BETCLIC ÉLITE

CHAMPAGNE BASKET SURPREND BOURG APRÈS PROLONGATION, NANTERRE BAT MONACO ET STRASBOURG SURCLASSE LIMOGES

Jessie Begarin  Champagne Basket
Crédit photo : Jacques Cormarèche

Dans cette soirée de Betclic ELITE, la JL Bourg s'est inclinée après prolongation face à Champagne Basket (97-98). Nanterre 92 s'est offert Monaco (87-83) tandis que l'Elan Béarnais s'est imposé à domicile face à Orléans (94-85). Enfin, la SIG Strasbourg a corrigé le Limoges CSP (97-66). 

Avant le derby entre le Paris Basketball et les Metropolitans 92, quatre autres matches se jouaient ce samedi pour le compte de la 15e journée de Betclic ELITE. Malgré la prestation exceptionnelle de Rasheed Sulaimon, la JL Bourg n'y arrive plus et s'est une nouvelle fois inclinée après prolongation face à Champagne Basket (97-98). Dans le même temps, Nanterre 92 a fait chuter Monaco (87-83). L'Elan Béarnais a retrouvé le chemin du succès à domicile contre Orléans (94-85). Enfin, la SIG Strasbourg a infligé une véritable correction au Limoges CSP (97-66).

Champagne Basket fait tomber la JL Bourg après prolongation

Sous l'impulsion d'un Jessie Begarin en feu (21 points et 13 passes décisives), Champagne Basket démarrait très fort cette rencontre en infligeant un terrible 16 à 2 aux hommes de Laurent Legname. Le cauchemar se poursuivait pour les Burgiens dans ce premier quart temps. Incapable de stopper les attaques adverses, la Jeu se retrouvait largement menée, n'inscrivant que 8 points sur ces dix premières minutes (8-27, 10'). Les Bressans attaquaient ce deuxième quart temps avec de bien meilleures intentions. Sous l'impulsion de Rasheed Sulaimon (35 points), la JL Bourg comblait son retard et revenait à 9 points de leurs adversaires du soir (31-40, 17'). Pour son premier match sous ses nouvelles couleurs, Orlando Coleman (12 points) se montrait très impactant et permettait à Champagne Basket de rejoindre les vestiaires en tête (40-49, 20'). 

Au retour des vestiaires, la JL Bourg infligeait un 10-4 en cinq minutes aux Champenois. Les hommes de Cédric Heitz ne se démobilisaient pas et profitaient du très bon passage de Enzo Goudou-Sinha (24 points) pour conserver l'avantage (50-53, 25'). Dans le dur dans ce troisième quart temps, Champagne Basket menait toujours de 4 points à l'entame des dix dernières minutes (64-68, 30'). La JL Bourg inversait totalement la tendance dans ce dernier quart temps mais Enzo Goudou-Sinha arrachait la prolongation (85-85, 40'). 

Malgré tous les efforts effectués pour aller en prolongation, la JL Bourg finissait la partie avec un 0-7 et surtout un énorme 3-points de Jessie Begarin à 6,8 secondes de la fin pour chuter d'un petit point à domicile face à de valeureux Champenois (97-98). Une victoire extrêmement importante pour les hommes de Cédric Heitz. La Jeu devra quant à elle vite oublier cette nouvelle déconvenue et se remobiliser pour espérer l'emporter lors du prochain match.

Cliquez ici pour accéder aux statistiques du match

Avec un Chris Horton impérial, Nanterre enchaîne face à Monaco 

Nanterre 92 jouait sans complexe face à Monaco dans ces premières minutes. Portés par un excellent Jeremy Senglin (13 points), les Franciliens trouvaient des solutions offensivement. Les Monégasques pouvaient s'appuyer sur un Ibrahima Fall Faye impérial dans la peinture (24 points) pour rester au contact. Les hommes de Sasa Obradovic inversaient même la tendance et viraient en tête à l'issue d'un premier quart temps très offensif (18-23, 10'). Le chassé-croisé se poursuivait dans ce premier acte entre deux équipes déterminées à ne pas se laisser distancer. A la pause, la Roca Team conservait un léger avantage sur des Nanterriens accrocheurs (38-39, 20').

