JEEP ÉLITE

AU MANS, NANTERRE "A EU L’INTELLIGENCE DE S’ABSTENIR DE SHOOTER" À 3-POINTS

Pascal Donnadieu
Crédit photo : Claire Macel

Pascal Donnadieu s'est exprimé sur la belle victoire de Nanterre au Mans.

Samedi soir, Nanterre a équilibré son bilan en s'imposant 85 à 79 sur le parquet du Mans. Une victoire solide chez une équipe en forme depuis début décembre. C'est forcément positif pour la formation de Pascal Donnadieu qui s'est adaptée à ce que la défense du MSB lui a laissé : beaucoup d'espace à l'intérieur. En effet, les Sarthois ont poussé leurs adversaires à moins tirer à 3-points (14 tentatives sur les 59 tirs tentés). "Ils ne tirent pas seulement à 3 points", a ainsi reconnu le coach vaincu Elric Delord après la rencontre.

"Il y a des adversaires qui nous scoutent, a commenté de son côté Pascal Donnadieu. Il y a eu un gros travail pour que Spencer Butterfield n’ait pas un tir ouvert facile (0/3 aux tirs en 15 minutes). Cela a, comme souvent, donner de bonnes opportunités dans le jeu intérieur. Notre marque de fabrique, c’est le shoot à 3-points. Ce (samedi) soir, on n’en a pas abusé, on a eu l’intelligence de s’abstenir de shooter."

En relai de Kenny Chery, Mehdy Ngouama a notamment bien trouvé (4 passes décisives en 12 minutes) Taylor Smith (18 d'évaluation en 24 minutes) et Youssou Ndoye (16 points à 8/8 en 16 minutes).

"Ngouama nous a beaucoup apporté en première  mi-temps. Il a trouvé des bonnes passes sur Smith et a mis des doutes sur leur stratégie intelligente."

Toujours respectueux, Pascal Donnadieu a vanté les qualités du MSB. De quoi savourer un peu plus ce succès.

"On sait que la série du Mans n’est pas due au hasard. On avait une large avance qu’on aurait dû mieux gérer mais notre équipe a montré qu’elle a changé de mentalité et ils ont faits des stops défensifs. C’est une belle victoire face à un adversaire direct."
Nanterre s'installe un peu plus dans le Top 8. De quoi être un peu plus serein pour la suite de la saison.
"Il reste deux places pour se qualifier en playoffs. C’est le travail qui paye. On arrive à se faire plaisir et à gagner des matchs. Ce n’est que du bonheur d’un point de vue mathématique mais le chemin est encore long. Il faut qu’on soit ambitieux et qu’on ait cette mentalité de gagner, chose qu’on ne savait pas faire en début de saison."
26 janvier 2020 à 14:37
TAG
DID YOU LIKE IT ?
0 PARTAGE
Facebook share
0 COMMENTAIRE

BeBasket

Dites byebye à la publicité et encouragez le travail effectué sur la couverture quotidienne du basket Français !

À partir de 5 € !
QUI A ÉCRIT CE PAPIER ?
GABRIEL PANTEL-JOUVE
Tout ça pour mettre une balle dans un cercle.
Gabriel Pantel-jouve
VOUS EN PENSEZ QUOI ?
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
TOUTE L'ACTU
<
1
/
5
>
Coaching

Nous avons détecté que vous utilisez un adblocker ou bloqueur de publicités

AdBlock

Soutenez-nous en désactivant votre bloqueur de publicités pour continuer à profiter d’une information de qualité.

Nous vous invitons à retirer BeBasket de la liste des sites bloqués et à recharger la page pour poursuivre votre navigation.