BETCLIC ÉLITE

[VIDÉO] 11 POINTS POUR HUGO MIENANDI (LE MANS) CONTRE MONACO JUSTE AVANT SES 18 ANS

Crédit photo : Jules Roche

Le jeune intérieur du Mans Hugo Mienandi a marqué 11 points en 23 minutes contre l'AS Monaco jeudi soir, à trois jours de ses 18 ans.

Profitant des nombreuses blessures au sein de l'effectif du Mans Sarthe Basket, Hugo Mienandi (1,98 m, 17 ans) prouve que l'entraîneur Elric Delord peut d'ores et déjà compter sur lui en Jeep ELITE. Ce petit intérieur technique et bien avancé physiquement fait preuve d'efficacité à chacune de ses entrées sur le terrain dans le championnat. Jeudi soir encore, pour la réception du leader du championnat, l'AS Monaco, le vice-champion d'Europe U16 2019 a ainsi marqué 11 points à 4/5 aux tirs et pris 3 rebonds pour finir à 11 d'évaluation en 23 minutes. Si cela pas empêché la défaite du MSB contre la Roca Team (71-86), le natif de Trappes a fait sensation. D'autant plus qu'il a inscrit ses paniers à des moments où le match était serré. Il a été convié à la conférence de presse d'après-match*.

"Cela s’est très bien passé pour moi ce (jeudi) soir, je ne stresse pas beaucoup mais c’est triste de ne pas avoir gagné. Je suis fier de mon parcours, je progresse avec les coaches. Dimanche, j’aurai 18 ans, j’espère passer des étapes. Je suis dans la réalité, je ne me repose pas sur mes lauriers, c’est ma force. C’est bien d’avoir fait cette prestation contre Monaco. Je travaille tout le temps les détails avec mon coach, ce qui me permet de mettre des paniers comme ce 3-points qui est mon premier à ce niveau ce soir.

Je dois progresser et passer du statut de jeune à pro. J’aimerais bien avoir une routine avant le match comme les autres joueurs. Ce sont tous ces détails qui ne se voient pas sur le terrain comme la musculation par exemple. D’avoir joué autant ce soir, c’est une fierté pour moi et ma famille. C’est le travail qui paye. Je ne vais pas m’arrêter."

L'entraîneur Elric Delord est également revenu sur la belle performance du jeune intérieur.

"Il progresse. Il n’a pas d’état d’âme, c’est comme si cela faisait 10 ans qui jouait dans la ligue. Il a la tête sur les épaules mais chaque chose en son temps. Mais c’est vrai que cela va vite pour lui. Après une semaine d’entraînement avec les pros, il avait déjà obtenu le respect du groupe. La bonne nouvelle quand on a des gros pépins physiques comme en ce moment, c’est que cela donne du temps de jeu aux jeunes et cela permet d’apprendre plus vite. Cela a été le cas de Kenny (Baptiste) et de Hugo ce (jeudi) soir."

Bientôt professionnel ?

Ce poste 4 fuyant, en progrès sur le tir extérieur sur la mobilité, devrait fort logiquement signer un contrat professionnel au Mans à l'intersaison. "Quand il sera temps de passer professionnel, j’espère de tout cœur que ça sera ici, déclarait l'élève de terminale à Ouest-France. J’aime la ville, c’est mon club formateur, j’ai envie de grandir au Mans. Si je dois rester ici tout le temps, j’y resterai." Au MSB, l'avenir est en tout cas prometteur avec plusieurs jeunes responsabilisés (Williams Narace, né en 1997, Kenny Baptiste né en 2000, Matthieu Gauzin, né en 2001, et donc Hugo Mienandi, né en 2003), qui seront sans doute entourés par des vétérans (Kaza Kajami-Keane, Scott Bamforth, Terry Tarpey etc.).

*propos retranscris sur MSB.fr

22 mai 2021 à 13:34
TAG
DID YOU LIKE IT ?
0 PARTAGE
Facebook share
0 COMMENTAIRE

BeBasket

Dites byebye à la publicité et encouragez le travail effectué sur la couverture quotidienne du basket Français !

À partir de 5 € !
QUI A ÉCRIT CE PAPIER ?
GABRIEL PANTEL-JOUVE
Tout ça pour mettre une balle dans un cercle.
Gabriel Pantel-jouve
VOUS EN PENSEZ QUOI ?
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
TOUTE L'ACTU
<
1
/
5
>
albums photos
Aucun album trouvé
Coaching

Nous avons détecté que vous utilisez un adblocker ou bloqueur de publicités

AdBlock

Soutenez-nous en désactivant votre bloqueur de publicités pour continuer à profiter d’une information de qualité.

Nous vous invitons à retirer BeBasket de la liste des sites bloqués et à recharger la page pour poursuivre votre navigation.