INTERVIEWS

ELWIN NDJOCK (ASVEL) : "MON OBJECTIF À LONG TERME, C’EST D’ARRIVER EN NBA"

Crédit photo :

Joueur majeur du championnat Espoirs avec Lyon/Villeurbanne, Elwin Ndjock a fait plusieurs apparitions avec les professionnels. Une semaine après le sacre de son club en finale de Jeep ELITE, il dresse le bilan d’une année durant laquelle il a montré son potentiel et pense déjà au futur.

Auréolé du Trophée du Futur et du championnat de France Jeep ELITE, Elwin Ndjock (2,00 m, 20 ans) a vécu une fin d’année chargée en émotion. Auteur d’une saison remarquable en espoirs (17,9 points à 49,5% de réussite aux tirs, dont 38,7% à 3-points et 3,8 rebonds en 28 minutes), le "gone" a intégré le groupe professionnel en cours d’année. Bilan : des statistiques intéressantes en championnat, avec 5,3 points en 11 minutes, et un baptême du feu en EuroLeague, face à Kaunas. Au crépuscule d’une année à rebours des conventions, Ndjock se livre au jeu de l’examen critique. Alors qu’il a signé son premier contrat professionnel avec l’ASVEL il y a un mois, il se voit bien rester en France et en Europe pendant quelques années, avant de traverser l’Atlantique pour rejoindre la NBA.

Vous êtes titré avec le club qui vous a formé. Quelles émotions cela vous procure ?

"C’est beaucoup de fierté. C’est le rêve de tout basketteur en France. Mais ce n’est que le début."

Vous étiez en fauteuil roulant à l’âge de 14 ans, après un déchirement osseux au genou. Six ans plus tard, vous devenez champion de France. Avez-vous conscience du parcours que vous avez effectué ?

"C’est énormément de chemin parcouru. Je ne vais pas vous mentir que je n’y pense pas tous les jours. On est tellement concentrés sur le futur, qu’on oublie parfois de là où on vient. Mais ça reste très faible au regard de la route qu’il me reste à faire."

Vous avez réalisé trois matchs avec les professionnels cette année (5,3 points en 11 minutes). Sur quels aspects du jeu avez-vous le sentiment d’avoir progressé cette année ?  

"J’ai progressé sur mon tir. Tir après écran, tir à deux points, tir à trois points. Au niveau du scoring, je suis passé de 9 points à quasiment 18 points en espoirs. En défense, j’estime que je suis plus actif. Avant je ne pensais même pas à aller au rebond. Mais cela reste encore un axe de progression pour moi. Mais j’ai vraiment progressé dans la globalité de mon jeu." 

Cette année, vous avez eu l’opportunité de faire deux apparitions en Euroleague. Quels sont les éléments qui vous ont marqué ?

"Je n’ai pas assez frotté pour savoir si j’avais le niveau. Comme je m’entraîne avec des professionnels tous les jours, ça n’a pas changé mon approche."

Que vous ont apporté des joueurs aussi expérimentés que David Lighty ou Charles Kahudi ?

"Beaucoup de conseils sur mon jeu, notamment tactique. Mais je peux également citer Moustapha Fall, Guershon Yabusele, Norris Cole. Ce sont des joueurs qui m’ont donné beaucoup de conseils. Je tiens à les remercier. En ce qui concerne Kahudi et Lighty, j’ai bu leur parole étant donné qu’ils évoluent à mon poste. Je me suis beaucoup inspiré de la manière dont ils appréhendent le jeu. Quand je suis avec des pivots par exemple. Moustapha Fall va me dire : "Tu bouges à cet endroit-là, tu vas avoir la balle. Parce que si tu restes immobile, tu ne l’auras pas". Quand je parle avec Guershon Yabusele, il va me dire de m’entraîner avec plus d’intensité. Charles Kahudi va corriger mon tir. David Lighty m’incitera à être plus agressif."

elwin-ndjock----mon-objectif--c-est-d-arriver-en-nba---1625038436.jpeg Elwin Ndjock a réalisé le doublé avec les Espoirs et les pros (photo : Sébastien Grasset)

Pour votre première année professionnelle, vous avez été sous les ordres de T.J. Parker. Lorsque vous échangiez avec lui, que vous disait-il ?

"Je voudrais déjà le remercier ainsi que le club de l’ASVEL pour m’avoir donné ma chance. Sur le terrain, je n’avais pas une relation privilégiée avec lui. J’étais davantage dans un rôle de jeune. Je suis bien plus proche de son petit frère, Pierre Parker, qui était mon premier coach en U18. Dans la tête de T.J., il se disait que je devais passer par des erreurs pour progresser. Me laisser apprendre de moi-même."

Vous êtes réputé pour être un scoreur naturel. Qu’est-ce que vous devez ajouter à votre panoplie pour vous imposer dans le monde professionnel ?

"Le rebond et la défense. La défense n’est pas mon point fort mais je suis quand même correct. Ma taille et ma dimension athlétique aident en ce sens."

Existe-il des joueurs auxquels vous vous identifiez que ce soit en Euroleague ou en NBA ?

"Il y a beaucoup de basketteurs que je regarde avec attention. En Euroleague, j’aime bien Kevin Punter (Milan), Mike James (Brooklyn Nets). Je scrute bien plus la NBA. J’ai commencé à regarder l’Euroleague il n’y a pas si longtemps que ça. En NBA, j’apprécie Jayson Tatum, Kawhi Leonard et Paul George. Ce sont des types d’arrières/ailiers qui sont grands. Ils peuvent jouer sur plusieurs postes en même temps. Ce sont des modèles."

Allez-vous rester à Villeurbanne ?

"J’ai signé mon premier contrat professionnel il y a trois semaines. L’année prochaine, je serai avec les pros."

Quels objectifs vous fixez-vous dans les trois prochaines années ?

"Essayer de dominer la scène européenne. Ça passe par se faire une place dans l’effectif à l’ASVEL. Être bon en Jeep ELITE et en Euroleague. Si j’ai encore l’âge de me faire drafté, tant mieux. Si je n’ai plus l’âge, il va falloir beaucoup travailler en Euroleague pour attirer des équipes en NBA. Je fonctionne vraiment "step by step". Même si mon objectif à long terme, c’est d’arriver en NBA. C’est très clair dans ma tête."

01 juillet 2021 à 14:22
TAG
DID YOU LIKE IT ?
0 PARTAGE
Facebook share
0 COMMENTAIRE

BeBasket

Dites byebye à la publicité et encouragez le travail effectué sur la couverture quotidienne du basket Français !

À partir de 5 € !
QUI A ÉCRIT CE PAPIER ?
ANTOINE GROTTERIA
Antoine Grotteria
VOUS EN PENSEZ QUOI ?
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
TOUTE L'ACTU
<
1
/
5
>
albums photos
Aucun album trouvé
Coaching

Nous avons détecté que vous utilisez un adblocker ou bloqueur de publicités

AdBlock

Soutenez-nous en désactivant votre bloqueur de publicités pour continuer à profiter d’une information de qualité.

Nous vous invitons à retirer BeBasket de la liste des sites bloqués et à recharger la page pour poursuivre votre navigation.