JEEP ÉLITE

DAMIEN INGLIS : "LES SUPPORTERS DE MONACO, QUI APPLAUDISSENT JUSQU’AU PREMIER PANIER, C’EST QUELQUE CHOSE QUI FAIT RÊVER"

Damien Inglis Monaco
Crédit photo : MonacoInfo

Le nouveau poste 4 de la Roca Team est revenu sur son transfert, la constitution de l’équipe, la reprise des entraînements et les objectifs pour la saison prochaine.

Fraîchement arrivé à Monaco, Damien Inglis (2,06m, 25 ans) profite de certains avantages qu’il n’avait pas à Strasbourg ou à Limoges, comme la vue mer. Outre le cadre idyllique qui fait sourire l’ailier-fort, ce dernier a également fait ses premiers pas dans la ville et dans la salle Gaston-Médecin. Pour MonacoInfo, il a fait part de ses ambitions, individuelles comme collectives. 

Revenant d’abord sur son arrivée sur le rocher, en provenance de Strasbourg, Damien Inglis confie vouloir passer un cap encore supérieur à ce qu’il a pu connaître ces dernières années. Un choix qui a également été motivé par le nouvel entraîneur et par ses futurs coéquipiers. Malgré les difficultés en lien avec la pandémie, il avoue également être étonné par la qualité du recrutement monégasque :

"Monaco, c’était le choix logique pour aller au niveau supérieur. Il y a un grand challenge. Le coach est super intéressant, c’est un champion. Et puis surtout, je connais beaucoup de joueurs, il y a une complicité entre nous, on se respecte beaucoup et il y a une vraie compétition donc c’est génial. 

Avec la situation actuelle, ce n’est pas facile mais je suis agréablement surpris par le recrutement de la Roca Team. Ils ont les moyens d’obtenir les meilleurs joueurs."

Période également compliqué pour lui et pour l’ensemble des joueurs qui ont été arrêtés pendant plusieurs mois. Pour cela, et comme tous les ans, la Roca Team a évidemment prévu un stage qui sera logiquement orienté vers une remise en forme intensive. Mais après cela, il falloir reprendre la compétition. Damien Inglis se dit dans le flou le plus total sur ce point, mais espère de tout coeur que tout rentrera dans l’ordre avant septembre. De quoi se mettre à rêver d’une salle pleine avec des supporters qui ne dérogent en aucun cas à la tradition locale :

"Cette période a été très compliquée. On a passé énormément de temps sans toucher le ballon. Le stage à Bormio, que Monaco fait depuis des années maintenant, va nous permette de nous remettre en forme et de resserrer les liens avec mes coéquipiers. 

On ne connaît pas la suite pour le moment. J’espère que, d’ici septembre, les feux seront aux verts et qu’on puisse jouer normalement. J’espère aussi que pour notre deuxième match, le premier à domicile, on soit dans une salle pleine pour retrouver le public. La coutume des supporters qui applaudissent jusqu’au premier panier, je l’ai vécu de nombreuses fois en tant qu’adversaire, c’est quelque chose qui fait rêver."

Côté ambition, l’ailier-fort ne cache pas sa volonté première de réussir à s’intégrer à cette équipe monégasque renouvelée. Sa polyvalence, il la considère comme une force pour y parvenir. Après quoi il faudra se frotter au championnat national mais aussi à la Coupe d’Europe, deux objectifs pour lesquels il va falloir affronter des équipes qu’il considère comme relevées :

"Je suis assez polyvalent. Le but, c’est de se fondre dans le collectif et que ça se passe bien avec le coach. Mon rôle va dépendre de ce que l’équipe va attendre de moi et surtout de ce que Zvezdan Mitrovic va me demander. L’année dernière, j’étais aux portes de l’Équipe de France. Je n’ai pas été pris à la dernière minute et je l’ai encore à travers la gorge. C’est un objectif mais, avant ça, je veux réussir à m’installer dans cette équipe de Monaco, réussir mon projet ici et après on verra.

L’ASVEL, c’est le principal adversaire au niveau national. Mais il y a de grosses équipes comme Dijon ou Levallois qu’il faut respecter. Il y a aussi l’Europe, que l’on vise évidemment avec de belles équipes comme Bologne ou Krasnodar dans notre groupe. 

J’espère que cette huitième saison à Monaco sera la meilleure et j’espère surtout un titre à la fin de la saison. Ça ferait plaisir."

 

04 aout 2020 à 15:05
TAG
DID YOU LIKE IT ?
0 PARTAGE
Facebook share
0 COMMENTAIRE

BeBasket

Dites byebye à la publicité et encouragez le travail effectué sur la couverture quotidienne du basket Français !

À partir de 5 € !
QUI A ÉCRIT CE PAPIER ?
KILLIAN VÉROVE
Killian Vérove
VOUS EN PENSEZ QUOI ?
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
TOUTE L'ACTU
<
1
/
5
>
Coaching

Nous avons détecté que vous utilisez un adblocker ou bloqueur de publicités

AdBlock

Soutenez-nous en désactivant votre bloqueur de publicités pour continuer à profiter d’une information de qualité.

Nous vous invitons à retirer BeBasket de la liste des sites bloqués et à recharger la page pour poursuivre votre navigation.