JEEP ÉLITE

FOS-PROVENCE ENFONCE MONACO DANS LE DOUTE

Crédit photo : Sébastien Grasset

Défaite 77-80 à Fos-sur-Mer, l'A.S. Monaco s'enlise dans le ventre mou du championnat. L'équipe du Rocher a buté sur le promu fosséen, désormais bien lancé avec une seconde victoire de rang. Les Black & Yellow mettent la pression à leurs concurrents directs, Antibes et Cholet, avant leurs délicats déplacements de samedi.

Les grands joueurs sont là pour ça. Et du haut de ses 62 apparitions en NBA et 4 saisons d'EuroLeague, malgré un an et demi sans jouer, Malik Hairston savait pourquoi il mettait les pieds à Fos-sur-Mer. Après avoir déjà bien noirci la feuille de statistiques, le barbu originaire de Detroit a pris les choses en main à 150 secondes du buzzer final, alors que le sort de la rencontre était encore en suspens (71-73). Un euro-step pour mettre Yakuba Ouattara dans le vent, puis une interception salvatrice sur une passe risquée (pour ne pas dire suicidaire) d'Elmedin Kikanovic suivie d'un lay-up en contre-attaque, et enfin, cerise sur le gâteau, un fade-away de haut niveau à 5 mètres du cercle pour libérer la Halle Parsemain à l'entame de la dernière minute (80-75).

Monaco - Disney, c'est loin...

Sur les visages monégasques, la pression était palpable avant le coup d'envoi. Autant dire que l'A.S. Monaco a perdu très gros ce soir dans les Bouches-du-Rhône. Si la Roca Team pourra brandir l'excuse de l'infirmerie, la réalité est là : avec un bilan de 7 défaites en 12 rencontres, l'équipe de la Principauté a de moins en moins de chances d'être en mesure d'aller défendre sa (triple) couronne à Disneyland Paris lors de la prochaine Leaders Cup. Malgré les blessés, la troupe de Saso Filipovski ne peut s'en prendre qu'à elle-même dans le sens où il lui aura manqué plusieurs ingrédients fondamentaux ce vendredi soir : une notion de sacrifice défensif d'abord, notamment sur le duo Ron Lewis - Malik Hairston, mais aussi de la fluidité offensive, où l'extra-passe s'est souvent laissée désirer, en vain. Comment ne pas citer également les quelques contre-performances individuelles rédhibitoires comme les 5 fautes expresses de Lazeric Jones (en 12 minutes) qui auront privé Derek Needham (10 points à 5/9, 3 passes décisives mais 5 balles perdues) d'un second souffle à la mène ou l'arrosage automatique de Jarrod Jones (10 points à 4/15), certes précieux dans les autres secteurs (12 rebonds et 3 passes décisives). Longtemps assimilé à un cache-misère ou à l'arbre qui cache la forêt - choisissez votre expression -, surtout à l'issue d'une première mi-temps de piètre qualité (31-30), Paul Lacombe ne peut pas assumer toutes les responsabilités seul (21 points à 8/12, 7 rebonds et 3 passes décisives).

Oui, il faudra compter sur Fos-Provence cette saison

Ce résultat (80-77) n'est pas un coup dur que pour l'A.S. Monaco : loin des bords de la Meditérranée, Antibes et Cholet ont sûrement accusé le coup à la lecture du verdict final. Mais cette victoire est tout sauf imméritée pour Fos-sur-Mer, magnifique d'engagement devant une Halle Parsemain à guichets fermés. Bien plus convaincante après le retour des vestiaires que dans le premier acte, l'équipe provençale bonifie son triomphe surprise à Levallois par son quatrième succès en six rencontres. Outre le niveau de jeu et la hiérarchie qui se dessine progressivement avec un fort quatuor (23 points à 9/18, 5 rebonds et 4 passes décisives pour Malik Hairston ; 18 points à 6/9, 6 rebonds et 4 passes décisives pour Ron Lewis ; 13 points à 5/11 et 6 rebonds pour Pierre Pelos ; 12 points à 6/8, 9 rebonds et 3 passes décisives pour Marcus Dove), Rémi Giuitta pourra surtout se satisfaire du fort mental affiché. Les Black & Yellow ont laissé échapper trop de matchs bêtement en début de saison pour ne pas se réjouir d'avoir su garder le navire à flots quand il tanguait dangereusement à la 35e minute (68-71). Surtout lorsque cela a de si belles conséquences mathématiques : si de bonnes nouvelles arrivent demain de Bourg-en-Bresse et Nanterre, Fos-Provence pourrait bien passer la semaine avec deux longueurs d'avance sur la zone rouge. Tout en préparant un déplacement à Limoges qui lui permettrait de passer devant le CSP...


Le soulagement de Ron Lewis après l'échec de la dernière possession monégasque
(photo : Sébastien Grasset)

À Fos-sur-Mer,

07 décembre 2018 à 23:56
TAG
DID YOU LIKE IT ?
0 PARTAGE
Facebook share
0 COMMENTAIRE
QUI A ÉCRIT CE PAPIER ?
ALEXANDRE LACOSTE
Shooteur d'élite à Marseille.
Alexandre Lacoste
VOUS EN PENSEZ QUOI ?
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
TOUTE L'ACTU
<
1
/
5
>
PROGRAMME TV
11 décembre - 01h00
Philadelphia 76ers
Detroit Pistons
11 décembre - 04h30
Golden State Warriors
Minnesota Timberwolves
11 décembre - 09h15
Philadelphia 76ers
Detroit Pistons
11 décembre - 11h00
Golden State Warriors
Minnesota Timberwolves
11 décembre - 12h45
Châlons-Reims
Pau-Lacq-Orthez
Coaching