JEEP ÉLITE

AU MENTAL, NANTERRE S'IMPOSE AU BOUT DU SUSPENSE CONTRE GRAVELINES-DUNKERQUE

Lahaou Konaté
Crédit photo : Sébastien Grasset

Au bout du suspense, Nanterre triomphe de Gravelines-Dunkerque (88-82) et enchaîne une 5e victoire de suite. Les Franciliens restent 2e de Jeep ELITE.

Gravelines et Nanterre se rendent coup pour coup en début de match. Scott Wood dégaine de loin, Taylor Smith enfonce à l’intérieur et se mue en passeur (3 passes décisives en 6 minutes). En face, Jeremy Senglin répond à 3-points pendant que Demetrius Traedwell fait le travail dans la peinture (11-14, 6e). Mais le BCM se détache en fin de quart-temps sur des paniers intérieurs signés Koffi, Fofana ou encore Anthony. Adas Juskevicius réduit le score de loin quasiment au buzzer (21-25, 10e).

Entrée depuis quelques minutes, Julian Gamble se montre actif à l’image de ses deux « and one » – dont un dunk deux mains sur Alain Koffi – ce qui permet à Nanterre de passer devant à la marque (31-29, 14e). Nick Johnson puis Lahaou Konaté y vont eux aussi de leur dunk. De quoi enflammer le Palais des Sports (35-31, 15e). Mais pas de quoi décourager les maritimes. Smith à l’intérieur et à la passe pour Benjamin Sene et Scott Wood, permet à Gravelines de rester dans le match (40-38, 18e) et de n’être mené que d’une courte tête à la pause (42-41, 20e).

Un mano à mano jusqu'au buzzer

Au retour des vestiaires, le match est toujours aussi serré. Les deux équipes se répondent tour à tour. Par deux fois de suite, les arceaux sont en faveur du BCM grâce à Scott Wood et Benjamin Sene (52-52, 25e). L’ailier américain en remet une couche de loin (déjà 17 points dont 5/8 de loin). Du côté de Nanterre, Demetrius Treadwell – à l’image de son compatriote Gamble – se montre combattif (5 rebonds offensifs) et scoreur aussi (12 points en 14 minutes). Le score de ce quart-temps est de parité et Nanterre attaque le dernier acte avec un point d’avance (67-66, 30e).

Nanterre parvient à légèrement se détacher (76-70, 33e). Enorme contre Fos-sur-Mer la semaine dernière, Karvel Anderson se montre très discret jusque là (5 d’évaluation en 27 minutes), bien ciblé par la défense francilienne. Discret aussi, Juskevicius rentre des lancers-francs importants qui permet aux joueurs du 92 de toujours être devant (83-77, 38e). Malgré les derniers assauts du BCM, dont les 10 points dans ce quart-temps de Jean-Michel Mipoka, Haukur Palsson et Lahaou Konaté finissent le boulot sur la ligne de réparation (88-82). Une victoire au forceps face à une équipe de Gravelines dorénavant privée d'enjeu jusqu'à la fin de la saison. Les hommes de Pascal Donnadieu restent 2e de Jeep ELITE.

À Nanterre,

04 mai 2019 à 21:44
TAG
DID YOU LIKE IT ?
0 PARTAGE
Facebook share
0 COMMENTAIRE
QUI A ÉCRIT CE PAPIER ?
ALEXANDRE SANSON
Alexandre Sanson
VOUS EN PENSEZ QUOI ?
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
TOUTE L'ACTU
<
1
/
5
>
Coaching