JEEP ÉLITE

GLADYR ET MONACO DONNENT LE TOURNIS À DIJON

Sergii Gladyr
Crédit photo : Sébastien Grasset

Portée par les 30 points de Sergii Gladyr, la Roca Team enchaine une troisième victoire de rang en maitrisant la JDA (71-99). Voilà Monaco leader provisoire de Pro A.


Avec un Sergii Gladyr (notre photo) transparent depuis trois mois, Monaco était déjà une équipe difficile à battre. Mais quand l'international ukrainien joue au niveau où il a été ce soir (record en carrière avec 30 points à 10/11 aux tirs dont un énorme 9/10 à 3-points), la Roca Team est tout simplement injouable.

À la faveur d’une belle circulation de balle, ce sont pourtant les Dijonnais qui ont pris le meilleur départ, Monaco s’en remettant à un très saignant Gerald Robinson (23 points à 7/11 pour 29 d’évaluation au final) pour assurer le scoring. Avec un panier de Valentin Bigote au buzzer, Dijon prend la tête d'une rencontre des plus enlevées, où la priorité ne semble pas être donnée à la défense (27-24, 10e). 
Préchauffant la machine, c’est d’abord D.J Cooper qui se rappelle au bon souvenir des observateurs de Pro A, en plantant deux paniers longue distance de rang. Peut-être inspiré par son meneur, Sergii Gladyr va envoyer pas moins de quatre paniers primés sur le quart-temps. Malgré les efforts de son banc, à l’image d’un Abdoulaye Loum combatif (11 points et 6 rebonds pour 14 d’évaluation au final), la JDA perd un peu de sa réussite. Monaco prend le large à la mi-temps (44-55).
 
Si Ryan Pearson inscrit la totalité de ses 8 points dans le troisième quart-temps, les largesses défensives de la JDA annihilent toutes possibilités de retour. Gerald Robinson est trouvé comme à l'entraînement par D.J Cooper (52-69, 25e). En totale délicatesse avec une épaule endolorie sur la première action du match, Rasheed Sulaimon inscrit pourtant un panier de grande classe au milieu de trois adversaires. Trop peu pour inquiéter une équipe de Monaco souveraine en attaque, et imperméable défensivement (62-79, 30e). 
 
Déroulant leur basket, les visiteurs font feu de tout bois. Complètement injouable ce soir, Sergii Gladyr rajoutera une dernière flèche derrière la ligne des 6,75 mètres. La suite ne sera que littérature. Drivés par un grand D.J Cooper à la création (12 points, 2 rebonds et 9 passes pour 23 d'évaluation), les Monégasques s'imposent en terres Bourguignonnes (71-99). 

Hasard du calendrier ou signe du destin ? Monaco était déjà venu s'imposer dans les grandes largeurs dans cette même salle le 9 décembre 2016. Voilà les Monégasques en tête du championnat, tandis que Dijon enchaîne une deuxième défaite d’affilée et rentre quelque peu dans le rang.

Victorien Renier, à Dijon.

09 décembre 2017 à 21:44
TAG
DID YOU LIKE IT ?
0 PARTAGE
Facebook share
0 COMMENTAIRE

BeBasket

Dites byebye à la publicité et encouragez le travail effectué sur la couverture quotidienne du basket Français !

À partir de 5 € !
QUI A ÉCRIT CE PAPIER ?
FABIEN DÉZÉ
Fabien Dézé
VOUS EN PENSEZ QUOI ?
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
TOUTE L'ACTU
<
1
/
5
>
Coaching

Nous avons détecté que vous utilisez un adblocker ou bloqueur de publicités

AdBlock

Soutenez-nous en désactivant votre bloqueur de publicités pour continuer à profiter d’une information de qualité.

Nous vous invitons à retirer BeBasket de la liste des sites bloqués et à recharger la page pour poursuivre votre navigation.