JEEP ÉLITE

BOULAZAC PROLONGE SON STAFF JUSQU'EN 2022

Thomas Andrieux et Claude Bergeaud prolonge à Boulazac jusqu'en 2022
Crédit photo : BBD

Claude Bergeaud, Thomas Andrieux et Jean-Sébastien Chardon ont prolongé au Boulazac Basket Dordogne jusqu'en 2022.

Il y a un an, le Boulazac Basket Dordogne pensait descendre en Pro B. Un an plus tard, même si les chances sont infimes, le BBD est encore en lice pour se qualifier en playoffs avec un bilan de 16 victoires en 31 matchs. Du coup, le club a décidé de prolonger son staff technique. L'entraîneur principal Thomas Andrieux et son assistant Jean-Sébastien Chardon ont signé un nouveau contrat jusqu'en 2022, de même que le directeur sportif Claude Bergeaud.

"Ces contrats sur la durée, c’est la concrétisation de nos intentions, a commenté le président Laurent Serres sur le site Internet du club. Nous avons parlé de projet, d’ADN du club, d’ambitions sportives, de structuration du club. Seul aux manettes de l’équipe, le coach est centré sur la saison en cours, avec un horizon court terme. La conséquence est que le projet sportif est souvent mis de côté, et évolue en fonction des coachs qui vont et viennent. Nous avons voulu faire différemment, et mettre au cœur du projet sportif ceux qui en ont la responsabilité au quotidien. Le projet sportif du BBD doit dépasser le résultat immédiat d’une victoire ou d’une défaite."

Flirtant avec les playoffs cette saison, Boulazac pourrait vouloir progresser et donc viser la qualification pour les phases finales. Mais non, le club garde les pieds sur terre.

"Il faut poursuivre ce qui a été initié cette année, et préparer la saison prochaine. Nous y travaillons depuis quelques semaines déjà. L’enjeu est majeur car il y aura 3 descentes en Pro B pour 1 montée en Jeep Elite à l’issue de la saison 2019-20. L’élite se resserre à 16 clubs. "Ne nous trompons pas de combat : c’est cette partie du championnat qui sera la nôtre. L’augmentation du sponsoring sera prépondérante dans la construction budgétaire de la saison prochaine. A ce titre, la force du BBD est de maîtriser ses coûts de fonctionnement. Nous avons tout de même mené une réflexion pour encore les réduire quand cela était possible sans altérer la qualité. Chaque euro additionnel alimentera la masse salariale sportive. C’est important de le dire à nos partenaires. Là aussi, il fait donner du sens aux choses."

06 mai 2019 à 21:40
TAG
DID YOU LIKE IT ?
0 PARTAGE
Facebook share
0 COMMENTAIRE
QUI A ÉCRIT CE PAPIER ?
GABRIEL PANTEL-JOUVE
Tout ça pour mettre une balle dans un cercle.
Gabriel Pantel-jouve
VOUS EN PENSEZ QUOI ?
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
TOUTE L'ACTU
<
1
/
5
>
Coaching