JEEP ÉLITE

AVEC LA MANIÈRE, LIMOGES DOMINE PAU ET ACCÈDE À LA LEADERS CUP

Jerry Boutsiele
Crédit photo : Sébastien Grasset

Victoire 81-68 de Limoges qui a pu compter sur son trio Bouteille-Howard-Boutsiele pour surclasser un Elan Béarnais bien pâle...

Le 104e Clasico entre Limoges et Pau-Lacq-Orthez était le choc de cette 17e journée. Dans un Palais des Sports de Beaublanc chaud comme la braise, les Limougeauds sont montés en puissance au fil de la rencontre, ne laissant aucune chance à un Elan Béarnais dont les cadres habituels ont brillé par leur discrétion.

Pau limite la casse à la pause

Pour décrocher sa sixième victoire consécutive en championnat, le CSP a attaqué la rencontre tambour battant. Avec un trio Taylor-Miles-Howard qui a fait tomber la pluie de loin et un Jerry Boutsiele en mode perfect à mi-distance (26-20). Ce dernier a parfaitement secondé Samardo Samuels, sorti sur blessure, afin de maintenir la pression aux côtés d'un Axel Bouteille également agressif. Damien Inglis s'est chargé de faire passer le score à +9 (36-27), mais Digué Diawara a retardé l'échéance en terminant la première mi-temps par un dunk qui maintenant Pau dans le coup à l'heure du repos (41-33).

Quand William Howard répond à CJ Harris...

Les hommes de Laurent Vila ont en revanche lâché le morceau dès la reprise alors que Mickey McConnell, CJ Harris, Donta Smith et Vitalis Chikoko n'affichaient clairement pas leur rendement habituel. Les Limougeauds n'en demandaient pas tant et ont enfoncé le clou avec un dunk de Jerry Boutsiele en transition, un 3 points de Damien Inglis suivi d'un nouveau panier de Jerry Boutsiele (alors à 6/6 au tir), à mi-distance cette fois (50-37). CJ Harris a bien tenté de réveiller ses coéquipiers mais il est tombé par deux fois sur un William Howard qui lui a répondu par deux paniers à 3 points qui ont fait chavirer Beaublanc (58-44).

William Howard et Isaiah Miles ont mis fin au suspense dès la fin du troisième quart-temps avec deux interceptions pour deux paniers faciles derrière, reléguant ainsi l'EBPLO à -20 (62-42). Dans le dernier acte, William Howard a conclu son récital avec deux paniers à 3 points.

La fin de match aurait été anecdotique si Isaiah Miles et Jonathan Rouselle, tous deux touchés à la cheville, n'avaient pas rejoint Samardo Samuels sur le banc. Mais avant de compter leurs blessés, les Limougeauds ont savouré cette 51e victoire dans le Clasico face à l'ennemi palois, synonyme de qualification pour la Leaders Cup, en allant communier avec les supporters. Une des belles images de cette soirée !

20 janvier 2019 à 20:57
TAG
DID YOU LIKE IT ?
0 PARTAGE
Facebook share
0 COMMENTAIRE
QUI A ÉCRIT CE PAPIER ?
RÉDACTION BEBASKET
Rédaction Bebasket
VOUS EN PENSEZ QUOI ?
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
TOUTE L'ACTU
<
1
/
5
>
Coaching