Les hommes de Pascal Donnadieu accéléraient dès l'entame de la seconde période. Adam Mokoka (14 points) permettait aux siens de reprendre les commandes dans ce match (49-43, 25'). Nanterre 92 retrouvait son adresse et menait de 9 points à l'entame de ce dernier quart-temps (64-55, 30'). Monaco explosait littéralement dans ce dernier quart temps et se laissaient distancer par des Nanterriens euphoriques. Chris Horton (23 points, 10 rebonds) participait lui aussi à la fête, terminant même en double-double. Nanterre s'offrait un deuxième succès de rang (87-83) après la correction infligée à l'Elan Béarnais la semaine dernière. 

Cliquez ici pour accéder aux statistiques du match

L'Elan Béarnais se reprend face à Orléans

Orléans posait énormément de problèmes à la défense paloise dès l'entame de match. Les hommes de Germain Castano s'appuyait sur l'efficacité redoutable de Youssou Ndoye (32 points) pour se détacher (11-17, 6'). Dans le dur dans ce premier quart temps, les Béarnais se retrouvaient menés de 3 points (23-26, 10'). Après dix premières minutes compliquées, les hommes d'Eric Bartecheky retrouvaient des couleurs offensivement et s'appuyaient sur un duo Gregor Hrovat (17 points) - Justin Bibbins (20 points) très efficace pour passer devant pour la première fois de la rencontre (41-36, 18'). A la pause, Orléans menait d'un petit point sur le parquet de Pau (42-43, 20'). 

Dans le dur offensivement et bousculés par les Orléanais, les Palois pouvaient compter sur un Giovan Oniangue toujours aussi combattif (13 points) pour se galvaniser. A dix minutes du terme, Pau reprenait l'avantage (63-61, 30'). Libérés, les Béarnais infligeaient un 11-2 aux Orléanais pour débuter ce dernier quart temps, prenant ainsi 11 points d'avance au meilleur des moments (74-63, 33'). Sérieux jusqu'au bout, les hommes d'Eric Bartecheky réagissaient parfaitement après leur défaite sur le parquet de Nanterre la semaine passée. L'Elan Béarnais s'imposait finalement 94 à 85 et repartait de l'avant.

Cliquez ici pour accéder aux statistiques du match

+ 31 : Strasbourg déroule face au Limoges CSP 

Dès le début de la rencontre, les Alsaciens imposaient un rythme infernal. Dans le sillage d'un Matt Mitchell très efficace (21 points), la SIG Strasbourg se détachait clairement dans ce premier quart temps (25-10, 10'). Le festival offensif se poursuivait pour les hommes de Lassi Tuovi lors du deuxième quart temps. Le capitaine alsacien DeAndre Lansdowne (22 points) montrait la voie à ses partenaires. En face, les Limougeauds peinaient toujours autant offensivement, à l'image d'un C.J. Massinburg limité à 2 points au compteur à la mi-temps (15 points au final). Plus adroits et plus agressifs défensivement, les Strasbourgeois rentraient aux vestiaires avec un net avantage (49-28, 20'). 

La deuxième mi-temps était à l'image de la première pour la SIG Strasbourg. Les locaux continuaient de dérouler leur basket. Rien ne pouvait arriver aux hommes de Lassi Tuovi ce samedi soir. Après quatre victoires de suite, les Limougeauds ne parvenaient pas à stopper les offensives adverses et accusaient toujours un retard de 26 points après trente minutes de jeu (69-43, 30'). La SIG Strasbourg s'imposait dans les grandes largeurs (97-66), stoppant ainsi le Limoges CSP en plein doute à quelques jours du clasico face à l'Elan Béarnais.

Cliquez ici pour accéder aux statistiques du match

15 janvier 2022 à 23:09
TAG
DID YOU LIKE IT ?
0 PARTAGE
Facebook share
0 COMMENTAIRE

BeBasket

Dites byebye à la publicité et encouragez le travail effectué sur la couverture quotidienne du basket Français !

À partir de 5 € !
QUI A ÉCRIT CE PAPIER ?
DIMITRI VOITURIN
Dimitri VOITURIN
VOUS EN PENSEZ QUOI ?
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
TOUTE L'ACTU
<
1
/
5
>
albums photos
Aucun album trouvé
Coaching

Nous avons détecté que vous utilisez un adblocker ou bloqueur de publicités

AdBlock

Soutenez-nous en désactivant votre bloqueur de publicités pour continuer à profiter d’une information de qualité.

Nous vous invitons à retirer BeBasket de la liste des sites bloqués et à recharger la page pour poursuivre votre navigation.