JEEP ÉLITE

35 D'ÉVALUATION POUR ALEN OMIC, DRÔLE DE GRATITUDE ENVERS JURIJ ZDOVC : "JE VEUX LE REMERCIER DE TOUT CE QU'IL A FAIT POUR MA CARRIÈRE"

Crédit photo : Jacques Cormarèche

Nul doute que Jurij Zdvoc se serait bien passé d'un tel hommage. Surmotivé à l'idée d'affronter son ancien sélectionneur national, Alen Omic a livré son meilleur match sous les couleurs de la JL Bourg (20 points et 16 rebonds), avant d'exprimer toute sa reconnaissance à son égard en conférence de presse.

En conférence de presse, on avait prévu de demander à Alen Omic (2,16 m, 29 ans ce jour) si la présence de son ancien sélectionneur, Jurij Zdovc, sur le banc adverse pouvait constituer un facteur explicatif de son match référence en Jeep ÉLITE. Mais le pivot de la JL Bourg n'a pas attendu qu'on lui pose la question pour évoquer ce sujet et a souhaité rendre hommage à l'entraîneur des Metropolitans 92, l'homme qui lui a ouvert les portes de la sélection slovène (lors de la Coupe du Monde 2014 et de l'EuroBasket 2015), lui le naturalisé bosnien, avant que la fédération nationale ne change de politique en décidant de naturaliser Anthony Randolph puis Jordan Morgan.

« Je suis content de ma performance. J'avais une excellente motivation aujourd'hui grâce à la présence de mon coach en face. C'est quelqu'un qui m'a énormément apporté au cours de ma carrière. Il m'a permis d'intégrer la sélection nationale, où nous avons passé deux ans ensemble, et il m'a beaucoup aidé. Je le respecte beaucoup et je veux maintenant le remercier pour tout ce qu'il a fait pour moi. En me sélectionnant pour la Coupe du Monde 2014 et l'EuroBasket 2015, il m'a aidé à quitter la Slovénie. Il a toujours été à mes côtés, nous avons une très bonne relation et j'étais très motivé ce soir à l'idée de l'affronter. J'étais heureux qu'il puisse me voir jouer. » 

Et quelle meilleure façon de remercier quelqu'un que de réaliser... son match référence face à lui ? Auteur de 20 points à 9/12, 16 rebonds, 3 passes décisives, 1 interception, 0 balle perdue et 7 fautes provoquées pour 35 d'évaluation en 33 minutes, Alen Omic a livré sa plus belle prestation sous les couleurs burgiennes, à une toute petite longueur de sa meilleure note historique en carrière (36, en Ligue Adriatique, avec l'Olimpija Ljubljana le 7 mars 2015). De quoi dérouter légèrement Jurij Zdovc qui n'avait jamais vu son ancien protégé aussi productif offensivement, avec un record de points à 14 (contre la Macédoine, au cours de l'EuroBasket 2015) lors de son mandat avec la sélection slovène.

« Il m'a surpris ! J'avais prévenu qu'il fallait l'impacter physiquement, être costaud contre lui. Mais on n'a pas su le faire, il a reçu la balle à ses spots préférentiels. Il est très difficile à contenir sous le panier. Je le connais très bien, c'est un très bon gamin, je suis content pour lui. »

35-d-evaluation-pour-alen-omic--drole-de-gratitude-envers-jurij-zdovc----je-veux-le-remercier-de-tout-ce-qu-il-a-fait-pour-moi-1620295186.jpeg
Alen Omic lors de l'EuroBasket 2015, couvé du regard par Jurij Zdovc en arrière-plan
(photo : Sébastien Grasset)

