JEEP ÉLITE

L'ASVEL ÉTOUFFE SON DAUPHIN ET S'AFFIRME EN PATRON

Crédit photo : Infinity Nine Media Alexia Leduc

Plus intense, plus talentueuse et plus collective, l'ASVEL a déroulé face à une JDA dépassée. Victoire 80-62 à l'Astroballe pour le leader du championnat. Dijon, après un bon début de saison, commence à rentrer dans le rang.

Sur le papier, c'était une affiche au sommet entre le leader de Jeep ÉLITE et son dauphin. Mais entre l'ASVEL, équipe taillée pour jouer le titre, et Dijon, l'écart du terrain est bien plus grand. Même avec sa ribambelle de blessés (Kaba, Jean-Charles, Noua en civils, Kahudi encore ménagé), Villeurbanne évolue un niveau au-dessus. Une défense intense, les intentions de jeu de Zvezdan Mitrovic qui commencent à être intégrées par tous, des vétérans de grand talent et des jeunes qui apprennent à vitesse grand V... un cocktail bien trop relevé pour la JDA qui a rapidement explosé. Victoire finale 80-62 pour l'ASVEL.

La défaite à Pau dimanche dernier n'était bien qu'un écart, un faux pas d'une équipe fatiguée qui avait peut-être laissé filer. On en était déjà convaincu en voyant la force de cette ASVEL face au Zénith Saint-Pétersbourg en Eurocup. On l'est tout autant après la démonstration de ce soir face à Dijon. La JDA a essayé de mettre de la dureté d'entrée mais n'y a récolté que des fautes, alors que les locaux déroulaient déjà collectivement, à l'image de cette sublime séquence conclue par Miro Bilan en fin de premier quart-temps.

Un Maledon record

Un jeu de mouvement dans lequel Théo Maledon (photo), 17 ans, continue de s'épanouir et de mûrir. Tir au buzzer du premier quart, flotteur par dessus son défenseur, dunk dans le trafic... le vice-champion du monde U17 pointait déjà à 10 points à la pause et signe au final un nouveau record dans sa jeune carrière : 16 points, plus 4 rebonds et 5 fautes provoquées. S'il ne bat pas son record à l'évaluation, il continue d'impressionner et semble gagner en agressivité des deux côtés du terrain. Avec la maîtrise de Kalnietis ou l'intensité de Nelson (21 d'évaluation), Maledon dispose de sacrés modèles.

Avec en plus un Bilan dominateur sans forcer (14 points, 7 rebonds, 6 passes), l'ASVEL s'est vite envolée, transformant le dernier quart en immense garbage time où Briki et Galliou ont pu se montrer. Côté Dijon, David Holston et Gavin Ware sont dans leurs standards statistiques, mais Ryan Pearson a été transparent en attaque comme en défense. Il en aurait de toute façon fallu beaucoup plus pour contenir la machine villeurbannaise. Après un très bon départ en Jeep ÉLITE, grâce en partie à un calendrier clément, la JDA est à l'arrêt, avec 6 revers sur ses 7 derniers matchs toutes compétitions confondues. 

Les statistiques du match sont ici.

 

03 novembre 2018 à 20:07
TAG
DID YOU LIKE IT ?
0 PARTAGE
Facebook share
0 COMMENTAIRE
QUI A ÉCRIT CE PAPIER ?
GAËTAN DELAFOLIE
Passe les vacances à camper dans les raquettes.
Gaëtan Delafolie
VOUS EN PENSEZ QUOI ?
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
TOUTE L'ACTU
<
1
/
5
>
PROGRAMME TV
13 novembre - 00h45
NBA Extra
13 novembre - 01h30
Toronto Raptors
New Orleans Pelicans
13 novembre - 02h00
Memphis Grizzlies
Utah Jazz
13 novembre - 04h30
Los Angeles Clippers
Golden State Warriors
13 novembre - 09h15
Memphis Grizzlies
Utah Jazz
Coaching