JEEP ÉLITE

BRUNO CABOCLO - MACIEJ LAMPE, LES NOUVEAUX INDISPENSABLES DU LIMOGES CSP : PROLONGATION(S) EN VUE ?

Crédit photo : Jacques Cormarèche

Un duo tombé du ciel ! Respectivement pigistes médicaux de Romeo Travis et Jerry Boutsiele, Bruno Caboclo et Maciej Lampe ont changé le visage du Limoges CSP, dans deux styles bien différents. À tel point que le club souhaiterait désormais les conserver. L'affaire serait bien avancée pour l'international brésilien.

Rarement-a-t-on vu deux pigistes médicaux changer aussi radicalement le visage d'une équipe. Début avril, Limoges semblait à la dérive, dépecé par Roanne à Beaublanc (62-86), sans véritable poste 5 sur le parquet. Et quelques heures après, le CSP apprenait que son leader, Nicolas Lang, avait été testé positif au Covid-19. Deux semaines plus tard, après avoir éprouvé d'inquiétants symptômes, le capitaine limougeaud va mieux, heureusement. À l'image de son équipe qui, outre une rechute marquante à domicile contre Dijon (69-103), a enchaîné deux victoires à l'extérieur en Jeep ÉLITE (Cholet et Bourg-en-Bresse) et une prestation convaincante à l'Astroballe en demi-finale de la Coupe de France.

Un homme a crevé l'écran au cours de ces quatre dernières rencontres : Bruno Caboclo, l'ex-basketteur le plus intrigant du monde, l'un des rares joueurs des temps modernes à avoir été drafté au premier tour en étant passé sous tous les radars (choisi en 20e position par Toronto en 2014). Une fois la sidération des analystes d'ESPN passée, le Brésilien n'a pas su faire son trou dans l'Association (4,2 rebonds et 2,6 rebonds en 105 rencontres), se contentant d'incessants aller-retour en G-League et d'un âge d'or éphémère avec Memphis (8,3 points, 4,7 rebonds et 1,5 passe décisive en 2018/19), à l'occasion d'une fin de saison sans enjeu. Mais depuis qu'il a enfilé le maillot du CSP, Bruno Caboclo semble revivre (20 points à 60% et 7,8 rebonds pour 21,3 d'évaluation). On n'ira pas jusqu'à parler du Kevin Durant brésilien mais l'ancien Rocket (six matchs plus tôt cette saison) étale une facilité déconcertante en attaque, aussi bien capable de sanctionner à longue distance que d'attaquer le cercle avec ses longs segments et ses immenses qualités athlétiques. Des premiers pas extrêmement prometteurs, d'autant plus que sa marge de progression reste encore assez vertigineuse, tant au niveau de l'intensité défensive que de la maîtrise du jeu européen. C'est ce qu'a rappelé Mehdy Mary dimanche soir en conférence de presse à Bourg.

« La faute offensive de Bruno (Caboclo) sur la dernière possession, c'est si jeunesse savait et si vieillesse pouvait (il sourit). Lui, il est jeune et il ne sait pas qu'à ce moment du match, il faut simplement garder la balle et ne surtout pas prendre de risques. On n'a pas besoin de marquer un panier. Je trouve que Bruno progresse plutôt rapidement mais ça reste des choses qu'il découvre. Il a les défauts de ses qualités, il pêche par manque d'expérience dans les situations de fin de match où il faut être sous contrôle. Mais on en profite bien par ailleurs. »

bruno-caboclo---maciej-lampe--les-nouveaux-indispensables-du-limoges-csp---prolongation-s--en-vue--1618860386.jpeg
Après six années passées entre la NBA et la G-League, Bruno Caboclo a voulu tourner la page américaine
(photo : Jacques Cormarèche)

