JEEP ÉLITE

GRAVELINES-DUNKERQUE : KARVEL ANDERSON PREND LA DÉFENSE DE JULIEN MAHÉ

Karvel Anderson
Crédit photo : Sébastien Grasset

L'arrière du BCM Gravelines-Dunkerque Karvel Anderson a pris la défense de son entraîneur, Julien Mahé, dans La Voix du Nord.

Il n'est pas toujours évident d'être dirigeant de club et de devoir prendre des décisions fortes. De même qu'il n'est pas toujours aisé d'être coach à haut-niveau, avec la pression des résultats. C'est le cas au Basket Club Maritime de Gravelines-Dunkerque. Récemment, le directeur exécutif Hervé Beddeleem a ainsi demandé du changement dans le staff de l'équipe professionnelle. Pour lui, l'entraîneur Julien Mahé doit être remplacé dès cet été, alors qu'il est sous contrat jusqu'en juin 2020. Des déclarations avant l'assemblée générale de ce lundi 29 avril qui doivent acter (ou non) son départ à venir, ou non.

Néanmoins, si l'objectif de playoffs semble d'ores et déjà raté (2 victoires de retard sur le 8e à 4 journées de la fin), le BCM a livré deux belles prestations la semaine passée. Après une victoire à Bourg-en-Bresse 100 à 85, la formation de Julien Mahé s'est imposée 116 à 85 contre Fos Provence. Avec 39 points à 12/22 à 3-points de l'arrière Karvel Anderson. Ce dernier est venu au secours de son coach dans La Voix du Nord.

"Bien sûr, on a joué pour lui, c’est une des raisons. Je suis pro depuis cinq ans, je sais comment ça se passe mais ça m’a blessé car il m’importe en tant que personne. Je le respecte énormément. Tous les matins, il est là le premier et il n’a rien changé dans son comportement vis-à-vis de nous. C’est un vrai pro, un grand coach, un bon mec. On a vraiment une excellente relation. Il a fait beaucoup pour moi. Il m’a donné l’opportunité de jouer ici, d’améliorer mon jeu et beaucoup de responsabilités. Il est une part de la famille. On veut finir au mieux, il le mérite."

Karvel Anderson annonce par ailleurs que son équipe continue de viser les playoffs, tout en ayant conscience que ce sera difficile.

"On est une équipe résistante. On a su réagir quand on était dos au mur. Parfois c’est bien, parfois non car on attend que ça aille mal pour réagir, Mais on veut montrer qu’on se bat jusqu’au bout."

29 avril 2019 à 16:22
TAG
DID YOU LIKE IT ?
0 PARTAGE
Facebook share
0 COMMENTAIRE

BeBasket

Dites byebye à la publicité et encouragez le travail effectué sur la couverture quotidienne du basket Français !

À partir de 5 € !
QUI A ÉCRIT CE PAPIER ?
GABRIEL PANTEL-JOUVE
Tout ça pour mettre une balle dans un cercle.
Gabriel Pantel-jouve
VOUS EN PENSEZ QUOI ?
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
TOUTE L'ACTU
<
1
/
5
>
Coaching

Nous avons détecté que vous utilisez un adblocker ou bloqueur de publicités

AdBlock

Soutenez-nous en désactivant votre bloqueur de publicités pour continuer à profiter d’une information de qualité.

Nous vous invitons à retirer BeBasket de la liste des sites bloqués et à recharger la page pour poursuivre votre navigation.