BETCLIC ÉLITE

ANTOINE DIOT ET DAVID LIGHTY, PRIORITÉS DE L'ASVEL

Antoine Diot
Crédit photo : Jacques Cormarèche

Antoine Diot est une des priorités parmi les dossiers de prolongation à l'ASVEL. Le club a fait une proposition de contrat de 3 ans. 

Alors que les regards sont braqués sur la signature de Victor Wembanyama à l'ASVEL, on en oublierait presque les joueurs qui sont toujours sous contrat avec le club villeurbannais et fraichement champions de France. Si l'Olympiakos Le Pirée serait tombé d'accord avec David Lighty (1,98 m, 33 ans), Tony Parker, le président, se montre confiant sur le fait de conserver le MVP de la finale des playoffs, lié jusqu'en 2024 à l'ASVEL pour rappel. C'est ce qu'il avait déclaré en conférence de presse après la victoire finale contre Dijon, il y a quelques jours, au Kindarena de Rouen ou encore dans l'Équipe de ce jour lors du bilan de la saison dressé par Tony Parker.

« Il est le heart and soul (« coeur et âme ») de notre club. C'est autour de lui, de sa mentalité, ses valeurs, qu'on a construit le club. Je suis très confiant sur le fait qu'on va le garder. »

Selon nos informations, David Lighty a accepté l'offre de l'Olympiakos Le Pirée, qui est de 800 000 euros sur deux ans, net d'impôts, là où il gagne 220 000 euros par saison, imposés, à l'ASVEL. En proie à une importante baisse de budget, le club rhodanien pourra-t-il conserver son ailier ?

Une offre de trois ans pour Diot, courtisé par Saragosse

Signataire d'un contrat de 3 ans en juillet 2019, Antoine Diot (1,92 m, 32 ans) s'est vu proposé une extension de contrat de 3 ans, à nouveau. Une information dévoilée toujours dans le quotidien sportif français. Le meneur français pourrait ainsi être lié à l'ASVEL jusqu'en juin 2025. Avec David Lighty, il est donc la priorité du mercato de Lyon/Villeurbanne. 

Mais le média espagnol CadenaSer rapporte que Saragosse (Liga ACB) suit de près l'international français. Reverra-t-on Diot dans le championnat ibérique ? Car après plusieurs années de galère dû notamment à des successions de blessures lors de sa période à Valence (2015/19) ou à un profil Mitrovic-compatible, le champion d'Europe 2013 a retrouvé un vrai niveau de performance, à l'image de son récital en finale des playoffs face à Dijon, il y a quelques jours, au Kindarena de Rouen (14 points à 50% aux tirs, 6 rebonds, 6 passes et 3 interceptions pour 23 d'évaluation en 24 minutes).

En championnat, le Burgien a tourné à 6,1 points à 44% aux tirs, 2 rebonds et 3 passes décisives pour 8,4 d'évaluation en 17 minutes. Des statistiques qui sont similaires en EuroLeague avec une moyenne de 5,9 points à 54% aux tirs, 2 rebonds et 3 passes décisives en 30 rencontres.

30 juin 2021 à 15:44
TAG
DID YOU LIKE IT ?
0 PARTAGE
Facebook share
0 COMMENTAIRE

BeBasket

Dites byebye à la publicité et encouragez le travail effectué sur la couverture quotidienne du basket Français !

À partir de 5 € !
QUI A ÉCRIT CE PAPIER ?
ALEXANDRE SANSON
Alexandre Sanson
VOUS EN PENSEZ QUOI ?
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
TOUTE L'ACTU
<
1
/
5
>
albums photos
Aucun album trouvé
Coaching

Nous avons détecté que vous utilisez un adblocker ou bloqueur de publicités

AdBlock

Soutenez-nous en désactivant votre bloqueur de publicités pour continuer à profiter d’une information de qualité.

Nous vous invitons à retirer BeBasket de la liste des sites bloqués et à recharger la page pour poursuivre votre navigation.