JEEP ÉLITE

L'ASVEL CORRIGE ANTIBES, GRAVELINES L'EMPORTE À LIMOGES

ASVEL bat Antibes 25 septembre 2018
Crédit photo : Infinity Nine Media

Six matchs de Jeep ELITE se sont joués ce mardi soir pour la 2e journée de championant.

La deuxième grosse soirée de Jeep ELITE de la saison avait lieu ce mardi soir. Parmi les enseignements à tirer du jour, on notera la facile victoire de l'ASVEL sur l'équipe d'Antibes, trop limitée pour inquiéter l'armada de Zvezdan Mitrovic. Les onze joueurs villeurbannais utilisés ont marqué au moins 3 points. Les jeunes Théo Malédon (10 d'évaluation), Charles Galliou (10), Khadim Sow (12) et Sofiane Briki (4) se sont mis en valeur.

Après la victoire poussive à Antibes, marquée par une défense pas encore en place, le Cercle Saint-Pierre a vite accusé un large retard (7-16) contre le BCM Gravelines-Dunkerque pour faire la course derrière ce mardi soir à Beaublanc. Finalement, l'équipe de Kyle Milling a tenté un gros come-back - mené par un William Howard en grande forme (27 points à 6/10, 8 rebonds, 3 passes décisives et 6 fautes provoquées pour 35 d'évaluation en 30 minutes) - mais est venue échouer à 4 points (95-99). Après la rencontre, l'entraîneur franco-étasunien a déploré l'absence d'un gros défenseur dans son effectif. Il est vrai qu'il aurait bien eu besoin d'un stoppeur pour les arrières Edgar Sosa (30 points 10/18 aux tirs, 6 passes décisives et 5 fautes provoquées pour 25 d'évaluation en 31 minutes) et Karvel Anderson (19 points à 6/11 et 3 rebonds pour 20 d'évaluation en 29 minutes) et plus globalement pour arrêter les shooteurs nordistes (12/23 à 3-points).

Eïto était chaud

Battu à Levallois samedi, le champion de France en titre a profité de la venue de Cholet pour remporter son premier match de la saison. Comme Limoges, le MSB a souffert défensivement, encaissant 77 points, ce qui est trop selon coach Eric Bartecheky, dont 27 lors de l'ultime période. Heureusement, de l'autre côté du parquet, l'attaque sarthoise a été portée par un énorme Antoine Eïto (25 points à 8/12, 7 rebonds et 5 passes décisives pour 30 d'évaluation).

Dans les autres matchs, Châlons-Reims a pris le meilleur à domicile sur Fos grâce à un lancer-franc à 20 secondes de la fin de Devin Ebanks (24 points à 9/13, 7 rebonds et 5 balles perdues en 40 minutes). Derrière, Ron Lewis a manqué sa tentative de tir de la gagne et le CCRB est resté devant.

4 sur 4 pour les Bourguignons

Les deux derniers matchs ont été moins serrés. Dijon a encore réalisé une démonstration contre Boulazac à domicile avec une superbe adresse derrière l'arc (14/29) et sept joueurs à 8 d'évaluation ou plus. L'autre formation bourguignone, l'Elan Chalon, est aussi invaincu avec une belle victoire à Levallois. Un succès logique après avoir pris le meilleur dès le premier quart-temps (13-21). Parfaite aux lancers francs (19/19), l'équipe de Jean-Denys Choulet s'est encore appuyée sur l'axe meneur-intérieur entre Justin Robinson (15 points, 9 passes décisives, 5 rebonds et 5 fautes provoquées pour 20 d'évaluation en 34 minutes) et Juan Palacios (15 points à 4/11, 6 rebonds et 6 fautes provoquées pour 17 d'évaluation en 34 minutes).

Les résultats de la soirée de Jeep ELITE :

  • ASVEL vs Antibes : 91-60
  • Châlons-Reims vs Fos : 81-80
  • Le Mans vs Cholet : 83-77
  • Limoges vs Gravelines-Dunkerque : 95-95
  • Levallois vs Elan Chalon : 68-81
  • Dijon vs Boulazac : 83-66
25 septembre 2018 à 22:18
TAG
DID YOU LIKE IT ?
0 PARTAGE
Facebook share
0 COMMENTAIRE
QUI A ÉCRIT CE PAPIER ?
GABRIEL PANTEL-JOUVE
Tout ça pour mettre une balle dans un cercle.
Gabriel Pantel-jouve
VOUS EN PENSEZ QUOI ?
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
TOUTE L'ACTU
<
1
/
5
>
PROGRAMME TV
11 décembre - 01h00
Philadelphia 76ers
Detroit Pistons
11 décembre - 04h30
Golden State Warriors
Minnesota Timberwolves
11 décembre - 09h15
Philadelphia 76ers
Detroit Pistons
11 décembre - 11h00
Golden State Warriors
Minnesota Timberwolves
11 décembre - 12h45
Châlons-Reims
Pau-Lacq-Orthez
Coaching