BETCLIC ÉLITE

DEUX DES QUATRE PLUS GROSSES DÉFAITES DE L'HISTOIRE EN UNE SEULE ANNÉE POUR GRAVELINES-DUNKERQUE

Crédit photo : Jacques Cormarèche

Humilié samedi à Beaublanc (48-100), le BCM Gravelines-Dunkerque a concédé une défaite d'une ampleur rare, qui rappelle toutefois sa déroute du mois de mai à Monaco (69-122).

Ce n'est certainement pas la façon dont le BCM Gravelines-Dunkerque espérait entrer dans l'histoire du championnat de France en 2021, mais d'une saison à l'autre, sur la même année, le club maritime a subi deux claques retentissantes. -53 à Monaco début mai (69-122), à la veille de la prise de fonctions de J.D. Jackson, puis -52 samedi à Limoges (48-100). Soit deux des quatre plus grosses défaites jamais vues en LNB en sept mois d'intervalle...

« Je ne veux pas chercher d'excuse », a indiqué le technicien gravelinois en conférence de presse, dans des propos retranscris par France Bleu Limousin. Nous, on n'est pas sur 2 mais 3 semaines de trêve. Il est peut-être normal qu'on commence sans rythme. On a fait un changement de joueur blessé. C'est sûr que ça peut être un peu approximatif en attaque sur un 1er quart temps. Mais de lâcher tout son basket, son agressivité. Subir à ce point. C'est la 1ère fois de la saison qu'on est dominé comme ça. On savait que c'était une équipe ultra agressive, très défensive et physique. Il n'y a pas de raison à ce manque de révolte et de solution collective. On va remettre ces garçons au travail. On ne peut plus subir un match comme ça. Ce n'est pas possible. »

Dans la médiocrité ambiante des Nordistes, on notera la première de Sheldon Mac au diapason avec sa nouvelle équipe (4 points à 2/7 et 2 rebonds). Mais surtout la terrible série personnelle de l'ex-Wizard, qui en est à -95 sur ses deux dernières sorties en Betclic ÉLITE, entre le naufrage du Portel lors de l'Opalico (58-101) et cette visite à Beaublanc (48-100).

Le Top 10 des plus grosses victoires de l'histoire de la LNB :

  • 59 points d'écart (Cholet 114 - 55 Avignon, le 11 mars 1989)

  • 57 points d'écart (Orléans 96 - 39 Strasbourg, le 8 janvier 2011)

  • 52 points d'écart (Limoges 100-48 Gravelines-Dunkerque, le 4 décembre 2021)
  • 53 points d'écart (Monaco 122-69 Gravelines-Dunkerque, le 9 mai 2021)

  • 51 points d'écart, à quatre reprises (Limoges 107 - 56 Roanne, en quart de finale des playoffs 1992 ; ASVEL 110 - 59 Gravelines le 13 avril 1996 ; Chalon 38 - 89 ASVEL le 11 octobre 1997 ; Gravelines 116 - 65 Dijon le 5 octobre 2008)

  • 50 points d'écart (Dijon 105 - 55 Châlons-en-Champagne le 19 mars 2005)

  • 49 points d'écart, à deux reprises (Le Mans 106 - 57 Dijon le 1er mai 2010 ; Gravelines 106 - 57 Hyères-Toulon le 19 novembre 2011)
05 décembre 2021 à 08:34
TAG
DID YOU LIKE IT ?
0 PARTAGE
Facebook share
0 COMMENTAIRE

BeBasket

Dites byebye à la publicité et encouragez le travail effectué sur la couverture quotidienne du basket Français !

À partir de 5 € !
QUI A ÉCRIT CE PAPIER ?
ALEXANDRE LACOSTE
Shooteur d'élite à Marseille.
Alexandre Lacoste
VOUS EN PENSEZ QUOI ?
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
TOUTE L'ACTU
<
1
/
5
>
albums photos
Aucun album trouvé
Coaching

Nous avons détecté que vous utilisez un adblocker ou bloqueur de publicités

AdBlock

Soutenez-nous en désactivant votre bloqueur de publicités pour continuer à profiter d’une information de qualité.

Nous vous invitons à retirer BeBasket de la liste des sites bloqués et à recharger la page pour poursuivre votre navigation.