INTERVIEWS

KÉVIN CORRE, L’AMOUREUX DU 3X3 ET DES VOYAGES

Crédit photo : Julien BacotFFBB

Demi-finaliste de l'Open de France ce week-end, Kévin Corre est l’un des rares joueurs français à pouvoir vivre du basket 3x3. Pour cela, ce pionnier s'est expatrié à Jeddah, en Arabie Saoudite. Et a voyagé un peu partout dans le monde grâce à cette nouvelle discipline olympique, ce qu'il n’aurait pas pu faire en 5x5.  

« Sans hésiter, je préfère le 3x3 au 5x5, lance l’ancien poste 4 d’Aix-Maurienne, Kévin Corre. Il y a un fort sentiment de liberté, on débriefe le match entre nous et c’est la faveur de quatre joueurs qui prime et pas celle d’un coach, d’un club ou d’un joueur américain. »

« L’Arabie Saoudite ? Une puissance financière qui leur permet de grandir à coup de dollars »

Premier Français à avoir atteint les finales du World Tour à Utsunomiya, au Japon, en novembre dernier, il est également le seul Tricolore à avoir remporté un Challenger, à Xiogan, en Chine, en août 2019. « C’est une énorme satisfaction, savoure le 1er Français au ranking FIBA 3x3 (61e mondial). Depuis que j’ai arrêté ma carrière professionnelle de 5x5 en février, j’embrasse le 3x3 à fond. Si j’avais pu le faire plus tôt, je l’aurais fait, mais il y a peu d’opportunités d’en vivre en France. » Le basket 3x3 n’étant pas assez développé dans l'hexagone, il a rejoint l’équipe professionnelle de Jeddah, en Arabie Saoudite. Et avec le Saoudien Khalid Abdel-Gabar, le Serbe Nemanja Draskovic et le Polonais Szymon Rduch, il s’est fait une place dans le circuit mondial. « En partant de zéro, on a réussi à devenir la 12e équipe mondiale. Au départ, la fédération d’Arabie Saoudite organisait des tournois et ils avaient besoin d’une équipe compétitive au niveau mondial, sur le World Tour et les Challengers, et c’est comme cela que l’aventure a commencé. Là-bas, ils ont une puissance financière qui leur permet de grandir à coup de dollars. »

kevin-corre--l-amoureux-du-3x3-et-des-voyages1596453754.jpegKévin Corre avec Jeddah, lors des phases finales du World Tour en novembre dernier au Japon (photo : FIBA)

« Avec le 3x3, je fais un peu le tour du monde »

Plus que le basketball traditionnel, le 3x3 lui permet de voyager aux quatre coins de la planète. « Je ne sais même plus exactement le nombre de pays que j’ai visités car il y a en a beaucoup, s’amuse-t-il. Notamment de passage en Arabie Saoudite, en Roumanie, en Slovénie, en Chine, aux États-Unis, au Canada, au Japon, aux Pays-Bas et en Hongrie, il a découvert bon nombre de cultures différentes. « Au-delà de la performance sportive, c’est une aventure humaine hyper enrichissante, appuie-t-il. On passe nos vies dans l’avion et à découvrir de nouveaux pays et de nouvelles cultures. Et on fait un peu de basket quand même. Avec le 3x3, je fais un peu le tour du monde. On a beaucoup visité Belgrade et Amsterdam, car notre coach (Ales Kunc, ancien pivot passé par Le Havre et Évreux dans les années 2000 et double vainqueur du World Tour avec Team Ljubljana en tant que joueur) aime aussi s’inspirer des différents modes de vie. » De toutes ses expériences à l’étrangers, celle aux États-Unis restera à part. « Aller dans le pays du basket a été un rêve tout au long de ma carrière. Et je voulais vraiment le faire dans le cadre du basket. Je commençais un peu à désespérer mais grâce à notre victoire lors du Challenger en Chine, on a pu y aller pour disputer le World Tour de Los Angeles. Pour bien profiter, on y est même allé 12 jours avant le tournoi. Venice Beach est un endroit exceptionnel, plein d’énergie. Et c’est aussi une terre du basket. »

kevin-corre--l-amoureux-du-3x3-et-des-voyages1596454074.jpegIci devant le sanctuaire de Futaarayama au Japon, Kévin Corre a fait le tour du monde avec le 3x3 (photo : FIBA)

Demi-finaliste de l’Open de France 3x3 ce week-end avec le Cap d’Ail Riviera (avec Anthony Christophe, Rémi Dibo et Thomas Laurent) il aspire à présent à faire un dernier baroud d'honneur avec Jeddah. Avant de tirer définitivement sa révérence et pourquoi pas d’aider au développement du 3x3 en France. « Que ce soit en tant que coach ou amateur de 3x3, j’aimerais pouvoir transmettre ce que j’ai pu voir à l’étranger, avec Jeddah. » Pour encore faire progresser la discipline, avant les Jeux Olympiques de Paris 2024. 

Photo de Une : Deux pionniers du basket 3x3, Angelo Tsagarakis et Kévin Corre, face-à-face ce samedi au parc des chantiers de Nantes, lors de l'Open de France 3x3

À Nantes,

03 aout 2020 à 20:00
TAG
DID YOU LIKE IT ?
0 PARTAGE
Facebook share
0 COMMENTAIRE

BeBasket

Dites byebye à la publicité et encouragez le travail effectué sur la couverture quotidienne du basket Français !

À partir de 5 € !
QUI A ÉCRIT CE PAPIER ?
THÉO QUINTARD
Plus qu'un simple ballon orange, le basket est inscrit dans mon ADN.
Théo Quintard
VOUS EN PENSEZ QUOI ?
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
TOUTE L'ACTU
<
1
/
5
>
Coaching
Aucun conseil trouvé

Nous avons détecté que vous utilisez un adblocker ou bloqueur de publicités

AdBlock

Soutenez-nous en désactivant votre bloqueur de publicités pour continuer à profiter d’une information de qualité.

Nous vous invitons à retirer BeBasket de la liste des sites bloqués et à recharger la page pour poursuivre votre navigation.