JEEP ÉLITE

FOS-PROVENCE STOPPE LA SÉRIE LIMOUGEAUDE

Crédit photo : Sébastien Grasset

François Peronnet n'est plus invaincu en Jeep ÉLITE à la tête du Limoges CSP. Dépassés dans tous les secteurs du jeu par une belle équipe fosséenne, les Limougeauds se sont logiquement inclinés à Marseille (72-87).

En quittant le parquet à 90 secondes du buzzer final, Giannis Athinaiou (10 points à 3/6 et 9 passes décisives pour 20 d'évaluation en 23 minutes) a bien mérité la standing ovation réservée par une partie du Palais des Sports de Marseille. Depuis l'arrivée du Grec sur les bords de la Méditerranée, Fos-Provence n'a pas connu la défaite avec deux victoires en deux rencontres. Faut-il y voir un lien de cause à effet ? Pas forcément, mais sa gnac, son expérience et sa gestion du tempo sont sans conteste de précieux atouts pour les BYers, enfin au complet.

Un CSP sans énergie

Débarqué dans la cité phocéenne avec la ferme intention de réaliser le grand huit en Jeep ÉLITE depuis l'intronisation de François Peronnet, Limoges s'est pourtant cassé les dents sur l'envie fosséenne. Peut-être émoussé par son parcours européen, privé de Damien Inglis, plombé par les non-matchs de certains cadres comme Samardo Samuels (0 d'évaluation en 20 minutes), le CSP n'a tout simplement pas affiché la même énergie que les Provençaux. Difficile également de gagner un match entamé par seulement 3 passes décisives en première mi-temps et une adresse lointaine famélique (1/10 à 3 points). "Des soirées comme celle-ci font partie de notre métier", philosophait François Peronnet. En attendant la réception de Strasbourg samedi prochain, on privilégiera la thèse de l'accident pour le CSP.


Ron Lewis, détonnateur offensif des BYers
(photo : Sébastien Grasset)

24 passes décisives à 9 !

A contrario, séduisants, enthousiastes, les dix joueurs (enfin !) de Fos-Provence ont laissé entrevoir de belles promesses. Presque "le début d'une nouvelle saison" en souriait Rémi Giuitta à l'issue de la rencontre, remportée 87-72 par les siens. Le technicien de toujours des BYers pourra retenir énormément de motifs de satisfaction de la première victoire de l'histoire en Jeep ÉLITE de son club à Marseille : l'envie de se partager le ballon (24 passes décisives à 9), la complémentarité de la doublette Édouard Choquet - Giannis Athinaiou, le poignet magique de Ron Lewis (26 points à 8/16), un Tariq Kirksay qui se croyait en 2007 (10 points à 4/7, 4 rebonds et 2 passes décisives) et, surtout, les mathématiques : Le Portel et Cholet vaincus, les BYers pointent désormais à la 15e place, à égalité avec l'ESSM et CB. La course pour le maintien est maintenant bel et bien lancée.

À Marseille,

02 février 2019 à 22:35
TAG
DID YOU LIKE IT ?
0 PARTAGE
Facebook share
0 COMMENTAIRE

BeBasket

Dites byebye à la publicité et encouragez le travail effectué sur la couverture quotidienne du basket Français !

À partir de 5 € !
QUI A ÉCRIT CE PAPIER ?
ALEXANDRE LACOSTE
Shooteur d'élite à Marseille.
Alexandre Lacoste
VOUS EN PENSEZ QUOI ?
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
TOUTE L'ACTU
<
1
/
5
>
Coaching

Nous avons détecté que vous utilisez un adblocker ou bloqueur de publicités

AdBlock

Soutenez-nous en désactivant votre bloqueur de publicités pour continuer à profiter d’une information de qualité.

Nous vous invitons à retirer BeBasket de la liste des sites bloqués et à recharger la page pour poursuivre votre navigation.