGE
Facebook share
0 COMMENTAIRE
QUI A ÉCRIT CE PAPIER ?
ADMIN BEBASKET
Admin Bebasket
VOUS EN PENSEZ QUOI ?
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
TOUTE L'ACTU
<
1
/
5
>
Coaching