JEEP ÉLITE

BOULAZAC EN BALADE À NANTERRE

Travis Leslie
Crédit photo : Sébastien Grasset

Sans frayeur, Boulazac s'est imposé sur le parquet de Nanterre (68-90). Une victoire qui les rapproche du top 8. 

Pour son 4e déplacement de suite en championnat, Boulazac prend le meilleur départ en réussissant tout ce qu’il entreprend, tout en défendant dur (2-13, 4e). L’adresse longue distante de Nanterre fuit les locaux, au contraire du BBD, très appliqué et déterminé à venir réaliser un coup dans les Hauts-de-Seine. Le score continue d’enfler (6-22, 8e) sous l’impulsion d’un Kenny Chery impeccable à la mène (14 d’évaluation en 10 minutes) ou encore du spectaculaire Akil Mitchell auteur déjà de deux dunks dans la partie. Nanterre ne semble pas être dans le coup ce soir, enfoncé de partout par le BBD. Après 10 minutes, Boulazac mène 12-28 et surtout 4 à 44 à l’évaluation (!).

Rémi Lesca accueilli par les huées du Palais des Sports Maurice Thorez inscrit un 3e panier primé pour le BBD au début du 2e acte, histoire de calmer un peu l’ambiance. Au contraire de Jeremy Senglin, auteur d’un air-ball juste derrière. Rien ne va pour Nanterre. Haukur Palsson se voit arracher le rebond sous son panneau par Cowels, qui dépose 2 points supplémentaires et maintient l’écart pour les Périgourdins (14-33, 12e). Plus globalement, les hommes de Thomas Andrieux mènent 18-4 dans la bataille du rebond après 1/4 d’heure de jeu avec une adresse énorme de 71 % aux tirs. Du côté de la JSF, Julian Gamble se montre à la hauteur (11 points) mais insuffisant face à l’adresse de Trevis Leslie auteur de 3 paniers à 3 points dans les cinq dernières minutes. Nanterre déchante, Boulazac déroule et mène 31-49 à la pause. Travis Leslie en est à 16 points en 11 minutes pour 22 d’évaluation.

Le show Travis Leslie

Les visiteurs maintiennent le cap à la reprise avec toujours l’impeccable Leslie de loin (6/6) et Kenny Chery à la baguette (38-63, 25e). Les shooteurs du BBD sont de sorties, rien ne peut leur arriver, Raymond Cowels enfonce le clou (38-66, 27e) pour ce qui est du plus gros écart du match. Et quand Akil Mitchell plante de loin, on se dit même que rien ne peut arriver à Boulazac. Nanterre est dépassé, ne trouve pas de solutions offensives à l’image de Nick Johnson totalement dépassé par son vis-à-vis à la mène. À l’entame du dernier acte, Boulazac peut voir (largement) venir et mène 47-75.

Le match scellé, Pascal Donnadieu fait entrer pour la première fois du match Jean-Marc Pansa, qui apporte de l'agressivité, notion qui a cruellement manqué aux joueurs du 92 ce soir. Pendant ce temps, Travis Leslie continue dans ses oeuvres. L'ailier US du BBD continue d'enfiler les 3 points comme des perles (8/8 !). Il connaîtra son premier échec à 4 minutes du terme (59-84, 36e). Décidement les shooteurs adverses aiment se faire plaisir à Nanterre après le carton de Jarell Eddie (Strasbourg) il y a quinze jours. Appliqué, discipliné, les hommes de Thomas Andrieux rentrent en Périgord avec la victoire (68-90) grâce à son collectif. On notera tout de même le festival Leslie auteur de 28 points, 4 rebonds et 3 passes pour 33 d'évaluation en 29 minutes.

Cette victoire rapproche Boulazac du top 8 synonyme de playoffs.

À Nanterre,

09 avril 2019 à 21:37
TAG
DID YOU LIKE IT ?
0 PARTAGE
Facebook share
0 COMMENTAIRE
QUI A ÉCRIT CE PAPIER ?
ALEXANDRE SANSON
Alexandre Sanson
VOUS EN PENSEZ QUOI ?
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
TOUTE L'ACTU
<
1
/
5
>
Coaching