JEEP ÉLITE

GRAVELINES-DUNKERQUE RÉFLÉCHIT ENCORE QUANT À LA PROLONGATION DE JULIEN MAHÉ

Julien Mahé BCM GravelinesDunkerque 201718
Crédit photo : Sébastien Grasset

Julien Mahé prolongera-t-il au BCM Gravelines-Dunkerque ? La décision n'a pas encore été prise par les dirigeants du club.

Une saison. C'est la durée de l'opportunité donnée par le BCM Gravelines-Dunkerque à Julien Mahé pour prouver qu'il peut conduire le navire nordiste en Jeep ELITE, après s'être occupé des Espoirs (de 2013 à 2016) tout en ayant assisté Christian Monschau sur l'équipe professionnelle (de 2013 à 2017). En réalité, c'est moins. Car la décision de prolonger un coach ou non ne se fait pas au mois de juin. Une saison se prépare bien en amont, et ça commence par savoir qui sera le coach de la future équipe.

Au Basket Club Maritime, on a prévu de prendre une décision d'ici fin mars au sujet de l'avenir du coach breton. Et si les deux succès de février, après quatre prolongations contre Boulazac puis à Monaco, avaient donné de bonnes chances à sa prolongation, les récentes déconvenues à domicile contre le Cholet Basket et l'Elan Chalon ont eu l'effet inverse.

Un jeu des chaises musicales constant

Contacté, le directeur exécutif du club Hervé Beddeleem l'affirme : rien n'est enteriné, les prochains résultats feront la différence. Plus généralement, le marché des coachs risque d'être actif ces prochains mois. L'ASVEL enchaîne les défaites et cela ne fait pas les affaires de T.J. Parker, qui doit prouver qu'il mérite sa place en gagnant. Philippe Hervé est en fin de contrat à Cholet. Plusieurs techniciens sont au chômage et certains ont été aperçus à la Leaders Cup (Nikola Antic, Erman Kunter). Idéal pour le réseautage. Sans projet de salle d'envergure clairement défini, le BCM n'est plus sur le premier marché (malgré un salaire de coach potentiellement élevé, comme avec Christian Monschau) mais reste l'une des structures les plus demandées grâce à la qualité de son organisation et son budget assez conséquent.

En attendant, le club maritime a une autre priorité : trouver un meneur d'impact pour remplacer J.R. Reynolds, blessé. La Voix du Nord parle d'une enveloppe de 30 000 dollars mensuels.

14 mars 2018 à 13:52
TAG
DID YOU LIKE IT ?
0 PARTAGE
Facebook share
0 COMMENTAIRE

BeBasket

Dites byebye à la publicité et encouragez le travail effectué sur la couverture quotidienne du basket Français !

À partir de 5 € !
QUI A ÉCRIT CE PAPIER ?
GABRIEL PANTEL-JOUVE
Tout ça pour mettre une balle dans un cercle.
Gabriel Pantel-jouve
VOUS EN PENSEZ QUOI ?
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
TOUTE L'ACTU
<
1
/
5
>
Coaching

Nous avons détecté que vous utilisez un adblocker ou bloqueur de publicités

AdBlock

Soutenez-nous en désactivant votre bloqueur de publicités pour continuer à profiter d’une information de qualité.

Nous vous invitons à retirer BeBasket de la liste des sites bloqués et à recharger la page pour poursuivre votre navigation.