JEEP ÉLITE

"INCOMPRÉHENSIBLE ET INACCEPTABLE" : JÉRÉMY LELOUP "FURIEUX" CONTRE SES DIRIGEANTS

Crédit photo : FOXAEP

Venu s'exprimer en conférence de presse après la dixième défaite de suite de l'Élan Béarnais, à Bourg-en-Bresse, Jérémy Leloup a poussé un gros coup de gueule contre ses dirigeants. Le reflet de la colère des joueurs à l'encontre de l'exécutif palois, suite à la non-communication autour du départ de Laurent Vila.

Quelques secondes pour souligner les efforts défensifs de la première mi-temps, bien mal valorisés par l'adresse burgienne (32/60, dont 14/28 à trois points). Quelques secondes pour ajouter qu'il y a eu du mieux par rapport à l'humiliation d'Orléans le week-end dernier. Et puis, Jérémy Leloup a cessé d'évoquer la rencontre du soir (58-88).

Habitué à côtoyer les sommets, vainqueur de multiples trophées avec Le Mans, Strasbourg et Dijon, le Sarthois découvre une nouvelle facette d'une carrière professionnelle, à 34 ans. Celui d'une crise, profonde, où il a appris, comme ses coéquipiers, lundi soir sur BeBasket que Laurent Vila serait démis de ses fonctions d'entraîneur de l'Élan Béarnais, et remplacé par Éric Bartecheky, ce mercredi au retour du déplacement de Bourg-en-Bresse. Particulièrement attaché à son coach, qu'il avait connu comme assistant au MSB en 2008/09, l'ancien ailier de Vichy  a évacué toute sa frustration en conférence de presse, au micro de Frédéric Mazéas de France Bleu Béarn, fustigeant le manque de communication de ses dirigeants.

« Je n'ai même pas envie de parler du match, plutôt de ce qui s'est passé hier soir. Qu'on apprenne que le coach ne fait potentiellement plus partie de l'effectif à partir de ce match-là, peu importe le résultat... Il ne le sait pas, l'apprend dans la presse et nous aussi, la veille du match. Il va falloir que nos dirigeants arrêtent de faire des choses comme ça. Il s'est déjà passé une histoire similaire avec Shannon Evans et là, ça continue, il n'y a pas de communication. Comment le coach doit-il réagir pour préparer le match ? Comment nous les joueurs devons réagir ? C'est incompréhensible. C'est inacceptable de procéder comme ça. À la rigueur, on peut se parler avant, se dire les choses, qu'on allait partir sur un nouveau cycle après Bourg. Laurent s'en doutait, nous aussi. On venait de changer deux joueurs donc on savait que la prochaine étape serait le changement de coach. Mais on apprend ça dans la presse, personne n'est au courant, même le coach. Je trouve ça inacceptable par rapport aux dirigeants. Ça me fait clairement chier de voir ça. On est des grands garçons, on peut se parler, ça fait partie du business. Mais la façon dont ça s'est fait, ça nous rend fous... Les joueurs, on est tous fous de ça. C'était pareil avec Shannon Evans, le coach a appris son départ le jour-même, on n'avait pas eu le temps de se préparer. C'est incompréhensible et je suis furieux par rapport à ce qu'il se passe. Peu importe si je dois avoir une discussion après avec les dirigeants, au moins il faudra qu'on parle pour enrayer ça. Il n'y a pas de communication, c'est le problème depuis le début de la saison. C'est compliqué pour tout le monde : le club, l'équipe, les joueurs... On ne sait plus sur quel pied danser. On a des joueurs qui arrivent dans une condition physique un peu douteuse. Il y a plein de choses qui font que c'est poussif. Et après, on nous demande de faire les efforts sur le terrain mais autour, il n'y pas ce qu'il faut, ce n'est pas serein. Je ne parle même pas de l'histoire du rachat, c'est encore autre chose. Mais qu'on se concentre sur nous et qu'on fasse les choses correctement, pas comme ce qui vient de se passer. »

Laurent Vila : « Je ne suis pas dupe mais ça fait bizarre »

L'autre problème est qu'on ne sait plus vraiment qui prend les décisions à Pau. Toujours président et directeur exécutif sur le papier, Didier Rey et Didier Gadou n'ont plus leur mot à dire sur les orientations stratégiques du club. Ainsi, le choix d'Éric Bartecheky semble être celui de la mairie, qui s'appuie essentiellement sur le directeur sportif Dominique Loeilh au sein de l'Élan.

Forcément interrogé lui aussi sur le sujet, Laurent Vila a été bien plus sobre dans ses propos, refusant de s'étendre sur la question.

« J'étais prêt pour faire un match comme une finale puisqu'il était annoncé que c'était mon dernier. Mais je crois que c'était compliqué dans la tête des joueurs. Du coup, ils n'ont pas forcément été engagé ou concentré par rapport à ce qu'il fallait faire. [...] Pour moi, c'était difficile de voir le déroulement des choses. Mais je connais le job par cœur, je ne suis pas dupe. Ça fait bizarre d'apprendre cela dans la presse. Mais je ne veux pas trop en parler ce soir, c'est une conférence d'après-match. »

Le technicien originaire de Céret devrait se voir signifier sa mise à l'écart dès ce mercredi. Et sans lui, c'est dans ce contexte explosif qu'il faudra apaiser la colère des joueurs et préparer la réception capitale de Roanne.

À Bourg-en-Bresse,

17 mars 2021 à 00:13
TAG
DID YOU LIKE IT ?
0 PARTAGE
Facebook share
0 COMMENTAIRE

BeBasket

Dites byebye à la publicité et encouragez le travail effectué sur la couverture quotidienne du basket Français !

À partir de 5 € !
QUI A ÉCRIT CE PAPIER ?
ALEXANDRE LACOSTE
Shooteur d'élite à Marseille.
Alexandre Lacoste
VOUS EN PENSEZ QUOI ?
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
TOUTE L'ACTU
<
1
/
5
>
albums photos
Aucun album trouvé
Coaching

Nous avons détecté que vous utilisez un adblocker ou bloqueur de publicités

AdBlock

Soutenez-nous en désactivant votre bloqueur de publicités pour continuer à profiter d’une information de qualité.

Nous vous invitons à retirer BeBasket de la liste des sites bloqués et à recharger la page pour poursuivre votre navigation.