Au moins, le technicien originaire de Gonesse n'a pas à gérer ce problème d'inexpérience avec Maciej Lampe. Passé par les plus grands européens (Real Madrid, Maccabi Tel-Aviv, Vitoria, FC Barcelone), élu meilleur pivot de l'EuroCup en 2011 (et couronné avec Kazan), l'intérieur polonais connaît la musique et n'a plus rien à apprendre sur le jeu continental. Les petits doutes liés à son âge (36 ans) ont vite été dissipés, dès sa première à Villeurbanne (21 points et 13 rebonds). L'homme aux 64 apparitions NBA a beau n'avoir effectué que de mises en place tactiques ou du jeu sans opposition depuis son arrivée au CSP, il semble évoluer dans cette équipe depuis bien plus longtemps. Dimanche, on l'a vu se comporter en leader à Ékinox, souvent en train de distiller des conseils à ses coéquipiers, et faisant preuve d'une joie démonstrative quand la victoire se dessinait. Un hargneux, un vrai, qui a su prendre le dessus sur Alen Omic, avec des statistiques certes moins scintillantes que contre l'ASVEL (11 points à 5/10, 6 rebonds et 4 balles perdues en 28 minutes), mais qui apporte une dimension supplémentaire dans le jeu limougeaud.

« Maciej apporte, c'est un joueur d'expérience », ajoute Mehdy Mary. Il connait le job, il sait ce qu'il faut faire sur le terrain. Il sait aussi comment faire un "bon mauvais match", c'est-à-dire arriver à tenir le jeu. On ne lui donnera pas un A+ aujourd'hui mais il montre qu'on peut gagner avec un B-. »

Bientôt un accord avec Bruno Caboclo ?

Alors forcément, il est naturel de se demander si Limoges pourrait prolonger un peu plus longtemps le plaisir avec ses deux remplaçants de luxe. Les contrats sont tellement courts qu'ils arrivent déjà pratiquement à leur terme : Bruno Caboclo n'aurait plus que deux matchs à disputer si l'on s'en tient à ce qui est marqué sur le papier (engagé jusqu'au 30 avril), Maciej Lampe en aurait deux de plus (jusqu'au 5 mai). Le CSP se pose aussi logiquement la question. Crawford Palmer nous a confirmés que le club travaillait également à cette éventualité, d'autant plus que les blessés ne reviendront vraisemblablement pas dans les délais, surtout Romeo Travis dont la fin de saison est incertaine. « Il y a déjà des choses de prévues, nous sommes en train de les finaliser et on pourra en parler prochainement », nous a glissés le directeur sportif limougeaud.

Selon nos informations, il pourrait s'agir d'une prolongation de contrat jusqu'à la fin de l'exercice pour Bruno Caboclo. Les discussions avancent bien, un accord semble proche mais n'est pas encore formalisé. Épanoui dans le Limousin, où il apprécie l'attention portée au travail individuel et les responsabilités dont il dispose, l'international brésilien ne serait pas contre étendre son séjour à Beaublanc, avant d'envisager rejoindre une équipe plus huppée (bientôt en EuroLeague ?). Bref, toutes les parties du dossier semblent accréditer la thèse d'une fin de saison en Jeep ÉLITE pour Bruno Caboclo mais au vu de ses performances actuelles, une sollicitation d'une grosse écurie européenne pour la fin de la saison n'est pas à exclure. Surtout que le téléphone de son représentant a déjà sonné à plusieurs reprises...

En revanche, Maciej Lampe serait plus enclin à se tourner vers la Chine, un pays où les salaires sont bien plus attractifs et où il a pris ses habitudes entre 2016 et 2019. Traditionnellement, la NBL débute vers la fin du mois de mai, un timing qui pourrait venir entraver d'éventuelles négociations avec le Cercle Saint-Pierre. Mais quoiqu'il arrive avec le Sudéo-Polonais, un retour à la compétition de Jerry Boutsiele ne sera jamais considéré comme une mauvaise nouvelle...

bruno-caboclo---maciej-lampe--les-nouveaux-indispensables-du-limoges-csp---prolongation-s--en-vue--1618860442.jpeg
En deux rencontres cette semaine, le duo Caboclo - Lampe a compilé 70 points et 42 rebonds
(photo : Jacques Cormarèche)

ITW Crawford Palmer
« Très heureux d'avoir su faire ces signatures à un moment
qui aurait pu devenir extrêmement compliqué pour nous»

Directeur sportif de Limoges depuis l'été 2019, Crawford Palmer est à créditer de ces deux formidables coup sur le marché des transferts. Présent à Ékinox − où il a pu retrouver son fils Noah, Espoir à la JL Bourg −, l'ancien intérieur burgien (en 1996/97) nous présente ses deux dernières recrues.

