JEEP ÉLITE

-11 MILLIONS D'EUROS POUR L'ENSEMBLE DES 18 CLUBS DE JEEP ELITE : LA PROJECTION DE LA DNCCG SUR LA FIN DE SAISON

Crédit photo : Sébastien Grasset

La Direction Nationale du Conseil et du Contrôle de Gestion des Clubs Professionnels a présenté ses calculs concernant les pertes budgetaires liée à la poursuite de la saison 2020-2021, en considérant qu'elle se terminerait avec des matches disputés à huis-clos.

A l'occasion de l'annonce du résultat des votes de l'Assemblée Générale de la Ligue Nationale lundi, Philippe Ausseur, le président de la Direction Nationale du Conseil et du Contrôle de Gestion (DNCCG) des Clubs Professionnels, a présenté les anticipations budgetaires sur la fin de saison 2020-2021, si celle-ci venait à se disputer sans spectateurs jusqu'à son issue.

-587 000 euros en moyenne pour les clubs de Jeep ELITE

Ainsi, alors qu'à l'issue de la saison 2018-2019, la dernière à s'être déroulée normalement, les clubs de Jeep ELITE et de Pro B présentaient un résultat d'exploitation positif de plus de 9 millions d'euros, cette saison il a été calculé qu'ils perdraient 15 millions d'euros. Les 18 clubs de Jeep ELITE perdraient à eux seuls 11 millions, soit -587 000 euros par club en moyenne, contre 4 millions au total et -202 000 euros par club en Pro B.

Malgré les aides de l'Etat, les pertes de recette liées à l'absence de public dans les salles représentent ainsi -4,3 millions en Jeep ELITE. Concernant le remboursement des sponsors, qui n'auront pas accès aux loges VIP et réceptifs, les pertes se chiffrent à -11,75 millions. En face, le chômage partiel a permis de récupérer 6,1 millions d'euros, alors que le non maintien des salaires à 100% (dans la limite des 84%) a permis d'économiser 2 millions et que les exonérations des cotisations sociales représentent un total de 4,6 millions d'euros.


Les calculs pour les clubs de Jeep ELITE

Une prédiction volontairement pessimiste

Philippe Ausseur a précisé que ce bilan se veut le plus pessimiste possible. En effet, outre le retour espéré de spectateurs en mai et juin, les calculs considèrent que les clubs devront rembourser l'ensemble des prestations non fournies à leurs partenaires. Néanmoins, il n'est pas dit que tous réclament un remboursement à 100%, surtout si ceux-ci sont mis en avant d'une autre manière, notamment lors des retransmissions sur LNB TV. Le risque reste cependant très élevé pour cinq clubs de Jeep ELITE dont les prédictions prévoient une perte sèche de plus de 500 000 euros.

Philippe Ausseur a également révélé le montant de la perte de la projection en cas d'arrêt de la saison au 22 février : celle-ci prévoyait "quasiment le double de perte pour la Jeep ELITE", soit environ -22 millions d'euros. "La raison est simple : à ce moment là vous perdez vos sponsors visibilités comme vos sponsors hospitalités", a-t-il expliqué, avant qu'Alain Béral rappelle que la LNB aurait elle aussi du rembourser ses sponsors, comme Jeep, obligeant les clubs à s'endetter encore un peu plus. Cette projection sans fin de saison ne prenait pas en considération les répercussions largement négatives pour les saisons suivantes.


La projectif de la DNCCG au 30 juin 2021

L'ensemble du bilan financier est à retrouver en cliquant-ici

24 février 2021 à 19:35
TAG
DID YOU LIKE IT ?
0 PARTAGE
Facebook share
0 COMMENTAIRE

BeBasket

Dites byebye à la publicité et encouragez le travail effectué sur la couverture quotidienne du basket Français !

À partir de 5 € !
QUI A ÉCRIT CE PAPIER ?
GABRIEL PANTEL-JOUVE
Tout ça pour mettre une balle dans un cercle.
Gabriel Pantel-jouve
VOUS EN PENSEZ QUOI ?
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
TOUTE L'ACTU
<
1
/
5
>
albums photos
Aucun album trouvé
Coaching

Nous avons détecté que vous utilisez un adblocker ou bloqueur de publicités

AdBlock

Soutenez-nous en désactivant votre bloqueur de publicités pour continuer à profiter d’une information de qualité.

Nous vous invitons à retirer BeBasket de la liste des sites bloqués et à recharger la page pour poursuivre votre navigation.