JEEP ÉLITE

DAVID MICHINEAU CONFIRME SES PROGRÈS SEMAINE APRÈS SEMAINE

David Michineau Levallois 201819 Sébastien Grasset 3
Crédit photo : Sébastien Grasset

David Michineau est de plus en plus productif à Levallois, où il dit s'épanouir.

Si Levallois a largement du modifier son effectif en février, avec les blessures et autres départs, un joueur a haussé son niveau de jeu pour aider les Metropolitans à s'en sortir. Il s'agit de David Michineau (1,84 m, 24 ans). Après avoir montré de belles choses avec son club formateur, l'Elan Chalon, le poste 1/2 a été drafté par les Los Angeles Clippers en 2016 ce qui a entraîné des attentes élevées. Lors des deux saisons suivantes, à Hyères-Toulon puis Cholet, il a eu des hauts et des bas. Il a finalement signé pour deux saisons à Levallois où il s'impose actuellement. Réputé pour ses qualités défensives, il est désormais plus impactant de l'autre côté du parquet (13,5 points de moyenne sur les 8 derniers matchs) avec une adresse à 3-points en forte croissance (41,4% cette saison, contre 29,4% en 2017/18). La semaine passée contre l'Elan Béarnais, il a été un des rares à trouver de l'adresse (17 points à 7/13 aux tirs), tout en limitant Mickey McConnell et C.J. Harris en attaque, permettant ainsi une victoire des siens. Il s'explique sur la hausse de son rendement offensif.

"Déjà, c’est dû au travail, explique-t-il sur le site Internet de la LNB. Le travail paie à un moment ou à un autre. J’ai trouvé mes marques dans cette équipe. Je m’entends bien avec l’équipe, avec le coach. Levallois a une bonne organisation. Donc c’est un tout. Roko m’aide beaucoup parce le poste de meneur de jeu n’est pas facile. Tout commence à se mettre en place et ça se voit. Je me sens beaucoup mieux."

Michineau est aussi sans doute plus apaisé car il ne joue pas son avenir proche. Il est en effet sous contrat avec Levallois jusqu'en juin 2020. De quoi lui donner un peu de stabilité après avoir enchaîné les clubs.

"Après avoir fait trois clubs, j’avais besoin de stabilité pour progresser et m’épanouir. Je l’ai trouvée. J’ai fait le choix parfait. Même hors basket, c’est un super club, que ce soit le président, le GM, les salariés, tout le monde."

Sa mission désormais, c'est de qualifier Levallois en playoffs. Cela passe par une victoire à Fos-sur-Mer ce vendredi soir pour la 25e journée de Jeep ELITE.

05 avril 2019 à 18:12
TAG
DID YOU LIKE IT ?
0 PARTAGE
Facebook share
0 COMMENTAIRE
QUI A ÉCRIT CE PAPIER ?
GABRIEL PANTEL-JOUVE
Tout ça pour mettre une balle dans un cercle.
Gabriel Pantel-jouve
VOUS EN PENSEZ QUOI ?
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
TOUTE L'ACTU
<
1
/
5
>
Coaching