JEEP ÉLITE

ERIC GIRARD A L'IMPRESSION D'AVOIR RECRUTÉ "LE COUSIN DE FRANK HASSELL"

Frank Hassell ESSM Le Portel 201920 Yannick Coppin 1
Crédit photo : Yannick Coppin

Frank Hassell n'est pas au niveau attendu par Le Portel depuis le début de saison.

Vendredi soir, l'ESSM Le Portel s'est inclinée à domicile 90 à 74 contre la JL Bourg. Les Stellistes n'ont pas été en mesure d'inquiéter une équipe burgienne au complet et sûre de son basket après un très bon début de saison (désormais six victoires en sept rencontres). Toujours privés de leurs meneur Jonathan Tabu et Benoit Mangin et sans l'impact de joueurs supposés majeurs, ils n'avaient pas les armes pour lutter selon leur entraîneur Eric Girard, qui s'est senti impuissant comme il l'a confié à Radio Scoop après la rencontre.

"L'impuissance par rapport une équipe contre Bourg qui est formatée pour être dans le haut du classement. Ils sont bien partis pour. On ne peut pas reparler des absences. Ce n'est pas une excuse mais une vraie explication. Mais si en plus de ça on a des leaders, spécialement Frank... (il fait une pause) J'ai l'impression qu'on a le cousin de Frank mais pas le Frank Hassell pour lequel le club a cassé sa tirelire. Il ne faut pas oublier que le club a fait un effort phénomènal pour un club comme Le Portel pour (faire revenir) un garçon comme lui. Aussi charmant soit-il, on est à la septième journée et on attend bien plus d'un joueur comme lui. Si lui n'est pas à son niveau en plus des absences que l'on a. On peut avoir du coeur, on peut trouver des stratégies pour tenir le plus longtemps dans un match. Mais à la fin, il nous manquera toujours quelques paniers. Ni en attaque, ni en défense - car il ne prend que 6 rebonds ce (vendredi) soir-, c'est bien trop faible pour un joueur comme Frank. La domination du rebond de nos adversaires nous pose un vrai problème. Et comme les joueurs du banc ont un temps de jeu important voire très important ne sont pas capables d'élever leur niveau plus que ce qu'ils ne font, ça devient extrêmement dur, frustrant. Mais on se bat avec nos armes et nos moyens, qui sont faibles en ce moment. On n'a pas malheureusement pas la chance d'avoir un joueur qui explose. Ousman (Krubally) c'est exceptionnel ce qu'il fait, heureusement que lui est à ce niveau là. D'Angelo (Harrison) est mangé à toutes les sauces, meneur, arrière, il joue 35, 36 minutes à tous les matchs. Il essaye, mais c'est quand même compliqué."

Déjà déconcertant à Cholet la saison passée, Frank Hassell ne rassure pas sur ce début de saison (13,7 points à 53% de réussite aux tirs et 7 rebonds pour 13,4 d'évaluation en 29 minutes après 7 matchs contre 15,7 points à 55% et 8,9 rebonds pour 18,9 d'évaluation en 26 minutes en 2017/18).

04 novembre 2019 à 17:30
TAG
DID YOU LIKE IT ?
0 PARTAGE
Facebook share
0 COMMENTAIRE

BeBasket

Dites byebye à la publicité et encouragez le travail effectué sur la couverture quotidienne du basket Français !

À partir de 5 € !
QUI A ÉCRIT CE PAPIER ?
GABRIEL PANTEL-JOUVE
Tout ça pour mettre une balle dans un cercle.
Gabriel Pantel-jouve
VOUS EN PENSEZ QUOI ?
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
TOUTE L'ACTU
<
1
/
5
>
Coaching

Nous avons détecté que vous utilisez un adblocker ou bloqueur de publicités

AdBlock

Soutenez-nous en désactivant votre bloqueur de publicités pour continuer à profiter d’une information de qualité.

Nous vous invitons à retirer BeBasket de la liste des sites bloqués et à recharger la page pour poursuivre votre navigation.