BETCLIC ÉLITE

BOURG - CHOLET, DESTINS OPPOSÉS : LA JL RETROUVE UNE ÉQUIPE, CB SE RAPPROCHE DE LA CRISE

Crédit photo : Jacques Cormarèche

Mis devant leurs responsabilités par Savo Vucevic dimanche à l'issue de la défaite face à Limoges, les joueurs de la JL Bourg ont parfaitement réagi en écrasant Cholet Basket (93-61). Un résultat sans appel qui enfonce l'équipe des Mauges dans le doute, avant un match déjà capital vendredi à Boulazac.

D'un côté, des joueurs « tous entièrement tournés vers la saison prochaine ». De l'autre, « des tricheurs ». Faites vos jeux ! Sur le papier, après les mots durs du week-end, ce Bourg - Cholet avait tout d'un match de la peur. Et il a tenu toutes ses promesses pendant... cinq minutes, le temps pour les deux équipes de montrer qu'elles avaient envie de se racheter. Yoan Makoundou et Chris Horton dressaient les barbelés dans la raquette en rejetant toutes les tentatives burgiennes, la JL répondait par une envie décuplée, à l'image de cette possession où Pierre Pelos et Zachery Peacock se sont associés pour capter cinq rebonds offensifs (!) afin d'offrir une position ouverte à trois points à Codi Miller-McIntyre. « Et parfois, ce sont des petits détails comme celui-ci, laisser échapper autant de rebonds offensifs sur une seule possession, qui vous coupent les ailes », soupirait Michael Stockton, capitaine essoufflé.

CB déjà tourné vers Boulazac

Car si l'on parle de crash en plein vol, cette soirée de Cholet Basket fait office de modèle du genre ! Intéressants pendant la première partie du premier quart-temps, au point de mener 4-10 après cinq minutes de jeu, les hommes d'Erman Kunter n'ont guère fait illusion plus longtemps. Pratiquement aphone à longue distance (0/8 à la mi-temps, 2/14 au total), incapable de faire circuler le ballon (8 passes décisives), l'équipe des Mauges fut vite surclassée (45-24, 19e minute). Autant dire que la suspension d'Aaron Jones, pour mauvais comportement, n'a pas franchement eu l'effet escompté, à commencer sur l'un des autres joueurs dans l'œil du cyclone, l'individualiste Ian Miller, à des années-lumières du niveau entrevu à Roanne, aussi inoffensif sur le parquet (0 point à 0/6 et 3 balles perdues pour -6 d'évaluation en 17 minutes) que boudeur sur le banc. Mais pourtant, Erman Kunter a clamé avoir vu des choses encourageantes ! « Il y a quand même des choses positives à retirer de certains joueurs, le groupe est un peu plus ensemble. » Citons Nianta Diarra, relancé (19 minutes), ou Gerry Blakes, de retour aux affaires après deux mois d'absence, sans grande réussite certes (-4 d'évaluation en 10 minutes) mais avec le bon état d'esprit. De toute façon, à trois jours d'un déplacement qui s'annonce déjà couperet à Boulazac, compagnon de galère, Erman Kunter a vite compris qu'il n'y aurait à retirer de cette soirée dans l'Ain et a jeté un voile pudique sur la triste seconde mi-temps des siens : -26 à la 26e minute (36-62), -34 dans le money-time, à peine mieux au final (61-93), il n'y avait plus rien à voir ! D'autant plus que Chris Horton, l'un des rares dans le tempo, a reçu une béquille et n'a pas pu tenir sa place après le retour aux vestiaires, tandis que Michael Stockton, à l'épaule souffretante, a (enfin !) été économisé (seulement 20 minutes de jeu). Bref, à défaut d'avoir su réagir dès ce mardi, tous les regards sont déjà tournés vers le Périgord, où un cinquième revers de rang allumeraient tous les signaux au rouge en vue de la lutte pour le maintien.

bourg---cb1618951463.jpeg
Ian Miller a vécu un calvaire à Ékinox
(photo : Jacques Cormarèche)

La bonne réaction de la JL Bourg

En revanche, après la colère de dimanche, un coach pouvait avoir le sourire : Savo Vucevic. « J'ai retrouvé mon équipe », appréciait l'ancien entraîneur choletais (en 2001/02). « On a joué notre basket, ils n'ont pas oublié nos principes de jeu. » Outre l'impression visuelle, les chiffres viennent confirmer le redressement de la Jeu : 26 passes décisives (meilleure performance de la saison égalée, après le record inverse de 13 contre le CSP), des points pour tous les joueurs sur le tableau d'affichage... « On avait à cœur de bien réagir, ça montre qu'on n'a pas perdu notre jeu », renchérit Hugo Benitez, relais efficace d'un Codi Miller-McIntyre, particulièrement performant après avoir été largement ciblé par son entraîneur lors de la dernière conférence de presse. Tranchant d'entrée de jeu (12 points, 2 rebonds et 2 passes décisives), l'ex-meneur du Partizan Belgrade ne s'est cette fois pas éteint, s'offrant une performance majuscule des deux côtés du parquet (21 points à 8/13, 4 passes décisives et 4 interceptions en 24 minutes). Le symbole d'un groupe piqué dans son orgueil par le choix de Savo Vucevic de placer tous les maux de la JL sur la place publique. « Visiblement, ça leur a fait du bien de les engueuler. Ils se sont réveillés, j'ai bien aimé cette réaction. » Et pour rendre la soirée de la Jeunesse Laïque vraiment parfaite, saluons la première réussie de Bangaly Fofana (notre photo) sous son nouveau maillot (9 points à 3/4, 5 rebonds, 3 interceptions et 2 passes décisives pour 16 d'évaluation en 19 minutes), tout heureux de rejouer après treize mois d'absence et à créditer d'une performance qui surpasse déjà toutes ses sorties de la saison dernière sous le maillot de Gravelines-Dunkerque (6 points au mieux). « Il nous apporte une autre dimension défensive », souligne Savo Vucevic, satisfait d'avoir su trouver le bon timing pour lancer son pigiste médical après l'avoir gardé au chaud pendant  trois semaines. La JL Bourg a retrouvé sa défense et son collectif, une rémission durable ? Son entraîneur s'est bien gardé de s'avancer sur ce terrain-là mais ces turbulences printanières ne l'ont pas détourné de son véritable objectif. « Je veux que l'on fasse quelque chose cette saison », a-t-il martelé à plusieurs reprises.

À Bourg-en-Bresse,

20 avril 2021 à 22:55
TAG
DID YOU LIKE IT ?
0 PARTAGE
Facebook share
0 COMMENTAIRE

BeBasket

Dites byebye à la publicité et encouragez le travail effectué sur la couverture quotidienne du basket Français !

À partir de 5 € !
QUI A ÉCRIT CE PAPIER ?
ALEXANDRE LACOSTE
Shooteur d'élite à Marseille.
Alexandre Lacoste
VOUS EN PENSEZ QUOI ?
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
TOUTE L'ACTU
<
1
/
5
>
albums photos
Aucun album trouvé
Coaching

Nous avons détecté que vous utilisez un adblocker ou bloqueur de publicités

AdBlock

Soutenez-nous en désactivant votre bloqueur de publicités pour continuer à profiter d’une information de qualité.

Nous vous invitons à retirer BeBasket de la liste des sites bloqués et à recharger la page pour poursuivre votre navigation.