JEEP ÉLITE

JEAN-DENYS CHOULET (ROANNE) : "IL VA FALLOIR ARRÊTER DE DIRE DOMMAGE !"

Crédit photo : Jules Roche

L'entraîneur de Roanne, Jean-Denys Choulet, était assez remonté samedi soir après la défaite de son équipe contre Gravelines-Dunkerque.

Après la défaite de Roanne contre Gravelines-Dunkerque samedi soir (76-89), l'entraîneur Jean-Denys Choulet était assez remonté. Au micro d'Activ Radio, le technicien regrettait l'entame de match de son équipe.

"Il faudra un jour arrêter de dire ''dommage''. Dommage Orléans, dommage ci, dommage ça... Il y a des choses intéressantes, une deuxième mi-temps où on gagne de 10 je crois, et une première mi-temps où on n'a même pas commencé à jouer. C'est extrêmement frustrant de devoir hurler à la mi-temps pour faire réagir des joueurs dont le métier est quand même d'essayer de gagner des matches. Ca fait longtemps que je n'avais pas crié. Je ne suis pas là pour aboyer. Je suis déçu parce qu'en deuxième mi-temps, même s'il y a eu des erreurs parce qu'on prend des risques avec des prises à deux, il y a eu des choses extrêmement positives. Mais pourquoi attendre d'être dans la mouise avant de réagir ? Pourquoi alors qu'on en a pris 40 à Gravelines, on n'a pas la mémoire de se dire qu'ils vont nous la mettre deux fois. C'est incroyable !"

Jean-Denys Choulet a regretté les contre-performances de certains joueurs supposés leaders. Sans doute visait-il Jamel Artis (2 points à 1/7 aux tirs, -4 d'évaluation en 23 minutes) ou encore Teyvon Myers (1 point à 0/5, -3 d'évaluation en 19 minutes).

"Je suis abasourdi du comportement de certains. J'ai été dur avec certains mais je m'en fou, mon travail n'est pas d'être gentil mais de dire la vérité. On a des joueurs besogneux qui ont fait ce (samedi) soir leur travail. Et on a des joueurs qui sont supposés être ici pour nous porter dans les moments importants, à mettre des points, et ils se retrouvent à être des renvoyeurs des balles. Ils sont pris ici pour mettre des points et donc shooter ! Ils ne sont pas là pour passer la balle !

On est obligé de compter sur tout le monde dès la première minute. Et que certains arrêtent de regardent le nombre de points quand ils sortent parce que tout le monde s'en fout. Les coaches qui vont recruter les joueurs ne vont pas les recruter dans les équipes qui sont dernières. C'est bien beau de parler tout le temps, mais il vaut mieux agir !"

Et si la Chorale de Roanne a réduit son nombre de pertes de balle (9), elle n'a pas défendu en première mi-temps. L'entraîneur bisontin a aussi tenu à féliciter les arbitres pour leur prestation. "On ne peut s'en prendre qu'à nous, on ne peut pas commencer un match comme ça !" Il faudra en tout cas faire bien mieux pour aller chercher la victoire contre Nanterre mardi avant un match déjà décisif pour le maintien samedi à Pau.

 

14 mars 2021 à 14:03
TAG
DID YOU LIKE IT ?
0 PARTAGE
Facebook share
0 COMMENTAIRE

BeBasket

Dites byebye à la publicité et encouragez le travail effectué sur la couverture quotidienne du basket Français !

À partir de 5 € !
QUI A ÉCRIT CE PAPIER ?
GABRIEL PANTEL-JOUVE
Tout ça pour mettre une balle dans un cercle.
Gabriel Pantel-jouve
VOUS EN PENSEZ QUOI ?
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
TOUTE L'ACTU
<
1
/
5
>
albums photos
Aucun album trouvé
Coaching

Nous avons détecté que vous utilisez un adblocker ou bloqueur de publicités

AdBlock

Soutenez-nous en désactivant votre bloqueur de publicités pour continuer à profiter d’une information de qualité.

Nous vous invitons à retirer BeBasket de la liste des sites bloqués et à recharger la page pour poursuivre votre navigation.