JEEP ÉLITE

L'AVIS D'EXPERT DE FRANÇOIS PERONNET SUR SEKOU DOUMBOUYA

Sekou Doumbouya
Crédit photo : Sébastien Grasset

François Peronnet donne son avis sur la pépite Sekou Doumbouya.

Cette saison, le Limoges CSP a fait le choix d'accompagner Sekou Doumbouya dans son projet individuel. Le club l'a intégré dans son effectif professionnel pour l'exercice 2018/19 avec l'espoir qu'il soit drafté en NBA à la fin de la saison, signe d'une collaboration réussie. C'est indéniable, le joueur progresse. L'homme aussi. Son agent Bouna Ndiaye le décrit comme plus autonome, notamment dans sa capacité de se gérer en dehors des salles. Et comme il est plus productif sur le terrain, il est responsabilisé avec succès. Depuis trois mois et la prise de fonction de François Peronnet, il tourne à 8 points de moyenne avec un pourcentage de réussite aux tirs élevé (54%). Un long sujet complet est à retrouver sur le site Internet de la Ligue Nationale de Basket et l'entraîneur du Cercle Saint-Pierre s'exprime sur ses dispositions particulières.

"Au-delà de sa précocité et de sa capacité à jouer en Jeep ELITE et en EuroCup à 18 ans, c’est un joueur de 2,05 m avec une très grande vitesse d’appui et une capacité à répéter les sauts très importante. Le rapport entre sa taille et sa vitesse d’appui est vraiment marquant. C’est ce qui sort du lot et ce qui lui permet à la fois en attaque et en défense de faire des joueurs que peu de joueurs peuvent faire. L’autre élément c’est sa « versatilité ». Il est capable de faire beaucoup de choses très différentes. Il n’a pas un élément qu’il fait de façon parfaite, par contre il est capable d’aller prendre un rebond offensif de remonter tout de suite au cercle, de tirer, bien évidemment de défendre sur un porteur de balle mais aussi d’intervenir sur des rotations. Le parallèle, c’est qu’il a une marge de progression importante dans chacun de ces items. Ce n’est pas un joueur qui a un domaine sur lequel il est exceptionnel, c’est au contraire quelqu’un qui a la capacité à agir sur la majorité des éléments du jeu."

Le technicien ajoute qu'il a notamment du apprendre à réaliser des petits efforts auxquels il n'était pas habitué, comme sur les démarquages, puisque auparavant il dominait largement physiquement. Quant à savoir à quel poste il évoluera s'il arrive bien en NBA comme prévu, cela reste dur à définir. Et pas forcément nécessaire dans le basketball moderne.

"Je pense que les franchises ont déjà une idée, réfléchit François Peronnet. Pour avoir discuté avec certaines franchises, certains le voient 3, d’autres en 4, d’autres en 3-4, d’autres le voient comme un garçon très efficace, qui sera très à l’aise pour switcher sur les pick and roll dans une NBA de plus en plus portée sur le small ball."

L'ensemble de ce dossier est à consulter en cliquant-ici.

12 avril 2019 à 16:22
TAG
DID YOU LIKE IT ?
0 PARTAGE
Facebook share
0 COMMENTAIRE
QUI A ÉCRIT CE PAPIER ?
GABRIEL PANTEL-JOUVE
Tout ça pour mettre une balle dans un cercle.
Gabriel Pantel-jouve
VOUS EN PENSEZ QUOI ?
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
TOUTE L'ACTU
<
1
/
5
>
Coaching