JEEP ÉLITE

AVEC UN GÉNIAL DAVID HOLSTON, DIJON VIENT À BOUT DE GRAVELINES-DUNKERQUE

Crédit photo : FOXAEP

Devant à la pause (42-30), Dijon a joué à se faire peur face au BCM Gravelines-Dunkerque. Mais grâce au génial David Holston, la JDA a refait la différence pour l'emporter (83-73).

Après avoir vu Gravelines-Dunkerque recoller à une possession en deuxième mi-temps, Dijon a pu compter sur David Holston pour refaire l'écart et s'imposer 83 à 73.

Vingt minutes de bon basket. Voilà comment on pourrait résumer la première période dijonnaise. Face à une équipe du BCM rapidement touchée par les fautes, les hommes de Laurent Legname étaient déjà à 10 passes décisives à la pause, alors qu'elle n'en avait signé que 12 au Rhénus samedi dernier, et faisaient la course en tête (42-30, 20e).

De son côté, Gravelines-Dunkerque était méconnaisable par rapport à sa solide partition jouée à Ekinox la semaine dernière. La faute surement à des locaux qui mettaient les barbelés en défense, limitant Briante Weber (14 points, 3 rebonds et 4 passes décisives) & co à une faiblarde adresse à la mi-temps (10/30 aux tirs).

It's Dave Time

Oui mais voilà, un match de basket dure 40 minutes. D'abord dominateurs, les Bourguignons ont pourtant balbutier leur basket à la reprise. Le BCM s'enorgueillissait, dans le sillage d'un cinglant 9-0 avec 3 paniers primés. Dépassé, Alexandre Chassang (3 points à 0/3 en 12 minutes) commettait sa cinquième faute, alors que les Dijonnais étaient déjà privés de deux intérieurs sur blessure... et que Abdoulaye Loum revenait de 6 semaines d'absence. L'ancien Chalonnais a tout de même disputé les douze dernières minutes de cette rencontre, et d'affilée. Très maladroit, Aleksej Nikolic (10 points à 3/14, mais 9 rebonds et 8 passes décisives) noircissait toutes les cases statistiques, avec un gros panier primé notamment (67-65, 34e). Gravelines était dans le match, prêt à réaliser un gros coup.

Mais dans la tempête, qui d'autre que David Holston (24 points à 8/9, 3 rebonds et 5 passes décisives au final) pour sauver Dijon ? Comme souvent, le natif de Pontiac (Michigan) décidait de prendre les choses en main dans le money time. De loin d'abord, puis avec un gros and one... Mais aussi un gros tir à 5 mètres sur la truffe de Romuald Morency (15 points et 6 rebonds à 4/10), - pourtant une nouvelle fois intéressant -, ponctué dans la foulée par un drive de haut-niveau du lutin dijonnais. Game over. 

Les bonnes mains de Khalid Boukichou (15 points et 6 rebonds) n'y changeaient rien. Un dernier tir de l'excellent Axel Julien (16 points, 5 rebonds et 7 passes décisives) dans le corner venaient mettre un point final à cette affaire (83-73). Au courage, la JDA venait à bout d'un BCM (83-73) qui pourra regretter de n'avoir commencé à jouer qu'en seconde période.

Une victoire qui met fin à leur série de deux défaites de suite - concédées à Orléans et Strasbourg - et qui leur permet de conserver leur deuxième place de Jeep ELITE, avec 13 victoires en 16 matches. De son côté, le BCM rebascule avec un bilan négatif (7 victoires, 8 défaites) mais prouve que l'équipe peut venir embêter des formations du haut de tableau.

Cliquez-ici pour accéder aux statistiques de Dijon vs Gravelines-Dunkerque

par @
30 mars 2021 à 22:46
TAG
DID YOU LIKE IT ?
0 PARTAGE
Facebook share
0 COMMENTAIRE

BeBasket

Dites byebye à la publicité et encouragez le travail effectué sur la couverture quotidienne du basket Français !

À partir de 5 € !
QUI A ÉCRIT CE PAPIER ?
VICTORIEN RENIER
Victorien Renier
VOUS EN PENSEZ QUOI ?
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
TOUTE L'ACTU
<
1
/
5
>
albums photos
Aucun album trouvé
Coaching

Nous avons détecté que vous utilisez un adblocker ou bloqueur de publicités

AdBlock

Soutenez-nous en désactivant votre bloqueur de publicités pour continuer à profiter d’une information de qualité.

Nous vous invitons à retirer BeBasket de la liste des sites bloqués et à recharger la page pour poursuivre votre navigation.