JEEP ÉLITE

CHÂLONS-REIMS ENTERRE LES DERNIERS ESPOIRS BURGIENS

Crédit photo : Sébastien Grasset

Surprise à domicile par une vaillante équipe de Châlons-Reims (84-87), la JL Bourg ne disputera pas les playoffs. La conclusion logique d'une fin de saison ratée.

"Depuis deux mois, on ne joue plus ensemble", peste Garrett Sim, le meneur burgien. "On ne mérite pas d'aller en playoffs". Il est vrai que beaucoup de choses ont changé depuis la fin de l'hiver à Bourg-en-Bresse, douce époque où le promu tutoyait encore le Top 4. Depuis, la belle mécanique s'est enrayée. Qu'il y ait un lien de cause à effet ou non, l'arrivée de Trey Lewis, aussi fort joueur soit-il, a coïncidé avec le délitement du jeu collectif. Et la Jeu est désormais certaine de ne pas voir les playoffs.

Ce soir, l'équipe de Savo Vucevic a buté sur une équipe de Châlons-Reims en mission, comme libérée d'un poids après l'obtention de son maintien vendredi soir. Derrière la vista de Martin Hermannsson (19 points à 5/17, 6 rebonds et 7 passes décisives), le CCRB est allé puiser au fin fond de ses réserves afin de passer outre les fautes techniques intempestives du corps arbitral. Combatifs, soudés, déterminés à se venger de l'humiliation du match aller (63-95) à Reims, les Champenois ont affiché un visage convaincant et méritent entièrement ce succès (87-84), leur 14e de la saison, marqué notamment par l'impact inattendu d'un Sadio Doucouré omniprésent (8 points à 4/6 et 7 rebonds en 17 minutes) et par la nouvelle performance majuscule de LaMonte Ulmer (19 points à 7/11 et 2 rebonds en 23 minutes).

Désormais assurée de terminer hors du Top 8, la JL Bourg n'avait plus de gaz dans le moteur, à l'image d'un Zachery Peacock au bout du rouleau (14 points à 2/11). Maladroits (5/24 à trois points), dominés dans l'intensité et l'engagement, les Burgiens ont pourtant eu leur chance dans le money-time, portés par un Youssou Ndoye des grands soirs (22 points à 9/15 et 10 rebonds en 30 minutes). Mais les fameux "petits détails" sont venus crucifier les derniers espoirs bressans : Trey Lewis a perdu un ballon à vingt secondes du buzzer final, Zachery Peacock a laissé échapper son seul lancer-franc (9/10) à dix secondes de la fin. Clap de fin pour le promu. La saison fut belle, la meilleure de l'histoire du club en première division, mais le sentiment d'inachevé ne partira pas de sitôt...

À Bourg-en-Bresse,

12 mai 2018 à 23:09
TAG
DID YOU LIKE IT ?
0 PARTAGE
Facebook share
0 COMMENTAIRE
QUI A ÉCRIT CE PAPIER ?
ALEXANDRE LACOSTE
Shooteur d'élite à Marseille.
Alexandre Lacoste
VOUS EN PENSEZ QUOI ?
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
TOUTE L'ACTU
<
1
/
5
>
PROGRAMME TV
17 décembre - 01h00
New Orleans Pelicans
Miami Heat
17 décembre - 08h15
Pau-Lacq-Orthez
Le Mans
17 décembre - 09h15
New Orleans Pelicans
Miami Heat
17 décembre - 11h00
Cleveland Cavaliers
Philadelphia 76ers
17 décembre - 12h45
NBA Extra
Coaching