JEEP ÉLITE

CODI MILLER-MCINTYRE (BOURG), LE RESSORT DE L'ORGUEIL : "IL N'ÉTAIT PAS CONTENT DE CE QU'IL A LU SUR LUI"

Crédit photo : Jacques Cormarèche

Le basket, c'est plus facile avec des meneurs performants. La JL Bourg en a encore fait l'expérience mardi soir lors de sa balade de santé contre Cholet avec un Codi Miller-McIntyre revanchard, après avoir été piqué dans sa fierté par Savo Vucevic, et un Hugo Benitez relancé.

« Je suis désolé mais ce gamin, Miller-McIntyre, on a bien vu qu'il ne savait pas quoi faire. Il s'éteint tout seul. [...] Si l'on doit en revenir à Hugo Benitez meneur titulaire, il sera meneur titulaire. Je n'ai pas 36 000 solutions. » Au cœur de la longue diatribe de Savo Vucevic dimanche après le faux-pas contre Limoges (66-69), Codi Miller-McIntyre fut le seul joueur nommément visé. Évidemment, l'ancien meneur de Wake Forest a eu vent de ces propos. Un petit tour sur Google Traduction plus tard et le natif de Charlotte savait tout ce que son entraîneur avait publiquement dit sur lui. Évidemment, il n'a pas apprécié et mardi matin, à l'issue du shooting d'avant-match, le Monténégrin a reçu un regard désapprobateur quand il est allé lui formuler les mêmes critiques.

Mais l'entraîneur burgien a aussi reçu la réponse qu'il attendait. Catastrophique en seconde mi-temps par le CSP, incapable de faire jouer son équipe, au point d'être scotché sur le banc pendant le money-time, Codi Miller-McIntyre est revenu avec de toutes autres intentions 48 heures plus tard à Ékinox. Certes, l'opposition était assez faible en face, une équipe choletaise en perdition, mais CMM a largement dominé son vis-à-vis, Michael Stockton, l'une des références de Jeep ÉLITE au poste 1. Extrêmement adroit (8/13, dont 4/7 à trois points), il a surtout fait bien plus que de rentrer ses tirs, apportant une vraie intensité défensive et une certaine maîtrise collective, quand bien même il n'aura jamais le profil d'un meneur gestionnaire. Pas vraiment éteint cette fois, l'Américain a compilé 21 points, 2 rebonds, 4 passes décisives, 4 interceptions et 1 contre pour 23 d'évaluation en seulement 24 minutes. Un petit récital, tout ça parce qu'il avait été touché dans sa fierté ?

« Sans meneur, on ne peut pas jouer au basket », expliquait Savo Vucevic mardi soir à l'issue du large succès contre Cholet (93-61). « Le poste 1 doit être la locomotive de l'équipe. J'ai dit à Codi après le shooting du matin qu'on était catastrophique à la mène. Il est parti du Partizan parce qu'il se plaignait du jeu proposé par le coach, de l'attaque placée en permanence. Nous, on lui donne carte blanche pour courir, à condition de défendre, lui qui est un excellent défenseur. Et s'il ne peut pas courir, qu'il essaye de mettre nos nimbreux shooteurs dans de bonnes conditions. Pas comme dimanche où il a créé pour lui, raté et où tout le monde tentait sa chance son tour. Codi n'était pas content de ce qu'il a lu sur lui sur BeBasket, il m'a fait les gros yeux quand je suis allé lui dire qu'il s'éteignait tout seul. Mais parfois, il faut aller chercher les joueurs, il faut les réveiller. On a besoin d'un Miller-McIntyre comme ça, il a été vraiment excellent, même au niveau du shoot. Lors du dernier match contre Limoges, il ne tentait pas ses tirs alors qu'il shoote tous les jours 30 minutes avec Boban (Savovic)... Les autres équipes ne le respectent pas car elles pensent qu'il ne va pas rentrer ses tirs mais c'est sûr qu'il ne va pas réussir s'il n'essaye jamais. C'est un bon joueur, parfois un peu hésitant en revanche. J'espère que cette performance va l'aider à jouer autrement. »

Hugo Benitez, retour sur scène ?

En rotation à la mène, Hugo Benitez a aussi retrouvé des sensations (5 points à 2/5, 2 rebonds et 2 passes décisives en 15 minutes du match). Relancé lors de la fin du match contre Limoges dimanche, le jeune Catalan a donc été sorti du placard où il était coincé depuis l'arrivée de Miller-McIntyre, à qui Savo Vucevic souhaitait donner un maximum de temps de jeu afin d'accélérer son intégration. Un déclassement brutal pour le champion de France cadets 2019, passé en un clin d'œil de premier meneur lors du Top 16 de l'EuroCup (avec cet acmé contre Bologne le 20 janvier, où il avait reçu les compliments de Sasha Djordjevic) à joueur du bout du banc (seulement 19 minutes de jeu en 6 rencontres entre le 24 mars et le 13 avril). Une période délicate où Hugo Benitez s'est évertué à rester impliqué afin de saisir sa chance dès la première occasion, ce qu'il a su faire face à Cholet.

« Les dernières semaines ont été un peu difficiles », racontait-il mardi soir. « Je savais que j'allais avoir un peu moins de temps de jeu, avec le retour de blessure de Zeko (Wright) ou l'arrivée de Codi. Mais j'essaye de toujours rester prêt. Même s'il ne reste que deux mois, je sais que la saison est encore longue, qu'il reste beaucoup de matchs. J'espère pouvoir retrouver du temps de jeu. Je sais que c'est aussi grâce à l'équipe et à de belles performances collectives que je peux me remettre dans le rythme. Il faut que je sois prêt pour toute occasion. »

Hugo Benitez et Codi Miller-McIntyre vont pouvoir enchaîner dès vendredi. Alors que Zack Wright manquera toujours à l'appel, c'est l'Élan Chalon qui viendra cette fois défier la JL à Ékinox. Avec un goût de revanche pour les deux meneurs ? Il y a trois semaines, lors de la défaite au Colisée (90-96), Benitez n'était même pas entré en jeu tandis que Miller-McIntyre s'était complètement raté (4 d'évaluation en 20 minutes).

miller-mcintyre1619105325.jpeg
Hugo Benitez, de retour avec un vrai rôle pour les 14 derniers matchs de la saison ?
(photo : Jacques Cormarèche)

À Bourg-en-Bresse,

 

22 avril 2021 à 17:49
TAG
DID YOU LIKE IT ?
0 PARTAGE
Facebook share
0 COMMENTAIRE

BeBasket

Dites byebye à la publicité et encouragez le travail effectué sur la couverture quotidienne du basket Français !

À partir de 5 € !
QUI A ÉCRIT CE PAPIER ?
ALEXANDRE LACOSTE
Shooteur d'élite à Marseille.
Alexandre Lacoste
VOUS EN PENSEZ QUOI ?
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
TOUTE L'ACTU
<
1
/
5
>
albums photos
Aucun album trouvé
Coaching
Aucun conseil trouvé

Nous avons détecté que vous utilisez un adblocker ou bloqueur de publicités

AdBlock

Soutenez-nous en désactivant votre bloqueur de publicités pour continuer à profiter d’une information de qualité.

Nous vous invitons à retirer BeBasket de la liste des sites bloqués et à recharger la page pour poursuivre votre navigation.