JEEP ÉLITE

ITW MAXIME ROOS : "CLAIREMENT, JE VISE LE TITRE AVEC CETTE ÉQUIPE !"

Maxime Roos
Crédit photo : Lilian Bordron

Bien installé dans la rotation des Metropolitans 92 de Boulogne-Levallois, Maxime Roos est ambitieux avec son club de presque toujours. Il vise le titre, tout simplement ! Entretien.

Auteur d’un bon début de saison avec Boulogne-Levallois avec des responsabilités accrues (18 minutes passées sur le parquet en moyenne en Jeep ELITE, contre 11 en 2019/20), Maxime Roos (2,02 m, 25 ans) a pris un rôle intéressant dans l'équipe de Jurij Zdovc. Entretien avec le natif de Clamart, dans le 92, après la victoire contre Malaga.

"Maxime, à 25 ans te voilà à disputer l'EuroCup avec les Metropolitans. Non loin de chez toi finalement... Peux-tu nous rappeler ton parcours ?
J’ai commencé à Maurepas dans le 78 avant d’aller en benjamin (U13) à Versailles. J’y suis resté jusqu’en junior. Ensuite, je suis arrivé à Paris-Levallois, j’ai fait 3 ans en espoirs plus une année en prêt à Blois mais je n’ai pas joué à cause d’une blessure aux adducteurs pour laquelle je me suis fait opérer. Et puis, après Blois, je suis retourné à Levallois.

Tu avais déjà tenté de t'exporter pour gagner en responsabilités, en allant à Blois il y a trois ans. En cours de saison dernière, il y a aussi eu une volonté d'aller à Le Portel pour gagner en temps de jeu. Pourquoi cela n'a-t-il été possible ?
L’année dernière j’ai loupé le début de saison suite à une blessure. Quand je suis revenu, l’équipe avait déjà trouvé un certain équilibre. J’aurais pû jouer un peu plus mais c’était un peu compliqué au vu du faible nombre de matchs qu’on avait au départ. Il y avait peut-être possibilité d’aller dans une équipe un peu mieux classée mais finalement ça ne s’est pas fait et on a enchainé les matchs de Leaders Cup et de championnat avec Levallois. Ça a été payant puisqu’au final j’ai eu du temps de jeu et je commençais à me sentir bien pile avant l’arrêt de la saison (rires). On en a discuté avec le club et ça s’est bien passé.

maxime-roos-joue--clairement-le-titre-de-champion-de-france--avec-boulogne-levallois1604501522.jpegCrédit photo : Lilian Bordron

Finalement, c'est au sein de ton propre club que tu as gagné en responsabilités. Comment te sens-tu dans ce nouveau rôle ? 
Je me sens bien. Cette année je joue sur le poste 3 et le poste 4. C’est la première fois que je joue sur le poste 4, mais j’aime beaucoup la manière dont on m’utilise, car on met mes qualités en avant. Je suis très à l’aise dans le jeu et je pense que ça se ressent sur l’équipe. J’aime beaucoup la découverte et je suis content car je découvre un nouveau basket exigent et collectif.

Il faut dire que le staff a changé entre temps, avec l'arrivée de Jurij Zdovc en tant qu'entraîneur principal à la place de Frédéric Fauthoux qui est parti à l'ASVEL. Le changement à bien été vécu par le groupe ? 
L’arrivée de Jurij Zdovc a été vraiment bien vécue. Le club était dans un renouveau et il fallait créer quelque chose de nouveau. Le club voulait une identité européenne pour mettre Boulogne-Levallois sur la carte. Ça me permet de voir autre chose niveau basket. Un basket européen et collectif, je m’y retrouve bien.

Il attend quoi de toi Jurij Zdovc ?
Je suis un peu comme le « facteur X ». Les coachs attendent de moi que j’apporte de l’énergie, en attaque et en défense. En défense, je dois combler les trous et relancer rapidement en attaque. Avoir cette dimension aérienne et athlétique en prenant le maximum de tirs ouverts quand j’en ai.

Justement, tu tentes 3 tirs à 3-points par match en Jeep ELITE, contre seulement 1,6 en moyenne en 2019-2020. Tu as beaucoup travaillé sur ce point ?
J’ai beaucoup travaillé la courbe de mon shoot car j’avais un tir très raide. Après, il faut que ça arrive à rentrer plus souvent dans le panier en match (33,3% de réussite pour le moment, NDLR), mais ça, c’est de la régularité.

maxime-roos-joue--clairement-le-titre-de-champion-de-france--avec-boulogne-levallois1604501622.jpegCrédit photo : Lilian Bordon

Les Metropolitans 92 sont considérés comme des outsiders pour cette saison. Pour l'instant, vous êtes invaincus en Jeep ELITE (4 victoires en 4 matchs) et premier du groupe B en EuroCup (4 victoires et 2 défaites). Qu'est ce que vous visez au final ?
Le titre ! Clairement le titre avec cette équipe. Il y a quelque chose à faire. Le premier objectif était de se qualifier pour le Top 16 de l’EuroCup, c’est bien parti pour. Après, on verra en fonction de la saison mais collectivement on a ce qu’il faut et on a le banc pour. Avec ce club, j’ai gagné le Trophée du Futur en Espoirs, maintenant je veux gagner le titre de Champion de France avec eux !

La victoire de mardi contre Malaga (90-80), la quatrième de suite en EuroCup, confirme votre bonne dynamique actuelle.
On est sur une bonne dynamique même si on a été impacté par la COVID-19 (le coach Jure Zdovc a manqué 4 matchs d'EuroCup notamment). Il faut que l’on garde cette dynamique malgré les conditions actuelles. Niveau capital confiance dans l’équipe, on est bien car on enchaine les victoires. Battre des équipes référencées en Europe comme Malaga, ça fait du bien au club. C’est bon signe pour la suite.

Ton profil très long, vif et athlétique est intéressant pour le plus haut-niveau. Tu sembles avoir encore une belle marge de progression... L'équipe de France A, tu y penses ?
Bien sûr ! L’équipe de France je pense que c’est l’objectif de tout joueur français. J’ai déjà mis un pied en équipe de France en tant que partenaire d’entrainement, l’objectif est de rentrer le deuxième. Ça passe par la régularité sur les matchs en termes de points marqués, des efforts défensifs. C’est un cap que j’ai a passer : la régularité et la constance sur chaque match." 

maxime-roos-joue--clairement-le-titre-de-champion-de-france--avec-boulogne-levallois1604501679.jpeg
Crédit photo : Sébastien Grasset

par @
04 novembre 2020 à 16:45
TAG
DID YOU LIKE IT ?
0 PARTAGE
Facebook share
0 COMMENTAIRE

BeBasket

Dites byebye à la publicité et encouragez le travail effectué sur la couverture quotidienne du basket Français !

À partir de 5 € !
QUI A ÉCRIT CE PAPIER ?
LUCAS DIQUÉLOU
Lucas Diquélou
VOUS EN PENSEZ QUOI ?
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
TOUTE L'ACTU
<
1
/
5
>
Coaching
Aucun conseil trouvé

Nous avons détecté que vous utilisez un adblocker ou bloqueur de publicités

AdBlock

Soutenez-nous en désactivant votre bloqueur de publicités pour continuer à profiter d’une information de qualité.

Nous vous invitons à retirer BeBasket de la liste des sites bloqués et à recharger la page pour poursuivre votre navigation.