JEEP ÉLITE

INQUIET, DOMINIQUE JUILLOT VEUT DÉJÀ CHANGER L'EFFECTIF DE L'ELAN CHALON

Crédit photo : Sébastien Grasset

Dominique Juillot, le président de l'Elan Chalon, tire déjà la sonnette d'alarme.

Mardi soir, il a quitté son siège présidentiel pour se réfugier dans le couloir qui mène vers le parquet. Dominique Juillot, le président de l'Elan Chalon, n'a que très peu apprécié la performance de l'équipe bourguignonne qui s'est inclinée 81 à 65 en 64e de finale de la Coupe de France masculine contre une équipe de Pro B, Fos Provence. Une sortie ratée qui suit une préparation qu'il juge lui même inquiétante.

"C'est la première fois que je pars avant la fin d’un match dans ma carrière de président, avoue-t-il dans Le Journal de Saône-et-Loire. Pas pour quitter le navire mais il y a des choses que je ne peux pas accepter. C’est juste indigent ce qu’on a fait hier (mardi). En face, ils ont roulé 500 km, il leur manque trois joueurs... Mais ils donnent une leçon à des joueurs soi-disant référencés. Où est la fierté, où est la pudeur ? C’est dans la suite logique de notre présaison."

Dominique Juillot à la recherche de son successeur

Le dirigeant d'entreprise et élu constate qu'il manque peut-être un directeur sportif dans le club. Un poste autrefois occupé par Crawford Palmer qui aurait pu être proposé à Philippe Hervé au moment des négociations de licenciement, mais qui n'a pu l'être à cause des réticences de nombreuses personnes à son sujet.

"Le même scénario se répète depuis quatre saisons, donc ça ne vient pas des personnes en place. C’est pour cela que j’avais voulu que l’on crée un poste de directeur sportif, à l’époque, avec Crawford Palmer. Ça manque chez nous."

Fatigue et lassitude après trois saisons ratées se ressentent dans le discours de Dominique Juillot qui cherche son successeur à la tête du club.

"Aujourd'hui, je suis fatigué. Cette fonction, c’est un sacerdoce, même si je suis passionné, que j’aime le club, la ville... J'espère qu’on va trouver une solution dans l’année. Je ne me désintéresserai pas pour autant, j'ai trop d’amour pour le club. Mais je ne veux plus des soucis qui me minent au bout d'un moment."

En attendant, il va faire en sorte que l'équipe se renforce, elle qui vise le maintien selon ses propres mots.

25 septembre 2020 à 16:31
TAG
DID YOU LIKE IT ?
0 PARTAGE
Facebook share
0 COMMENTAIRE

BeBasket

Dites byebye à la publicité et encouragez le travail effectué sur la couverture quotidienne du basket Français !

À partir de 5 € !
QUI A ÉCRIT CE PAPIER ?
GABRIEL PANTEL-JOUVE
Tout ça pour mettre une balle dans un cercle.
Gabriel Pantel-jouve
VOUS EN PENSEZ QUOI ?
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
TOUTE L'ACTU
<
1
/
5
>
Coaching
Aucun conseil trouvé

Nous avons détecté que vous utilisez un adblocker ou bloqueur de publicités

AdBlock

Soutenez-nous en désactivant votre bloqueur de publicités pour continuer à profiter d’une information de qualité.

Nous vous invitons à retirer BeBasket de la liste des sites bloqués et à recharger la page pour poursuivre votre navigation.