BETCLIC ÉLITE

"AVEC LE CŒUR ET LES CACAHUÈTES", LA JL BOURG FINIT PAR ÉTOUFFER STRASBOURG

Crédit photo : Jacques Cormarèche

Pour sa première à domicile, la JL Bourg version Laurent Legname ne s'est pas ratée. Toujours invaincus, les Bressans ont maîtrisé Strasbourg dans le money-time (65-57). Une victoire acquise grâce à une qualité défensive déjà impressionnante, et un état d'esprit irréprochable.

Les dizaines de cigognes présentes sur des lampadaires à l'entrée de Bourg-en-Bresse, sur la route de... Strasbourg, représentaient peut-être un présage d'une soirée aux fortes saveurs alsaciennes pour la SIG. Mais  il n'en fut rien. L'équipe de Lassi Tuovi a surtout eu l'honneur malheureux d'être la première à découvrir l'âpreté des réceptions à Ékinox version Laurent Legname. Un combat de tranchées, des corps qui se jettent sur tous les ballons, un investissement total aux rebonds (41-28) et, surtout, des barbelés dressés dans le quatrième acte, remporté 18-4 avec seulement deux paniers encaissés. « Laisser Strasbourg à seulement quatre points dans le dernier quart-temps, c'est tout simplement extraordinaire », appréciait le nouvel entraîneur burgien.

Pour la SIG,« beaucoup d'espoir » malgré tout 

Défendre le fer, ou comment présenter un bilan immaculé de 3-0 avec une équipe encore immensément loin de son meilleur niveau supposé. 54 points concédés mercredi à Limoges, 57 ce samedi, il ne faut pas chercher bien loin pour comprendre le secret du leader actuel de Betclic ÉLITE. « On n'arrivait pas à trouver les solutions en attaque alors on a verrouillé tout ce que l'on pouvait », relevait Axel Julien. « On a montré depuis le début du championnat que notre défense est déjà prête. C'est le meilleur départ que l'on pouvait faire, il nous manque la manière maintenant. »

-avec-le-coeur-et-les-cacahuetes---la-jl-bourg-finit-par-etouffer-strasbourg1633813673.jpeg
Matt Mitchell happé par la défense burgienne, image symbole de la fin de soirée à Ékinox
(photo : Jacques Cormarèche)

Surtout que la Jeu a dû faire face à une coriace équipe strasbourgeoise, à créditer peut-être de sa meilleure performance de ce début de saison. Surprise par Cholet le week-end dernier (73-74), tombeuse de Tallinn au buzzer plus tôt cette semaine, la SIG a longuement fait la course en tête, comptant jusqu'à sept points d'avance (40-47, 26e minute), notamment portée après la pause par un John Roberson retrouvé (10 points à 4/11 et 4 passes décisives). Avant de rendre les armes dans le money-time, rendant ainsi tous ses efforts vains... « Il y a de la déception et de l'énervement, ça commence à être répétitif », soupirait Yannis Morin. L'histoire choletaise se réitère certes peut-être, mais l'heure est encore loin d'être à l'urgence côté Strasbourg. « Il y a beaucoup d'espoir à avoir pour la suite », positivait Lassi Tuovi, déjà l'esprit entièrement tourné vers le déplacement à Ostende lundi en BCL. « Ce groupe a un excellent état d'esprit, est travailleur, je crois en cette équipe. Tony Crocker nous a rejoints aujourd'hui : dès qu'on sera au complet, on va construire. Ce soir, je peux être fier de mes joueurs. On pourrait aussi penser que l'on mérite plus mais quand on ne marque que quatre points dans le quatrième quart-temps, ce n'est pas le cas. La JL Bourg est une équipe impressionnante : ils étaient sûrement un peu stressés pour leur première à domicile mais ils se sont libérés en fin de match... »

« On a gagné sur l'envie et le dépassement de soi »

Ce money-time étouffant, coincé pendant une interminable séquence à 55-55, porte aussi la marque d'un homme : Hugo Benitez. « Je ne veux pas en dire trop à son sujet mais j'aime beaucoup ce gamin », souriait Laurent Legname. Du haut de ses 20 ans, en l'absence de C.J. Harris (victime d'une blessure musculaire), le jeune Catalan a enfilé le costume de patron et a livré une prestation majuscule : 11 points à 4/7, 3 rebonds et 6 passes décisives, toujours aussi juste défensivement et avec une envie nouvelle d'aller chercher ses responsabilités. « C'est lui qui amène la révolte », soulignait Axel Julien, lui-même trop dispendieux (5 balles perdues) mais auteur du shoot de la victoire à 30 secondes du buzzer final. « C'est bien qu'il prenne conscience qu'il est capable de le faire. »

-avec-le-coeur-et-les-cacahuetes---la-jl-bourg-finit-par-etouffer-strasbourg1633814001.jpeg
Sulaimon, dans l'esprit du soir : pas de réussite (5 points à 1/7) mais énormément d'engagement (7 rebonds)
(photo : Jacques Cormarèche)

Les ajustements tactiques de Laurent Legname auront également contribué à faire la différence, notamment la doublette Pierre Pelos - JaCorey Williams dans la raquette en fin de match. La confiance accordée à l'intérieur américain, malgré deux premières sorties catastrophiques et une entame de rencontre dans la droite lignée des précédentes, fut payante. L'ancien de Trento a sûrement lancé sa saison, une pièce nouvelle dans le puzzle bressan. « Il reste des rôles à trouver mais je retiens le cœur et les cacahuètes de mon équipe », concluait l'ancien technicien de Dijon, très démonstratif avec le public d'Ékinox. « C'était un match âpre, de haut-niveau en terme défensif et d'intensité. Ce soir, on a gagné sur l'envie et le dépassement de soi. » Il reste encore beaucoup d'ingrédients à ajouter mais voilà déjà une bonne base sur laquelle construire. Dans l'immédiat, cela suffit pour être à 3-0.

À Bourg-en-Bresse,

09 octobre 2021 à 23:04
TAG
DID YOU LIKE IT ?
0 PARTAGE
Facebook share
0 COMMENTAIRE

BeBasket

Dites byebye à la publicité et encouragez le travail effectué sur la couverture quotidienne du basket Français !

À partir de 5 € !
QUI A ÉCRIT CE PAPIER ?
ALEXANDRE LACOSTE
Shooteur d'élite à Marseille.
Alexandre Lacoste
VOUS EN PENSEZ QUOI ?
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
TOUTE L'ACTU
<
1
/
5
>
albums photos
Aucun album trouvé
Coaching

Nous avons détecté que vous utilisez un adblocker ou bloqueur de publicités

AdBlock

Soutenez-nous en désactivant votre bloqueur de publicités pour continuer à profiter d’une information de qualité.

Nous vous invitons à retirer BeBasket de la liste des sites bloqués et à recharger la page pour poursuivre votre navigation.