BETCLIC ÉLITE

CHRISTOPHE LE BOUILLE (LE MANS) : "LES REPROCHES FAITS À LA LIGUE NE SONT PAS FONDÉS"

Christophe Le Bouille Elric Delord
Crédit photo :

Le président du Mans Sarthe Basket Christophe Le Bouille, ainsi que le coach Elric Delord, se sont livrés en conférence de presse à l'aube de la saison 2021-2022.

À quelques jours du premier match de préparation du Mans Sarthe Basket, le président du club Christophe Le Bouille ainsi que le coach Elric Delord ont fait le point sur le statut de l'équipe quant à la saison à venir, en conférence de presse. Interrogés sur le dossier Zachery Peacock, qui ne débarquera finalement pas au MSB, les deux hommes ont expliqué la situation :

"Zachery Peacock a effectivement des soucis personnels, dont on avait connaissance, explique Christophe Le Bouille. On a accepté de décaler son arrivée trois fois, à sa demande et au dernier moment, et il n'est jamais monté dans l'avion. On manquait clairement de visibilité et donc on a dû trancher, on a acté son absence et donc la nullité du contrat."

Pour le remplacer, le club recherche un intérieur du même profil, explique Elric Delord :

"On est en recherche active. On est toujours dans la même idée d'avoir un 4/5 qui shoote à 3-points et qui a une bonne connaissance de jeu, qui apporte du rebond et de l'intensité. On essaie de trouver un joueur de ce profil-là, je ne garantis pas qu'on en trouvera un mais c'est ce que l'on cherche."

"Il faut faire preuve de beaucoup d'humilité dans ce championnat"

Questionné sur les objectifs de l'équipe pour la saison à venir, le président manceau se veut très prudent au regard des dernières descentes en Pro B :

"La dernière fois que Chalon a été champion, c'était en 2017. Évidemment qu'on a plus d'ambition que ça, mais il faut être prudent et faire preuve de beaucoup d'humilité dans ce championnat. Tous les clubs progressent, et personne n'est à l'abri d'une spirale négative, de joueurs pas au niveau, de blessures ou d'une série de défaites impossible à stopper. C'est ce qui est arrivé à Chalon l'an dernier, qui pourtant est un club structuré avec des moyens. On vise mieux que ça, mais dans l'ordre des choses on veut d'abord assurer le maintien, et seulement après on pourra se permettre de viser une place en playoffs. Après, évidemment on travaille pour ça et je pense qu'on a les moyens sportifs pour le faire."

Sollicité sur la gestion du calendrier pour l'exercice 2021-2022, Christophe Le Bouille tient également à réfuter les critiques émises à l'encontre de la Ligue Nationale de Basket la saison dernière à propos des nombreux reports de matchs ainsi que du calendrier surchargé de la fin d'année sportive :

"On a reproché beaucoup de choses à la Ligue l'an dernier. Je trouve ces reproches non fondés. C'est toujours facile de tirer un bilan six mois après. Il faut savoir que l'économie du basket français repose, pour 80% des clubs, sur les recettes de jours de match. Quand la Ligue a arrêté le championnat en octobre, la réouverture était prévue en décembre. En décembre, il était encore trop tôt au vu du contexte sanitaire et nous n'avions pas, à ce moment-là, d'aides versées par l'État. Il a donc fallu attendre le 20 janvier. L'État nous a alors donné des aides, qui nous ont permis de prendre le pari de jouer à huis clos. Sans ces aides, cela aurait été impossible, et c'est la raison pour laquelle on a dû attendre tant de temps avant de reprendre. Évidemment, on espère retrouver les playoffs caractéristiques de notre championnat cette saison."

Des playoffs espérés, mais également des arrivées de joueurs au Mans. De retour à l'entraînement depuis quelques semaines avec un groupe réduit composé d'un mélange de pros -dont Petr Cornelie, avec son club formateur avant de potentiellement rejoindre les États-Unis- et d'Espoirs, le coach Delord évoque une préparation qui s'avère positive :

"Certains sont déjà-là, comme Valentin Chéry qui est arrivé prêt à jouer et qui est déjà en très bonne forme sur les entraînements. Ce n'est pas simple pour des pros de savoir que l'on a des échéances et qu'il faut démarrer dans un groupe réduit de 5/6 pros et 5/6 jeunes. Pour autant, on avance et ce que je peux remarquer, c'est que rien n'a changé dans l'état d'esprit. Certains cadres sont restés et ça aide. Ici, il y a une vraie identité, et les joueurs recrutés ont conscience de la culture du basket manceau. L'équipe est différente donc le jeu sera différent, mais l'ADN ne bougera pas."

Le Mans lancera sa campagne de préparation mardi 31 août face à l'Orléans Loiret Basket, avant une double confrontation face à Cholet Basket le samedi 4 et le dimanche 5 septembre.

26 aout 2021 à 16:32
TAG
DID YOU LIKE IT ?
0 PARTAGE
Facebook share
0 COMMENTAIRE

BeBasket

Dites byebye à la publicité et encouragez le travail effectué sur la couverture quotidienne du basket Français !

À partir de 5 € !
QUI A ÉCRIT CE PAPIER ?
ANTOINE BODELET
Antoine Bodelet
VOUS EN PENSEZ QUOI ?
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
TOUTE L'ACTU
<
1
/
5
>
albums photos
Aucun album trouvé
Coaching

Nous avons détecté que vous utilisez un adblocker ou bloqueur de publicités

AdBlock

Soutenez-nous en désactivant votre bloqueur de publicités pour continuer à profiter d’une information de qualité.

Nous vous invitons à retirer BeBasket de la liste des sites bloqués et à recharger la page pour poursuivre votre navigation.