BETCLIC ÉLITE

"JAMAL THE SHOOTER" A TIRÉ SA DERNIÈRE BALLE : SHULER OFFICIALISE SA RETRAITE

Crédit photo : Sébastien Grasset

Appartenant à la caste des joueurs marquants de la dernière décennie en Pro A, Jamal Shuler tire sa révérence. Le MVP de la finale de l'EuroChallenge 2015 et de la Leaders Cup 2016 a confirmé sa retraite à l'âge de 36 ans, onze mois après son dernier match.

Il fait partie des joueurs qui ont marqué la décennie 2010 en Pro A. Sept saisons passées dans l'élite, où même la seule conclue par une relégation, avec Vichy en 2010/11, reste marquée par un fait d'arme inoubliable : un tir au buzzer du milieu du terrain qui avait envoyé le Limoges CSP en Pro B. Presque un an après son dernier match, une performance anonyme contre Lavrio (0 point en 10 minutes le 6 février 2021) à l'image de son passage discret à l'Aris Salonique (5,8 points à 32% en 13 rencontres), Jamal Shuler a annoncé sa retraite à l'âge de 36 ans.

« Je me suis amusé tout ce temps ! », écrit-il sur Instagram. « Des coéquipiers sont devenus des frères, des adversaires sont devenus des frères, des supporters sont devenus des membres de ma famille. Même si je peux toujours marquer des paniers, il est temps d'embrasser le basket et de lui dire au revoir. J'ai tout adoré, surtout les mauvais moments, car je me suis toujours servi de la défiance, des critiques ou de mes échecs personnels pour élever mon jeu. [...] J'aimerai toujours ce jeu. Maintenant, il est temps de l'apprendre à la nouvelle génération. »

Formé à Virginia Commonwealth University, passé par l'Allemagne pendant ses deux premières saisons professionnelles, Jamal Shuler a donc débarqué dans l'Allier en 2010 pour sa première expérience française. Irréprochable malgré la descente de la JAV (16 points à 45%, 3,3 rebonds et 3,1 passes décisives), il fut plébiscité dix ans par les supporters vichyssois comme le meilleur arrière étranger de l'histoire du club et fut surtout en mesure de signer un contrat en EuroLeague avec Nancy, champion de France en titre. Le début des années fastes entre le SLUC, Nanterre et Monaco où son palmarès s'étoffera à une vitesse proportionnelle de sa réputation.

jamal-shuler1642183290.jpeg
Jamal Shuler a disputé une saison d'EuroLeague : 11,2 points de moyenne en 2011/12 avec Nancy
(photo : Olivier Fusy)

Au sommet de son art entre 2014 et 2016

En six années, le natif de Jacksonville s'est ainsi adjugé à trois reprises le Match des Champions (2011, 2014 et 2017), l'EuroChallenge 2015 et un autre doublé en Leaders Cup (2016 et 2017). Attaquant racé, élégant, Jamal "Shooter" fut surtout injouable par séquences. Si T.J. Campbell restera à jamais le héros du premier sacre continental de la JSF Nanterre avec son lay-up au buzzer, c'est bien l'ancien arrière du Khimik Youzhne qui rafla le trophée de MVP du Final Four, grâce notamment à une demi-finale de très haute volée contre Francfort (18 points et 7 passes décisives). Quelques mois plus tard, il fut la première recrue de marque de l'AS Monaco en Pro A, assumant son statut et les nouvelles attentes en découlant avec une saison 2015/16 digne d'un MVP (15,8 points, 3,9 rebonds et 2,9 passes décisives), magnifiée par son statut de meilleur joueur de la Leaders Cup (31 points, 6 rebonds et 3 passes décisives en finale contre Chalon !).

jamal-shuler1642183343.jpeg
MVP de l'EuroChallenge 2015, une ligne qui brille fort sur un CV
(photo : FIBA)

« Je voulais devenir l'un des joueurs les plus respectés en Pro A »

La suite fut moins reluisante : sa seconde saison sur le Rocher, où son tir raté en playoffs contre l'ASVEL le hantera longtemps, puis son retour à Nanterre ne laisseront pas la même saveur. Jamal Shuler continuera ensuite à assouvir son amour du jeu entre Israël et la Grèce, parfois avec encore beaucoup de brio (13,5 points, 3,6 rebonds et 3,9 passes décisives en 2019/20). Mais une seule saison aboutie en ESAKE ne suffira pas à laisser le même impact qu'en France où il restera dans la catégorie des vrais bons joueurs de ce championnat, et un mec bien, affable et disponible pour ne rien gâcher.

« Je suis heureux de ma progression en Pro A », nous disait-il en 2017. « Je pense qu'à Vichy, j'ai mis du temps à m'adapter au style de jeu du championnat français mais j'ai fini fort et je me suis beaucoup amélioré grâce à de bons coachs. C'était mon but de devenir l'un des joueurs les plus respectés en Pro A. Je voulais montrer que je pouvais être cité parmi les meilleurs joueurs de Pro A, sur et en dehors du terrain. Je respecte tout le monde, les présidents, entraîneurs, joueurs et supporters de toutes les équipes, qu'importe leur attitude envers moi. Je pense que les gens en sont conscients. »

« Respect the shooter », était son credo. C'est réussi...

-jamal-the-shooter--a-tire-sa-derniere-balle---shuler-officialise-sa-retraite1642183664.jpeg
Le shooteur a surtout fait les beaux jours de l'AS Monaco et de Nanterre
(photo : Sébastien Grasset)

Son parcours :

  • 2008/10 : Trier (Allemagne)
  • 2010/11 : JA Vichy
  • 2011/13 : SLUC Nancy
  • 2013/14 : Khimik Youzhne (Ukraine)
  • 2014/15 : JSF Nanterre
  • 2015/17 : AS Monaco
  • 2017/18 : Nanterre 92
  • 2018/19 : Hapoël Tel-Aviv (Israël)
  • 2019/20 : Iraklis (Grèce)
  • 2020/21 : Aris Salonique (Grèce)
14 janvier 2022 à 19:14
TAG
DID YOU LIKE IT ?
0 PARTAGE
Facebook share
0 COMMENTAIRE

BeBasket

Dites byebye à la publicité et encouragez le travail effectué sur la couverture quotidienne du basket Français !

À partir de 5 € !
QUI A ÉCRIT CE PAPIER ?
ALEXANDRE LACOSTE
Shooteur d'élite à Marseille.
Alexandre Lacoste
VOUS EN PENSEZ QUOI ?
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
TOUTE L'ACTU
<
1
/
5
>
albums photos
Aucun album trouvé
Coaching

Nous avons détecté que vous utilisez un adblocker ou bloqueur de publicités

AdBlock

Soutenez-nous en désactivant votre bloqueur de publicités pour continuer à profiter d’une information de qualité.

Nous vous invitons à retirer BeBasket de la liste des sites bloqués et à recharger la page pour poursuivre votre navigation.