JEEP ÉLITE

J.D. JACKSON AVANT SON PREMIER MATCH : "IL Y A UNE EXTRÊME URGENCE"

Crédit photo : BCM GravelinesDunkerque

John David Jackson va vivre son premier match en tant que coach du BCM Gravelines-Dunkerque, ce mercredi, contre Le Portel. Une aventure qu'il espère commencée par une victoire, dans le but d'aller chercher le maintien en Jeep ELITE.

Le BCM Gravelines-Dunkerque n'est pas relégable mais après 7 défaites de suite, un coach limogé, une défaite de 53 points à Monaco et après avoir subi deux nouvelles blessures dans son effectif, la dynamique est très négative. Nommé mercredi dernier, John David Jackson a pris en main sa nouvelle équipe lundi, à deux jours du derby contre Le Portel et au lendemain de la rouste subie à Monaco. Ce n'est pas la première fois que le technicien franco-canadien prend une équipe en cours de saison. En 2014-2015, il avait succédé à Pierre Vincent à l'ASVEL. Mais à l'époque, c'était bien plus tôt dans la saison (après 12 journées de saison régulière) et il avait la possibilité de réajuster l'effectif (avec notamment la signature de Trent Meacham). Interrogé par La Voix du Nord, le Britanno-Colombien compare ces deux situations :

"À l’ASVEL, j’avais pris le groupe beaucoup plus tôt dans la saison. Ils étaient dans les bas-fonds du classement mais on avait du temps pour récupérer et faire des ajustements. Ici, il faut le forcer, il y a une extrême urgence. Rester trop fixés sur cette actualité ne sert à rien : il y a le match de demain (mercredi), puis celui qui suit. Il faut traiter chaque match comme un match de playoffs, et ne pas trop se soucier du contexte. Moi, ça fait longtemps que je n’ai pas été à la tête d’un club en France (depuis janvier 2018, NDLR). Retrouver mes repères dans cette situation intense, comme des playoffs pour nous, c’est excitant. J’espère que les joueurs vont respirer cette même excitation et que ça va les libérer un peu."

Des joueurs qu'il a trouvé tout sauf résignés.

"e sens que le groupe a envie de sortir les tripes, de faire un truc collectivement. Je ne sens pas des joueurs résignés ou qui se coupent du groupe, au contraire. La saison a été longue et frustrante pour tout le monde. Ils ont envie, faim de trouver une sérénité pour monter le niveau, être compétiteurs et bien finir la saison."

Entre-deux à 18 heures ce mercredi soir.

12 mai 2021 à 16:28
TAG
DID YOU LIKE IT ?
0 PARTAGE
Facebook share
0 COMMENTAIRE

BeBasket

Dites byebye à la publicité et encouragez le travail effectué sur la couverture quotidienne du basket Français !

À partir de 5 € !
QUI A ÉCRIT CE PAPIER ?
GABRIEL PANTEL-JOUVE
Tout ça pour mettre une balle dans un cercle.
Gabriel Pantel-jouve
VOUS EN PENSEZ QUOI ?
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
TOUTE L'ACTU
<
1
/
5
>
albums photos
Aucun album trouvé
Coaching

Nous avons détecté que vous utilisez un adblocker ou bloqueur de publicités

AdBlock

Soutenez-nous en désactivant votre bloqueur de publicités pour continuer à profiter d’une information de qualité.

Nous vous invitons à retirer BeBasket de la liste des sites bloqués et à recharger la page pour poursuivre votre navigation.