JEEP ÉLITE

BOURG - LIMOGES, BIS REPETITA : D'UN "PANIER HÉROÏQUE", SPEEDY SMITH CRUCIFIE ENCORE LA JL

Crédit photo : Jacques Cormarèche

Huitième de Jeep ÉLITE, Limoges a équilibré son bilan (9v-9d) en allant arracher un succès mérité à Bourg-en-Bresse (69-66). Une victoire qui doit beaucoup aux deux récentes recrues et au dernier shoot... avec la planche de Speedy Smith, encore auteur du panier de la gagne contre la JL.

C'est l'histoire d'un amour à sens unique, entièrement unilatéral. Speedy Smith aime la JL Bourg, mais l'inverse n'est pas vrai. Lors de son premier match sous les couleurs limougeaudes, le meneur aux dreadlocks avait ouvert, au buzzer, le compteur de défaites de l'équipe bressane. Et quatre mois plus tard, alors qu'il n'a pas franchement brillé entre temps, à l'image de sa prestation du soir (5 points à 1/7, 7 passes décisives et 4 balles perdues), l'ancien étudiant de Louisiana Tech a récidivé, en allant trouver la planche sur un shoot lointain en tête de raquette à 45 secondes de la sirène (66-69). « Un panier héroïque », son seul de la soirée d'ailleurs, pouvait sourire Mehdy Mary. Mais chance ou non, « cela fait partie du jeu », complétait l'entraîneur du Cercle Saint-Pierre.

D'une défaite historique à un petit exploit en cinq jours :
Limoges aux deux visages

La planche n'était peut-être pas annoncée, mais ce tir vient valider une victoire méritée pour les pensionnaires de Beaublanc. « La chance sourit aux courageaux », admettait Savo Vucevic, particulièrement remonté contre le comportement individualiste de ses joueurs. Une attitude qui tranchait cruellement avec celle des Limougeauds, magnifiques de solidarité. Avec seulement huit professionnels, cinq jours après avoir subi la plus grosse défaite à domicile de son histoire en Jeep ÉLITE (69-103, soit -34), le CSP a surfé sur la dynamique positive instillée par sa performance rassurante de jeudi à Villeurbanne en Coupe de France. Les deux recrues continuent à faire le plus grand bien : Bruno Caboclo a enchaîné un nouveau double-double (17 points à 5/9, 11 rebonds et 2 interceptions), masquant sa naïveté (qui aurait certes pu coûter extrêmement cher dans les toutes dernières secondes) par son immense talent offensif, tandis que Maciej Lampe, sans être aussi dominateur qu'à l'Astroballe, a réussi ses premiers pas en championnat (11 points à 5/10 et 6 rrebonds). Le jeu proposé n'était peut-être pas forcément convaincant, encore moins flamboyant, mais Limoges a su s'appuyer sur une vraie solidité mentale afin de repartir victorieux d'Ékinox. Au moment où la JL a eu besoin d'à peine deux minutes pour s'offrir un 12-0 en fin de troisième quart-temps (de 43-48 à 55-48), il y avait toutes les raisons de penser que l'équipe de Mehdy Mary ne serait pas en mesure de s'accrocher plus longuement. Sauf qu'elle a répondu par un 13-0 lors des cinq premières minutes du quatrième acte, passant de 57-51 à 57-64... « Nous avons eu les ressources pour rester dans le match après avoir encaissé cet éclat », appréciait l'ancien coach de Neuchâtel, tout heureux aussi de pouvoir compter sur la renaissance de Marcus Ginyard, auteur de 20 points à 6/9 (dont deux tirs primés décisifs dans le money-time), une semaine après avoir effectué une auto-critique rare d'honnêteté dans les colonnes du Populaire du Centre.

bourg---limoges--bis-repetita---d-un--panier-heroique---speedy-smith-crucifie-encore-la-jl1618773932.jpeg
Marcus Ginyard, enfin un match référence ! L'ex-nantais a signé son record de points en Jeep ÉLITE
(photo : Jacques Cormarèche)

À Bourg, chacun pour soi...

Une remise en question salvatrice pour Monsieur le Maire, qui serait maintenant plus que nécessaire pour les joueurs de la JL Bourg. Invaincus à domicile jusqu'à la mi-mars, les Bressans ont chuté deux fois d'affilée à Ékinox. Et aux mêmes maux les mêmes conséquences... Après s'être enfermés dans une spirale destructrice d'échecs à trois points le 24 mars dernier contre Gravelines-Dunkerque (6/36), les hommes de Savo Vucevic ont remis le couvert, shootant encore à 16% de loin, avec un piteux 5/31 cette fois. Un manque terrible d'alternance de jeu, où la JL semble vivre (et surtout) mourir par son adresse derrière la ligne majorée. « On est à 15% à trois points et on continue à shooter », s'agaçait le technicien monténégrin. « Je prends un temps-mort pour dire d'arrêter de shooter et on continue à faire exactement la même chose sur la première possession, qu'est-ce que vous voulez ? » Néanmoins, le problème ne se résume pas simplement à la réussite mais bien aux options offensives choisies par Bourg. Sans Zack Wright, pratiquement blessé un match sur deux, l'équipe aindinoise évolue sans aucune maîtrise. Des limites incarnées par Codi Miller-McIntyre, désespérant dans sa gestion du jeu, à tel point que Savo Vucevic a choisi de remettre Hugo Benitez aux commandes du money-time, lui qui avait pourtant passé... seulement 19 minutes sur les parquets au cours des six dernières rencontres. « Avec un minimum de concentration et d'envie de jouer ensemble, on gagnait ce match », pestait l'entraîneur burgien. « Je ne veux pas toujours protéger mes joueurs : depuis un mois, nous n'avons plus d'équipe. » Pour la JL, c'était grossièrement une passe et un shoot chacun de son côté toute la soirée. Pour le CSP, la prestation d'ensemble n'a pas été la plus aboutie de la soirée, mais a eu le mérite de trouver ses fondations dans le collectif. Ces valeurs ont été récompensées par une planche bienveillante...

À Bourg-en-Bresse,

18 avril 2021 à 21:28
TAG
DID YOU LIKE IT ?
0 PARTAGE
Facebook share
0 COMMENTAIRE

BeBasket

Dites byebye à la publicité et encouragez le travail effectué sur la couverture quotidienne du basket Français !

À partir de 5 € !
QUI A ÉCRIT CE PAPIER ?
ALEXANDRE LACOSTE
Shooteur d'élite à Marseille.
Alexandre Lacoste
VOUS EN PENSEZ QUOI ?
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
TOUTE L'ACTU
<
1
/
5
>
albums photos
Aucun album trouvé
Coaching
Aucun conseil trouvé

Nous avons détecté que vous utilisez un adblocker ou bloqueur de publicités

AdBlock

Soutenez-nous en désactivant votre bloqueur de publicités pour continuer à profiter d’une information de qualité.

Nous vous invitons à retirer BeBasket de la liste des sites bloqués et à recharger la page pour poursuivre votre navigation.