JEEP ÉLITE

CÉDRIC HEITZ (CHÂLONS-REIMS) : "UN COUP DE MASSUE SUR LA TÊTE"

Cédric Heitz
Crédit photo : Sébastien Grasset

Le coach de Châlons-Reims Cédric Heitz ne s'attendait pas à ce que son équipe subisse la loi d'Orléans sur son propre parquet.

Après un bon début de saison (5 victoires et 4 défaites), Châlons-Reims recevait Orléans ce mercredi soir en match avancé de la 17e journée de Jeep ELITE. Une rencontre sur le papier prenable pour le CCRB face à un promu qui n'avait gagné jusque là que trois matchs. Sauf que l'OLB a amélioré son effectif dernièrement et montré de vrais signes de progrès, notamment samedi contre Le Portel (victoire 110-62 !). Les Loiretains ont pris le dessus dans le troisième quart-temps, pris le large puis résisté au retour des locaux pour s'imposer 99-91 à l'extérieur. De quoi frustrer l'entraîneur perdant, Cédric Heitz.

"C'est un peu un coup de massue que l'on prend derrière la tête, a-t-il commenté après la rencontre. On était prévenu car Orléans venait de faire un match exceptionnel juste avant. On avait montré tout ce qu'il fallait montrer sur les qualités de ces joueurs, leur capacité à marquer des tirs à 3-points, à alterner leur jeu. Dernièrement, ils montraient également des prédispositions en défense. Donc on savait qu'il fallait être fort défensivement pour les contrarier. Ce (mercredi) soir malheureusement, on n'a pas réussi à le faire. On n'a pas du tout baissé leurs pourcentages (54,8% pour l'OLB au final, NDLR) ni en terme de contrôle de la balle, on n'a pas réussi à les contrarier non plus. On échoue sur ces deux tableaux essentiels. Derrière, on essaye de gagner le match en attaque. Malheureusement, on perd quelques ballons et on rate quelques tirs qui font beaucoup de mal. Ce qui est positif c'est qu'on a fait quelques efforts pour revenir. On était à -19 à 5 minutes de la fin, on revient à quelques points d'écart. Tout aurait pu encore être jouable. Malheureusement, il y a encore un tir raté de près. On a été peut-être trop optimiste et pas assez réaliste. Maintenant, il faut vite qu'on se remette au travail et qu'on se remette à nos valeurs défensives."

Le CCRB voudra vite rebondir. Mais pour cela il faudra créer la sensation en s'imposant chez l'ASVEL lundi pour la 10e journée de Jeep ELITE.

21 novembre 2019 à 17:40
TAG
DID YOU LIKE IT ?
0 PARTAGE
Facebook share
0 COMMENTAIRE

BeBasket

Dites byebye à la publicité et encouragez le travail effectué sur la couverture quotidienne du basket Français !

À partir de 5 € !
QUI A ÉCRIT CE PAPIER ?
GABRIEL PANTEL-JOUVE
Tout ça pour mettre une balle dans un cercle.
Gabriel Pantel-jouve
VOUS EN PENSEZ QUOI ?
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
TOUTE L'ACTU
<
1
/
5
>
Coaching

Nous avons détecté que vous utilisez un adblocker ou bloqueur de publicités

AdBlock

Soutenez-nous en désactivant votre bloqueur de publicités pour continuer à profiter d’une information de qualité.

Nous vous invitons à retirer BeBasket de la liste des sites bloqués et à recharger la page pour poursuivre votre navigation.