Crawford, ce n'était pas le match de l'année à Bourg mais c'est une victoire éminemment importante...

C'est un bon résultat. C'est sûr que le match n'était pas très beau à voir mais les joueurs ont mis l'esprit et l'énergie nécessaires, sans être flamboyants. On n'a pas développé un jeu très léché en attaque mais c'est un peu normal. Maciej Lampe n'a toujours pas fait un seul vrai entraînement collectif par exemple.Bruno (Caboclo) n'est pas là depuis très longtemps non plus. On change pas mal de choses pour les incorporer donc c'est logique que le jeu ne soit pas forcément bien huilé. Mais on est quand même contents de les avoir ! Nous sommes très heureux d'avoir su faire ces signatures à un moment qui aurait pu devenir extrêmement compliqué pour nous.

C'était le deuxième match de Maciej Lampe, dont on perçoit déjà toute l'importance dans votre effectif...

Maciej a assez d'intelligence et d'expérience pour vite assimiler ce dont il a besoin. Mais de là à prendre les habitudes sur un terrain, c'est autre chose... Il s'adapte vite. Maintenant, il faut aussi que ses coéquipiers s'adaptent à Bruno et lui. Après, Maciej est un vrai joueur de basket. Sans parler des Gasol et des Scola, il fait partie des joueurs les plus expérimentés en Europe. Il est de suite arrivé avec son exigence dans le jeu et une vraie envie de s'incorporer à ce qu'on fait. Il capte très vite, il est déjà capable de donner des conseils, d'orienter les autres dans le jeu. Sans même parler de ses qualités de basketteur, c'est une vraie plus-value. On sent qu'il est content d'être à Limoges. Il sort d'une petite année galère, avec des blessures et une expérience mitigée en Pologne. Il a presque plus l'habitude de jouer poste 4, vu son passé européen, mais en poste 5 en Jeep ÉLITE, ça passe très bien.

Tomber sur un tel joueur, un tel CV, pour un contrat de trois semaines, c'était un peu inespéré non ?

On cherchait un Bosman / Cotonou ou un JFL, quelqu'un qui était déjà en Europe afin d'éviter les sept jours d'isolement, et qui était en forme. Avec tous ces critères, la liste était courte oui ! Ceux qui suivent le basket européen connaissent tous Lampe. Je l'avais regardé il y a deux ans, il était intouchable en Chine avec un salaire mirobolant. Il faut faire attention à son état de forme (Mehdy Mary a indiqué qu'il y avait déjà eu une petite alerte avant le match à Bourg, ndlr). On ne l'a pas fait jusque-là mais il va falloir limiter un peu ses minutes, en attendant le retour de Jerry. D'ici là, c'est clair qu'on est très content de l'avoir !

bruno-caboclo---maciej-lampe--les-nouveaux-indispensables-du-limoges-csp---prolongation-s--en-vue--1618860498.jpeg
Dès sa première à Villeurbanne, Maciej Lampe s'est imposé comme un élément moteur du CSP
(photo : Alexia Leduc / Infinity Nine Media)

Il semble certes encore un peu naïf et léger défensivement mais Bruno Caboclo est d'une facilité déconcertante en attaque. Que dire de ses premiers pas ?

C'est un vrai basketteur et un caractère très facile à gérer. Il est très content d'être là, très heureux de jouer au basket. On sent qu'il est vraiment motivé à l'idée de se lancer en Europe. Il s'entend super bien avec les gars, surtout avec les jeunes. Même s'il a quelques références FIBA, il arrive d'un autre basket. Il veut vraiment s'adapter au basket européen, il possède un profil super intéressant pour la Jeep ÉLITE. Je crois qu'il a fait le tour aux États-Unis. Lui comme Lampe changent beaucoup le profil de l'équipe mais je crois qu'on a bien fait. On a vu le début de cela à Villeurbanne et on a su continuer à Bourg. Au staff de s'adapter en attendant. Maintenant, il faut continuer à avancer dans ce sens-là pour bien les intégrer et on verra s'ils peuvent rester plus longtemps que prévu par rapport aux piges.

