BETCLIC ÉLITE

ELIE OKOBO : "UN AN ET DEMI QUE JE NE PRENAIS PLUS DE PLAISIR"

Elie Okobo
Crédit photo : Lilian Bordron

De retour en France après un passage par la NBA et la G-League, Elie Okobo sera l'un des meilleurs atouts offensifs de l'Asvel cette saison. Le Bordelais, opéré de la cheville en mars, entend se relancer en Europe. "J’ai envie de remettre mon mental en place", explique-t-il à BeBasket.

Il arrive à l’Asvel pour se relancer, pour s’en servir comme tremplin afin de retourner en NBA. Opéré le 29 mars dernier de sa cheville droite et après une rééducation partagée entre Clairefontaine et Paris, Elie Okobo est de retour en France trois ans après avoir quitté l’Élan Béarnais pour traverser l’Atlantique. Avec en tête les exemples de Moustapha Fall et Guerschon Yabusele qui ont excellé pour s’engager respectivement avec l’Olympiakós et le Real Madrid. 

"J’ai confiance dans le projet de l’Asvel, explique le meneur de 23 ans. Je sais qu’ils veulent me voir exploser à nouveau et que je retrouve le niveau que j’avais. L’Asvel est un club stable et solide afin que je montre tout mon talent. Vis-à-vis du timing, c’était le meilleur choix possible."

"Cela pesait sur le mental"

Car s’il a quitté le championnat de France par la grande porte en plantant notamment 44 points avec l’Élan Béarnais un soir de playoffs en 2018, le Girondin devra prouver. Prouver qu’il a le niveau pour rejoindre de nouveau l’Association et surtout reprendre du plaisir. 

"Ma dernière expérience en G-League ne s’est pas bien passée, indique-t-il. C’était frustrant mais je mets aussi cela sur le coup du physique. Ça fait quelques années qu’il y a beaucoup de joueurs d’EuroLeague qui taffent et qui ont des opportunités en NBA alors j’ai préféré revenir en Europe plutôt que la G-League. J’ai envie de remettre mon mental en place car cela faisait un an et demi que je ne prenais pas de plaisir avec mon problème de cheville sauf que c’est quand même ma passion. À force, cela pesait sur le mental et on est un peu seul dans cette période."

elie-okobo-1631732180.jpegElie Okobo est en train de monter en puisasance, après son opération de la cheville droite en mars (photo : Lilian Bordron).

Après plus de cinq mois, Elie Okobo semble enfin voir le bout du tunnel. À l’occasion des Paris European Games du 11 au 12 septembres derniers, il a refait de l’opposition, 166 jours après son opération. “La dernière fois que j’ai fait de l’opposition en bonne santé, c’était en avril 2020”, glisse-t-il.

"Notre leader offensif"

Lors de la défaite contre l’Alba Berlin (62-71), il a d’abord fini la rencontre avec 9 points à 4/9 aux tirs, 2 rebonds et 3 passes décisives pour 8 d’évaluation avant de monter en puissance lors de la victoire contre Milan (76-63) avec un apport offensif plus important (18 points à 7/12 aux tirs, 2 rebonds et 2 passes pour 15 d’évaluation). À chaque fois, il n’a passé que 21 minutes sur le terrain. Un temps de jeu encore réduit mais une bonne nouvelle pour le club rhodanien puisqu’il ne devait reprendre que le 1er octobre.

"Le voir à ce niveau est une vraie satisfaction, appuie T.J. Parker. Ce sera notre leader offensif mais quand vous le signez, c’est un peu un pari car il revient de blessure. On a construit l’équipe avec beaucoup de jeunes et beaucoup de vétérans. Il fait partie des jeunes mais on compte beaucoup sur lui pour mettre des points."

S’il n’est pas encore à 100% de ses moyens et qu’il ne se fixe pas de cap pour retrouver la Grande Ligue, Élie Okobo souhaite se remettre en jambes avant de songer éventuellement au championnat d’Europe 2022 puis aux Jeux olympiques de Paris en 2024. De telles échéances qui ne sont pas, pour le moment, dans la tête du médaillé de bronze du champion d’Europe U20 2017. Car il veut avant tout reprendre du plaisir à jouer au basket...

elie-okobo-1631732392.jpegElie Okobo est en avance sur le plan de départ (photo : Lilian Bordron).

À la Halle Georges-Carpentier,

16 septembre 2021 à 09:33
TAG
DID YOU LIKE IT ?
0 PARTAGE
Facebook share
0 COMMENTAIRE

BeBasket

Dites byebye à la publicité et encouragez le travail effectué sur la couverture quotidienne du basket Français !

À partir de 5 € !
QUI A ÉCRIT CE PAPIER ?
THÉO QUINTARD
Plus qu'un simple ballon orange, le basket est inscrit dans mon ADN.
Théo Quintard
VOUS EN PENSEZ QUOI ?
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
TOUTE L'ACTU
<
1
/
5
>
albums photos
Aucun album trouvé
Coaching

Nous avons détecté que vous utilisez un adblocker ou bloqueur de publicités

AdBlock

Soutenez-nous en désactivant votre bloqueur de publicités pour continuer à profiter d’une information de qualité.

Nous vous invitons à retirer BeBasket de la liste des sites bloqués et à recharger la page pour poursuivre votre navigation.