Parfois inexploité offensivement au poste bas, offensivement sevré de ballons lors de certaines rencontres, Alen Omic vit une saison inégale avec la Jeunesse Laïque, malgré de belles statistiques (10,1 points à 60%, 7,6 rebonds et 1,8 passe décisive pour 15,7 d'évaluation). Débarqué en septembre avec une étiquette de fort joueur européen (à relire : son interview de l'automne à ce sujet), l'intérieur aux 67 matchs d'EuroLeague a été précieux dans la conquête du Top 16 de l'EuroCup mais a parfois semblé souffrir physiquement face aux petits pivots de Jeep ÉLITE, type Ovie Soko, bien plus mobiles que lui. Paradoxalement, c'est sa blessure au genou du cœur de l'hiver qui a mis en lumière son importance dans le dispositif de Savo Vucevic. Au cours des les deux mois passés sans lui, l'équipe bressane a enchaîné les opérations portes ouvertes, dépourvue de sa tour de contrôle défensive (jusqu'à 108 points encaissés, à deux reprises).

Certainement toujours diminué par sa rupture partielle du ligament postérieur du genou droit, Omic a mis du temps avant de retrouver son rythme. En grande difficulté fin avril, jusqu'à être scotché sur le banc contre l'Élan Chalon le 23 avril (seulement 10 minutes de jeu), le vainqueur de l'EuroCup 2017 a été placé face à ses responsabilités par son entraîneur, qui a publiquement déclaré en attendre plus de lui, tant au niveau de l'apport offensif que de son implication. Visiblement, le message a été entendu. Déjà à son aise vendredi contre Le Portel (14 points et 10 rebonds en 22 minutes), l'ancien pivot de Milan a cette fois dominé Vitalis Chikoko et des Metropolitans qui ont fait le choix de ne pas venir le trapper, ce qui a eu pour effet de placer l'intérieur zimbabwéen (4 fautes) face à ses limites défensives. Et, accessoirement, d'emmener la JL Bourg, nouvelle cinquième, vers une victoire référence (86-77).

« Alen revient progressivement au niveau d'avant sa blessure », apprécie Savo Vucevic. Il était gêné par sa blessure mais c'est quelqu'un qui, même diminué, veut jouer beaucoup. Il veut toujours être sur le terrain et donner son maximum. Or, parfois, son maximum n'était pas suffisant par rapport à ce que j'attendais. Mais ce soir, il a été vraiment excellent, face à l'un des meilleurs pivots du championnat. On a demandé de jouer sur lui, de provoquer Chikoko et il l'a fait de la meilleure des manières. »

Alen Omic dispose maintenant de neuf jours pour continuer à retrouver ses sensations. « La saison n'est pas terminée, je vais continuer à faire de mon mieux », a-t-il promis hier en conclusion de sa conférence de presse. Au programme, prochainement : Boulazac, l'une des équipes qui a déjà grandement souffert face à ses 216 centimètres (13 points, 12 rebonds et 3 passes décisives lors du match aller), puis surtout l'ASVEL, et ses pivots estampillés EuroLeague, à commencer par l'autre géant du championnat, Moustapha Fall.

35-d-evaluation-pour-alen-omic--drole-de-gratitude-envers-jurij-zdovc----je-veux-le-remercier-de-tout-ce-qu-il-a-fait-pour-moi-1620295445.jpeg
Un grand Alen Omic, félicité ici par Jure Zdovc,
meilleur argument pour la JL Bourg en vue des grandes échéances à venir ?

À Bourg-en-Bresse,

06 mai 2021 à 12:12
TAG
DID YOU LIKE IT ?
0 PARTAGE
Facebook share
0 COMMENTAIRE

BeBasket

Dites byebye à la publicité et encouragez le travail effectué sur la couverture quotidienne du basket Français !

À partir de 5 € !
QUI A ÉCRIT CE PAPIER ?
ALEXANDRE LACOSTE
Shooteur d'élite à Marseille.
Alexandre Lacoste
VOUS EN PENSEZ QUOI ?
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
TOUTE L'ACTU
<
1
/
5
>
albums photos
Aucun album trouvé
Coaching
Aucun conseil trouvé

Nous avons détecté que vous utilisez un adblocker ou bloqueur de publicités

AdBlock

Soutenez-nous en désactivant votre bloqueur de publicités pour continuer à profiter d’une information de qualité.

Nous vous invitons à retirer BeBasket de la liste des sites bloqués et à recharger la page pour poursuivre votre navigation.