JEEP ÉLITE

FOS LANCE UNE PROCÉDURE DISCIPLINAIRE À L'ENCONTRE DE XAVIER GAILLOU, COUPABLE D'AVOIR PARIÉ CONTRE SON ÉQUIPE

Crédit photo : Sébastien Grasset

Relégué en Pro B, le club provençal a lancé une procédure disciplinaire pouvant aller jusqu'au licenciement à l'encontre de son futur ex-meneur, suspendu par la LNB pour avoir parié sur des défaites de Fos.

Après une saison éprouvante marquée par nombre d'imprévus et conclue par une relégation en Pro B, Fos-sur-Mer se serait bien passé de cette mauvaise publicité au cœur de l'intersaison. Des six joueurs sanctionnés par la Ligue Nationale de Basket à l'occasion de l'affaire des paris illicites, deux sont toujours des salariés de la structure provençale : Mamadou Dia, qui s'en tire avec la réalisation d'un Travail d'Intérêt Général (TIG), et Xavier Gaillou, qui a lui écopé de huit matchs de suspension, dont quatre fermes. Blessé tout au long de la deuxième partie de saison, l'ancien meneur de Denain a misé de l'argent sur des défaites de sa propre équipe !

"Les deux font des bêtises mais je n'ai pas la même lecture morale des deux dossiers", détaillait Rémi Giuitta en conférence de presse lundi après-midi. "Mam' a bêtement parié sur quelques matchs de Pro B et de Jeep ÉLITE, pour un montant maximum de 4,80 € il me semble. Même s'il a 41 ans, c'est une bêtise de gamin mais vis-à-vis de mon équipe et de moi, ce n'est pas complètement immoral. L'autre situation est complètement différente car il s'agit de paris contre l'équipe et ça, je ne l'admets pas. Je suis très déçu."

Interrogé par La Provence en fin de semaine dernière, Xavier Gaillou avait publiquement affiché ses regrets :  "Je n’ai pas mesuré l’ampleur que pouvait prendre une telle affaire. Et la façon dont le club surtout pouvait être impacté. J’ai même un peu honte." Le natif de Clamart aura l'occasion d'exprimer son point de vue devant ses dirigeants puisqu'il a été convoqué pour un entretien.

"C'est l'occasion de réaffirmer que l'on ne peut pas donner des coups de canif impunément dans l'institution", estime le nouveau directeur général de Fos-Provence, William Raffa, qui, comme Rémi Giuitta, a pris soin de ne pas prononcer le nom de Xavier Gaillou. "Pour le joueur dont on estime que la gravité des faits est plus forte, une procédure disciplinaire interne est en cours à son encontre et elle aura lieu dans les prochains jours. Il aura des arguments à faire valoir, on les écoutera."

Sous contrat avec Fos-Provence jusqu'au 30 juin, Xavier Gaillou était arrivé dans la cité industrielle des Bouches-du-Rhône en janvier 2016 après une pige de trois matchs avec Challans (NM1). Il avait notamment à cœur de redorer son image, ternie par un licenciement six mois plus tôt à Boulazac pour des raisons extra-sportives. Cela s'est traduit par une deuxième montée en Jeep ÉLITE, quatre ans celle décrochée en 2014 avec Bourg-en-Bresse. Mais il risque désormais la même sanction puisque Fos-Provence a la possibilité de le renvoyer pour faute grave.

18 juin 2019 à 21:22
TAG
DID YOU LIKE IT ?
0 PARTAGE
Facebook share
0 COMMENTAIRE

BeBasket

Dites byebye à la publicité et encouragez le travail effectué sur la couverture quotidienne du basket Français !

À partir de 5 € !
QUI A ÉCRIT CE PAPIER ?
ALEXANDRE LACOSTE
Shooteur d'élite à Marseille.
Alexandre Lacoste
VOUS EN PENSEZ QUOI ?
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
TOUTE L'ACTU
<
1
/
5
>
Coaching

Nous avons détecté que vous utilisez un adblocker ou bloqueur de publicités

AdBlock

Soutenez-nous en désactivant votre bloqueur de publicités pour continuer à profiter d’une information de qualité.

Nous vous invitons à retirer BeBasket de la liste des sites bloqués et à recharger la page pour poursuivre votre navigation.