JEEP ÉLITE

DIJON TOUT SIMPLEMENT TROP FORT POUR LA SIG

David Holston Dijon 201819 FOXAEP 3
Crédit photo : FOXAEP

Pour le dernier match aller des quarts de finale aller des Playoffs, Dijon s'est montré intraitable à domicile et prend une sérieuse option sur la qualification en demi-finale. En plus de son très large succès 94 à 62, la JDA a certainement pris un gros avantage psychologique avant le match 2 lundi au Rhénus. 

Quinze minutes, c'est le temps durant lequel les spectateurs du Palais des Sports de Dijon ont pu assister à un match de basket. Ensuite, la JDA Dijon s'est tout simplement montrée trop forte pour une SIG sans solution qui a coulé 94 à 62. Le retour au Rhénus s'annonce déjà compliqué. Tout juste nommé MVP de Jeep ELITE, David Holston a confirmé (15 points, 6 passes décisives) et son compère à la mène, Axel Julien, a lui été énorme (14 points, 6 rebonds, 7 passes décisives et 3 interceptions pour... 0 balle perdue).

Le début de partie était pourtant très équilibré. Strasbourg était dans son match et tenait la dragée haute à des Dijonnais qui restaient pourtant sur sept victoires consécutives. Si Gavin Ware égalisait à 6-6 après des lancers francs (4e minute), Axel Julien répondait dans la foulée à Jarell Eddie pour garder les deux formations au contact (9-9). Ce scénario allait se répéter jusqu'à la fin d'un premier quart que Dijon atteignait toutefois avec 2 petits points d'avance (21-19).

La JDA met un premier KO à la SIG

D'entrée de deuxième quart, les Bourguignons prenaient rapidement 5 longueurs d'avance (26-21 puis 28-23). Ne souhaitant voir son adversaire prendre le large, Strasbourg réagissait et après des paniers de Green, Fall et Pietrus, passait en tête (28-29, 15e minute). Et puis... plus rien. la JDA affichait une réelle volonté de se battre, se jetant sur tous les ballons et cela payait. Les dernières minutes du deuxième acte étaient totalement à l'avantage des locaux qui infligeaient un 14-0 à des Alsaciens maladroits et sans réussite. A la mi-temps, l'affaire semblait déjà bien engagée pour Abdoulaye Loum (11 points, 5 rebonds) et ses coéquipiers (42-29). Côté Strasbourgeois, seul Ali Traoré surnageait (16 points, 5 rebonds).

Bis repetita après la pause

Au retour des vestiaires, la SIG semblait afficher un semblant de révolte. Elle démarrait sur un 4-0, mais Dijon était toujours sur son nuage. L'écart atteignait rapidement les 20 unités après un panier de Julien (53-33, 23e minute), puis 30 après un primé de David Holston (64-33, 26e minute). Le sort du match était dès lors scellé et Alexandre Chassang alourdissait encore légèrement l'addition avant les dix dernières minutes (71-40).

Durant les dernières minutes, Dijon avait le mérite de rester concentré et sérieux car le match de lundi se préparait déjà ce samedi soir. Surtout, la JDA voulait certainement envoyer un message à son adversaire et le plonger dans des doutes encore plus profonds. Au final et après avoir déjà infligé une lourde défaite à ces mêmes adversaires au mois de janvier, Laurent Legname et ses hommes s'imposaient de 32 points, 94 à 62.

Dijon a clairement fait le plein de confiance avant de se déplacer au Rhénus lundi. Pour Strasbourg, le retour en Alsace risque d'être long, mais c'est surtout le manque de cohésion et de collectif qui inquiète. La saison a été longue mais pourrait bientôt prendre fin. Enfin ?

25 mai 2019 à 23:19
TAG
DID YOU LIKE IT ?
0 PARTAGE
Facebook share
0 COMMENTAIRE
QUI A ÉCRIT CE PAPIER ?
JULIEN HARTMANN
Julien Hartmann
VOUS EN PENSEZ QUOI ?
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
TOUTE L'ACTU
<
1
/
5
>
Coaching