Vous anticipez la question... Est-il possible de les voir rester plus longtemps que prévu au CSP ?

C'est quelque chose auquel on réfléchit aussi (il rit). Il y a des choses qui sont déjà un peu prévues, nous sommes en train de les finaliser et on pourra en parler prochainement.

« Caboclo a les capacités pour devenir un joueur majeur en Europe »

Concernant Caboclo, comment avez-vous pu finaliser son arrivée, qui était une vraie surprise ?

Une bonne surprise j'espère ! C'est surtout un projet qu'il avait avec ses représentants. Il a fait le tour de la G-League et de la NBA. Il avait envie de progresser car la NBA a beau être le meilleur niveau mondial, il n'y a pas forcément un vrai travail individuel pour les joueurs à la marge. On peut vite se retrouver cantonné dans un rôle. Il a les capacités pour devenir un joueur majeur en Europe, on le voit déjà chez nous. Rien qu'avec ses qualités naturelles et athlétiques, il apporte déjà énormément, avant même de capter toutes les subtilités du jeu à l'européenne. Dès son premier match, il était facile, il jouait à l'aise. Il lui faut un peu plus de rigueur, de compréhension du basket européen, de se rendre compte que chaque possession est importante. Il y avait une vraie volonté de sa part de tenter sa chance en Europe et on a su actionner ce qu'il fallait pour qu'il vienne chez nous. On aimerait le conserver le plus longtemps possible mais on sait que ça pourrait être difficile, vu le joueur que c'est.

Comment vont vos deux blessés, Romeo Travis et Jerry Boutsiele ?

Ça risque malheureusement de traîner un peu pour Romeo. C'est un peu moins grave que ce que l'on craignait au départ mais ce n'est pas sûr qu'il puisse rejouer cette saison. Ça dépendra aussi de sa motivation. Il est venu pour avoir peut-être une dernière expérience au niveau professionnel. Il pense déjà à la suite, ce qui est normal, c'est un mec intelligent qui a d'autres projets. Il va falloir qu'il soit prêt à faire le travail nécessaire pour revenir d'une blessure pénible. Avec son âge et son gabarit, le tendon rotulien, ça peut être embêtant. Concernant Jerry, on aimerait le revoir dès que possible, après les 30 jours, mais ce n'est pas sûr non plus. Une aponévrose du mollet, ça peut être assez pénible aussi, c'est parfois compliqué de dire quand la douleur va disparaître. J'ai dû arrêter ma carrière là-dessus personnellement. Mais les signatures de Bruno et Maciej leur donnent un peu plus de temps et de marge pour revenir comme il faut.

bruno-caboclo---maciej-lampe--les-nouveaux-indispensables-du-limoges-csp---prolongation-s--en-vue--1618867651.jpeg
Le téléphone de Crawford Palmer a surchauffé en début de printemps, mais c'était pour la bonne cause
(photo : Lilian Bordron)

À Bourg-en-Bresse,

19 avril 2021 à 21:36
TAG
DID YOU LIKE IT ?
0 PARTAGE
Facebook share
0 COMMENTAIRE

BeBasket

Dites byebye à la publicité et encouragez le travail effectué sur la couverture quotidienne du basket Français !

À partir de 5 € !
QUI A ÉCRIT CE PAPIER ?
ALEXANDRE LACOSTE
Shooteur d'élite à Marseille.
Alexandre Lacoste
VOUS EN PENSEZ QUOI ?
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
TOUTE L'ACTU
<
1
/
5
>
albums photos
Aucun album trouvé
Coaching
Aucun conseil trouvé

Nous avons détecté que vous utilisez un adblocker ou bloqueur de publicités

AdBlock

Soutenez-nous en désactivant votre bloqueur de publicités pour continuer à profiter d’une information de qualité.

Nous vous invitons à retirer BeBasket de la liste des sites bloqués et à recharger la page pour poursuivre votre navigation.