BETCLIC ÉLITE

-30 À BOURG-EN-BRESSE, 10E DÉFAITE DE RANG : SILENCE, L'ÉLAN BÉARNAIS COULE...

Crédit photo : Christelle Gouttefarde

Pour la dernière de Laurent Vila, l'Élan Béarnais a fait illusion une mi-temps avant de lâcher prise à Bourg-en-Bresse (58-88). Vaincus pour la dixième fois de rang, les Palois s'enfoncent dans la zone de relégation. Et à l'image de la sortie de Jérémy Leloup en conférence de presse, la fracture semble désormais marquée entre joueurs et dirigeants.

Et soudain, en cœur de troisième quart-temps, la digue a lâché. La capacité de résistance n'était déjà pas très élevée mais au moins l'Élan Béarnais a été en mesure de rester un temps à portée de fusil de la JL Bourg. Non pas pour véritablement espérer pouvoir déclencher un coup fatal, non, tant il y avait une (ou plusieurs) classe d'écart entre les deux équipes, mais peut-être pour continuer à faire illusion, se battre un peu, engranger quelques certitudes avant le match de la peur de ce week-end contre Roanne. À ce titre, la première période était plutôt encourageante. Aucune réussite certes, si peu de fluidité offensive aussi hormis Petr Cornelie et Vee Sanford, mais il y avait quand même de quoi souligner une vraie envie de bien faire et de l'intensité défensive. Le problème, c'est que cela ne suffisait déjà pas pour réellement embêter les Bressans (39-30, mi-temps), même si un tir primé ouvert de C.J. Williams (0 point à 0/7) aurait pu ramener les Pyrénéens à -5 (42-34, 22e minute). Mais avec des "si", Pau-Lacq-Orthez aurait mis plus de shoots (4/23 à trois points) et ne serait peut-être pas globalement dans une situation aussi intenable.

Et quand les coéquipiers de Maxime Courby (17 points) se sont mis à développer leur jeu, cette digue bien fragile a cédé (55-36, 27e minute). Sous l'égide d'Alen Omic, auteur de l'un de ses matchs références (12 points et 10 rebonds), la JL Bourg a haussé le ton défensivement, a trouvé les tirs ouverts en contre-attaque et a su éparpillé façon puzzle une équipe paloise, qui n'avait d'équipe plus que le nom, jusqu'à 32 points d'écart (88-56, 39e minute). « C'est une victoire importante », pouvait sobrement résumer Savo Vucevic. Une lapalissade qui trouve tout son sens dans les autres résultats de la soirée : les revers conjugués de Dijon, Villeurbanne et Boulogne-Levallois permettent à la Jeu de consolider sa place sur le podium.

La colère de Leloup, la pantalonnade Wroten

Loin, très loin, devant son adversaire du jour qui signe un terrible accomplissement pour la soirée : une decima, dix défaites de rang, et une deuxième humiliation de rang (58-88) après la correction infligée par Orléans au Palais des Sports de Pau le week-end dernier (72-101). Une triste sortie pour Laurent Vila, qui n'aura pas su s'offrir une surprise pour sa dernière à la tête de l'équipe professionnelle. Et l'on ne pourra pas dire que tous les maux de l'Élan Béarnais réposent sur les seules épaules du technicien catalan tant ses joueurs ont été mis dans de mauvaises conditions pour ce déplacement. Hier soir, c'est dans les colonnes de BeBasket qu'ils ont appris que leur coach s'apprêtait à laisser sa place à Éric Bartecheky, suscitant la colère noire de Jérémy Leloup en conférence de presse à l'encontre de ses dirigeants : « Ce manque de communication est inacceptable. La façon dont ça se fait, tous les joueurs, ça nous rend fous. » Si peu enclin à signer Tony Wroten, Laurent Vila a eu une nouvelle preuve que sa frilosité à l'égard de l'ancienne star du Process des 76ers était légitime. Pour sa troisième apparition en Jeep ÉLITE, le meneur aux 151 matchs NBA a livré une prestation catastrophique, frôlant des profondeurs abyssales rarement entrevues à ce niveau : 6 balles perdues en 7 minutes de jeu. Complètement à court de forme, Tony Wroten ne sera pas l'homme providentiel de Pau-Lacq-Orthez. Mais quand le mal est aussi marqué, il ne faudra pas qu'un seul homme pour sauver le club : cette fois, la crise est profonde.

À Bourg-en-Bresse,

16 mars 2021 à 22:36
DID YOU LIKE IT ?
0 PARTAGE
Facebook share
0 COMMENTAIRE

BeBasket

Dites byebye à la publicité et encouragez le travail effectué sur la couverture quotidienne du basket Français !

À partir de 5 € !
QUI A ÉCRIT CE PAPIER ?
ALEXANDRE LACOSTE
Shooteur d'élite à Marseille.
Alexandre Lacoste
VOUS EN PENSEZ QUOI ?
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
TOUTE L'ACTU
<
1
/
5
>
albums photos
Aucun album trouvé
Coaching

Nous avons détecté que vous utilisez un adblocker ou bloqueur de publicités

AdBlock

Soutenez-nous en désactivant votre bloqueur de publicités pour continuer à profiter d’une information de qualité.

Nous vous invitons à retirer BeBasket de la liste des sites bloqués et à recharger la page pour poursuivre votre navigation.