JEEP ÉLITE

INCONSTANTE, LA JL BOURG ASSURE L'ESSENTIEL CONTRE ROANNE

Crédit photo : Christelle Gouttefarde

Et de deux pour Bourg-en-Bresse ! Victorieuse mercredi à Nanterre, la JL n'a pas tremblé pour sa première à domicile. Succès 80-63 contre la Chorale de Roanne.

Sur le papier, pas de jaloux. Pas de meneur titulaire, ni d'un côté ni de l'autre. Mais les conséquences ne sont pas les mêmes pour les deux équipes. Quand la JL Bourg peut se permettre de rendre inaperçue l'absence de Kadeem Allen (qui souffrirait d'une contracture aux adducteurs) en lançant l'éternel Zack Wright (12 points à 6/8, 5 rebonds, 4 passes décisives et 4 interceptions) dans le cinq de départ, Roanne peine à masquer le forfait de Sylvain Francisco, lui qui s'est si rapidement imposé comme le garant du style offensif de Jean-Denys Choulet en présaison. Et lien de cause à effet, ou non, malgré le courage du duo Mathis Keita - Thomas Ville, la Chorale a dû composer avec 18 balles perdues. Donc l'égalité face aux absences, oui. L'équité, pas forcément.

Le calvaire de March

Mais même avec l'ancien feu follet du Paris Basket, il n'est pas dit que la Chorale aurait réellement pu inquiéter l'équipe de Savo Vucevic. Sans être particulièrement convaincants, traversant de sérieux passages à vide comme cette série du troisième quart-temps qui a permis à Roanne de croire de nouveau en ses chances (de 56-39 à 56-51), les Bressans ont globalement maîtrisé les débats, faisant monter l'écart jusqu'à 18 unités à la faveur d'un 17-0 à cheval entre les deux mi-temps (47-29, 21e minute). En revanche, si Ronald March avait été à la hauteur de son niveau entrevu lors des matchs amicaux, les Ligériens auraient peut-être pu prétendre à mieux. Diminué par une gastro-entérite, l'ancien arrière d'Aix-Maurienne a vécu un cauchemar à Ékinox, cumulant un piteux 1/12 aux tirs devant les regards enchantés des quelques 3 000 spectateurs masqués.

inconstante--la-jl-bourg-assure-l-essentiel-contre-roanne1601239386.jpeg
Très convaincant avec 20 d'évaluation (12 points, 5 rebonds et 4 passes décisives),
Ho You Fat a longtemps embêté les intérieurs bressans (photo : Jacques Cormarèche)

Auteur d'un recrutement audacieux avec trois rookies, Jean-Denys Choulet n'a pas été récompensé pour cette première de la saison. Outre Jackson Rowe, toujours en phase de reprise (2 minutes), Nijel Pearson a semblé bien trop unidimensionnel (9 points à 4/10, 1 rebond et 1 passe décisive) et Boubacar Touré n'a pas réellement pesé (2 points et 4 rebonds en 15 minutes), laissant le soin à Juvonte Reddic (16 points à 5/9 et 3 rebonds) d'assumer le combat face à la nouvelle tour de contrôle de la JL Bourg, Alen Omic (12 points à 6/7 et 8 rebonds). Satisfait de l'apport d'Arthur Bruyas (7 points à 3/7 en 17 minutes), lancé dans le cinq de départ pour la première fois de sa jeune carrière (19 ans), JDC voulait néanmoins retirer du positif de ce déplacement dans l'Ain : « Il n'y a rien à dire, Bourg nous est supérieur mais on les a chahutés. L'écart ne se justifie pas, on méritait une défaite d'une dizaine de points. Nous sommes battus car on ne peut pas tenir physiquement face à eux. Mais avec deux joueurs en moins, dans la salle d'un prétendant au Top 4, je trouve que ce que l'on a montré ce soir est plus encourageant qu'autre chose. »

Et maintenant, Istanbul...

Malgré un certain manque de fluidité offensive, tranchant avec la démonstration livrée à Nanterre mercredi (95-82), la JL Bourg a préservé son invincibilité avec plus ou moins de sérieux. « Il faut que l'on apprenne de cette rencontre », plaide Alen Omic. « Il faut jouer dur de la première à la dernière minute, on a bien vu qu'ils sont rapidement revenus dès que nous nous sommes un peu relâchés. Mais c'est très positif d'avoir remporté nos deux premiers matchs. » Une accélération en fin de pemière période, couplée à un vrai différentiel en terme d'adresse longue distance (9/20, contre 3/19 pour la Chorale de Roanne), aura pratiquement suffi pour éviter le piège ligérien. Victorieux 80-63, les coéquipiers de Zachery Peacock s'installent provisoirement en tête du championnat. Avant de basculer vers un nouveau monde. Demain, la JL Bourg s'envole pour Istanbul.

À Bourg-en-Bresse,

27 septembre 2020 à 21:24
TAG
DID YOU LIKE IT ?
0 PARTAGE
Facebook share
0 COMMENTAIRE

BeBasket

Dites byebye à la publicité et encouragez le travail effectué sur la couverture quotidienne du basket Français !

À partir de 5 € !
QUI A ÉCRIT CE PAPIER ?
ALEXANDRE LACOSTE
Shooteur d'élite à Marseille.
Alexandre Lacoste
VOUS EN PENSEZ QUOI ?
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
TOUTE L'ACTU
<
1
/
5
>
Coaching
Aucun conseil trouvé

Nous avons détecté que vous utilisez un adblocker ou bloqueur de publicités

AdBlock

Soutenez-nous en désactivant votre bloqueur de publicités pour continuer à profiter d’une information de qualité.

Nous vous invitons à retirer BeBasket de la liste des sites bloqués et à recharger la page pour poursuivre votre navigation.